Accéder au contenu principal

Journée d'action

C'est aujourd'hui que les députés doivent adopter la réforme des retraites.

Alors que les derniers points du texte de loi sont examinés notamment sur le veuvage, l'égalité homme/femme, l'emploi des seniors, la stratégie de l'opposition pour dénoncer une réforme injuste est de retarder le vote prévu à 15 heures.

C'est symbolique, la majorité présidentielle a la majorité absolue. Aussi des dizaines de députés PS, PCF, Verts et du Parti de gauche ont prévu de s'exprimer à tour de rôle pendant cinq minutes, ce qui rallongerait les débats de plus de douze heures.

Du côté des syndicats, c'est une journée d'action tout aussi symbolique qui va avoir lieu. Devant l'Assemblée nationale, mais aussi partout en France rassemblées devant les sièges du parti UMP ou des mairies, des délégations syndicales feront acte de présence pour manifester leur désapprobation du vote de cette réforme.

Je serai pour ma part ici. Si Sarkozy se fout de ces actions symboliques, elles ont néanmoins un sens. Elles permettent aux différentes organisations syndicales de se rencontrer et d'échanger sur la poursuite du mouvement après le 23 Septembre. Chez nous, nous nous prononçons comme l'ont fait d'autres organisations syndicales, pour une grève reconductible.

Wikio

Commentaires

  1. Je soutiens évidemment ces actions mais je me demande, finalement, si elles ont un sens, justement parce que la loi est passée (ou va passer). Il est temps de communiquer sur le fait qu'il faut une autre équipe en 2012 pour refaire la loi. C'est d'ailleurs ce que fait le PS. Aussi, je me demande si les autres actions ne sont pas contreproductives, faisant croire aux gens qu'elles sont utiles.

    (je ne suis pas affirmatif, je me pose juste la question).

    RépondreSupprimer
  2. Il y a l'alternative politique en 2012, mais il y a aussi la volonté du peuple, ça ne serait pas la première fois qu'une loi serait abrogée...

    RépondreSupprimer
  3. vivement 2012 ..... mais va falloir gagner ! Croisons les doigts.

    RépondreSupprimer
  4. @ Nicolas : il y a eu des précédents. Des lois, pourtant votées, ont été retirées (Devaquet) ou jamais appliquées (décret d'application non publiés). Et attendre les élections ... il peut se passer beaucoup de choses d'ici là (attentat, libération d'otages, Papy Voise (?) ...).

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…