Accéder au contenu principal

La mobilisation augmente contre la retraite sans décote à 67 ans

Avec 40% de manifestants en plus, la mobilisation est réussie.

2.735 millions de manifestants selon la CGT, c'est plus d'un demi million de gens mobilisés en plus, par rapport au 24 juin.

Alors pourquoi une telle mobilisation ? [Je ne vais pas revenir sur certains qui n'hésitent pas à afficher qu'ils se foutent des manifestants au nom de la liberté de ne pas faire grève, et qu'il faudrait se soucier des non-manifestants. Ils ne se rendent pas compte qu'ils jouent contre leur camp. Ils ont bien le droit de penser ce qu'ils veulent ; l'écrire en reprenant les argument d'un Copé par exemple, c'est tout de même un peu limite.]

Non, c'est l'inacceptable qui mobilise. Le saviez vous ? Le débat se focalise sur les 62 ans, âge de départ à la retraite ; mais avec le projet de réforme il est question de travailler jusqu'à 67 ans pour bénéficier d'une retraite à taux plein sans décote.

Aujourd'hui, il est question de cotiser 42 annuités, soit quelques 168 trimestres pour bénéficier d'une pension sans décote.
Il faut pour cela avoir au moins 60 ans, ou travailler jusqu'à 65 ans maximum pour bénéficier de sa retraite sans décote, dans le cas où vous n'auriez pas cotisé le nombre de trimestres nécessaires.

Demain, avec ce projet de réforme, l'âge légal maximum pour exercer une activité de salarié est repoussé à 67 ans !

L'excuse de la décote est avancée, mais c'est surtout la volonté de voir travailler plus longtemps une part toujours plus importante de la population : les poly-pensionnés d'aujourd'hui, autant dire notre génération qui, ayant subi le chômage de masse, aura fait des études plus longues, aura mis plus de temps à rentrer dans la vie active (27 ans en moyenne), aura cotisé dans plusieurs caisses de retraite complémentaire.

Ce n'est pas le seul travers de cette réforme : si ceux qu'on range dans la catégorie des carrières longues pourront partir à 62 ans, ce sera avec une pension à taux plein, mais ils auront travaillé plus pour avoir la même chose qu'aujourd'hui...

Ce projet de réforme ne passe donc pas, simplement parce qu'il est injuste pour tout le monde. C'est pour cela que les organisations syndicales n'en démordent pas, elles ne veulent pas d'une réforme qui toucherait les âges légaux de départ à la retraite.

Le financement des caisses de retraite peut se faire autrement.

(merci à Melcalex pour les photos de sa manif)

Wikio

Commentaires

  1. Parlons-en, de ces longues études qui ne sont même plus qualifiantes, mais servent juste à amortir les chiffres déjà déguisés du chômage !

    RépondreSupprimer
  2. C'est un peu la double peine là...

    RépondreSupprimer
  3. Bien dit. Cette réforme créera de la misère pour sauver les privilèges d'une minorité.

    RépondreSupprimer
  4. bien dit sur la nullité de cette réforme
    Bien dit sur le succes de cette manif .

    Mais parlons du principal, en fonction de ce que nous savons à cette heure précise, :

    Quand passons nous à l'Action , pour faire reculer ce projet qui met à mal les 60 ans ( je suppose que c'est toujours l'objectif n1 )

    RépondreSupprimer
  5. Oui Dpp, les privilèges de certains devraient être mis plus justement à contribution !

    Joel, merci pour tous les commentaires postés ce jour, notamment ceux postés sur "Pas simple de se mettre en arrêt de travail".

    Je dois dire que je suis assez d'accord avec l'ensemble de tes remarques sauf peut être sur celle où tu émets des réserves sur ma tolérance des non-grévistes.

    Je suis comme toi, j'ai beaucoup de regret à constater le manque d'investissement des uns et des autres... Surtout que comme tu le suggères, la plupart ne soupçonne pas les sacrifices de leurs délégués syndicaux... Enfin je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières :)

    Merci à vous deux, a plus.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…