Accéder au contenu principal

Ils veulent refaire l'émission "A vous de juger"

Ne dit on pas que la meilleure défense est l'attaque ? C'est l'impression que me donne l'appel de l'UMP à débattre "publiquement" avec M.Aubry de la réforme des retraites.

C'est lors du traditionnel point presse du Lundi, que X.Bertrand a appelé la première secrétaire ou à défaut S.Royal à participer à une émission de télévision pour débattre de la question des retraites.

Nous l'avions déjà écrit, la position des socialistes que de revenir à la retraite à 60 ans en 2012 est un problème de taille pour l'exécutif.
Mais cette réaction montre aussi que la mobilisation du 23 Septembre fait peur, que la crainte des grèves reconductibles déjà entreprises à la SNCF (en préavis) pourrait bien venir à bout d'une réforme à peine votée.

Y aurait-il besoin de préciser les choses alors que le contre projet socialiste est connu depuis plus de quatre mois ? Ou y aurait-il plutôt besoin de redorer le blason d'une réforme, dont les français ne veulent pas, en gesticulant devant les caméras usant de joutes verbales pour tenter de donner l'impression que c'est son camp qui a raison.

Quelle arrogance... Et je m'étonne que ces messieurs puissent disposer à leur convenance d'une émission de télévision...

Débattre d'une réforme qui est déjà partiellement votée, il n'en est plus question, nous n'en sommes plus là. La grève du 23 Septembre n'est pas une fin en soi, et tout doit être fait par la majorité pour désamorcer un conflit social du type de 1995.

Bernart Thibault, secrétaire général de la CGT le disait encore ce matin, "C'est en train de chauffer dans le pays"

Et puis cette émission a déjà eu lieu, souvenez vous de Mr Fillon qui n'a pas souhaité débattre avec Mme Royal sur le plateau de "A vous de juger"....


Wikio

Commentaires

  1. Oui. Tiens ! Je vais en faire un billet.

    RépondreSupprimer
  2. Bertrand doit se croire plus convaincant que Fillon sur la question. Ou bien, participe t-il au concours premierministrable.com !

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas,

    Bien...

    Dpp,

    Yes , il le faut !

    Captainhaka,

    Ouch, Je n'y avais pas pensé mais vraiment j'imagine mal l'artiste dans le rôle de premier ministre.
    Si tel est le cas, Sarko nous aura tout fait ^^

    RépondreSupprimer
  4. Beaucoup avaient mal imaginé NS président, alors pourquoi pas ?

    "...et ils boiront le calice jusqu'à la lie..."

    N'empêche qu'on rigolerait vachement moins qu'avec Jean-Louis ;)

    RépondreSupprimer
  5. Si çà chauffe , ce ne sera pas grâce à Tibault , encore moins Chéréque , qui ne veulent pas entendre parler de grève reconductible !

    Manque pas de culot ce Tibault , qui constate que çà chauffe , mais qui fait tout pour canaliser la colére , ou ouvrir la soupape de la cocotte , pour qu'elle n'explose pas !..

    ahah ! tu me diras , on a vu çà aussi en 68 ! .. les accords de grenelle , une soupape de sécurité bien opportune ! :-)

    cordialement

    RépondreSupprimer
  6. @ Captain

    Ah ben oui pourquoi pas Borloo, de bonnes rigolades en perspective ;)

    Joel,

    La grève reconductible ne se décrète pas, elle doit partir de la base, mais je vais y revenir dans un prochain billet...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…