Accéder au contenu principal

Front national, objectif 2012.

Avec Nicolas, Melcalex, Elmone, et Yann, nous nous interrogions dernièrement sur la crainte d'une montée éventuelle du candidat FN à la prochaine Présidentielle. Le lancement d'une campagne interne qui va durer quatre mois, pour désigner celui ou celle qui remplacera Jean Marie Le Pen à la tête du front national et à la candidature de 2012, me laisse à penser que nous n'avons pas fini d'en parler.

Et c'est bien là le premier problème, parler du FN c'est leur donner une importance qu'ils ne méritent pas. Mais pour ne pas reproduire à gauche l'erreur de 2002, nous ne devons pas ignorer la montée de l'extrême droite en France.

Et ce sont les discours de Nicolas Sarkozy qui sont en premier lieu fautifs de ce point de vue. Le tournant sécuritaire qui divise la majorité UMP, réhabilite pour ceux qui y sont sensibles les idées du FN. Jean-François Copé : "Le FN monte lorsque la droite n'est pas au rendez-vous"

Marine Le Pen, qui est la favorite de ce duel inédit avec Bruno Gollnish, ne s'y trompe pas : "Je pense que l'UMP va imploser et qu'une grande partie des électeurs et même des élus de l'UMP seront amenés à rejoindre le FN, parce que, au fond d'eux, les idées du FN sont les leurs."

Si l'élimination du candidat Jospin en 2002 nous a surpris, un éventuel bon résultat du candidat FN est donc cette fois anticipé. La meilleure façon de le combattre.

[Puisque les billets faisant l'objet de critiques sur le FN sont la cible d'insultes, je modère les commentaires.]

Wikio

Commentaires

  1. Connard ! (smiley, je vérifie la modération pour les insultes).

    (et plus sérieux, tu devrais ouvrir à nouveau, le trollage fait l'âme du blog).

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison, cette fois, nous sommes prévenus et le but du FN est de passer à l'offensive avant que la droite sarkozienne ne le fasse. Et les électeurs savent aussi que cette droite joue sur tous les tableaux mais ne cède sur rien qui ne soit pas acquis aux nantis et c'est ce qui fera la différence.
    Il y a de fortes chances pour que le FN soit bien plus fort et que la droite "classique" y laisse des plumes.

    RépondreSupprimer
  3. Christie,

    Oui cette fois elle y laissera des plumes...

    Nicolas,

    Je ne suis pas d'accord, tu ne vas pas me trouver drôle mais je crois que les trolls genre Didier Goux n'ont plus le droit de cité.

    Plus généralement, pas que sur les blogs, y en plus que marre de supporter ce grand n'importe quoi "populo" au nom de la démocratie et de la liberté d'expression.

    Ce matin, c'était la rentrée en CP de ma petite, et on discutait avec des parents de nos craintes pour nos enfants, qu'il n'était plus possible de les préserver, qu'ils étaient forcément exposés à ce flot de conneries.

    Je me souviens qu'en 2002, on se demandait si il n'aurait pas fallu interdire le FN à sa création quand c'était encore possible, aujourd'hui si il était interdit, cela empêcherait la majorité de s'emparer de sujets honteux limite anti-constitutionnels.

    Bref, y en a marre. Combattre les idées du FN pour moi, c'est déjà les empêcher de dire n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, je viens de faire un billet sur la possibilité d'avoir le duel FN-PS aux prochaines élections.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…