Accéder au contenu principal

L'engrenage Sarkozyste grippé

N'y a t-il pas ces deniers temps un truc qui ne tourne pas rond chez notre cher Président ?

Loin de moi l'idée de mettre en cause sa santé mentale comme certains l'ont fait pour l'ancienne candidate socialiste à la Présidentielle. Mais les dérapages de style et les risques politiques entrepris semblent moins mesurés.
Il n'est plus la locomotive de l'action qu'il mène, mais donne l'impression de courir après des situations qui lui échappent.

Dans l'anti-sarkozysme primaire j'hésite encore, je ne voudrais pas que ce billet soit mal interprété. Mais il y a des séquences politiques comme celle de ce Jeudi à Bruxelles, qui rendent les critiques faites à notre cher Président somme toute très légitimes. Les qualificatifs pour nommer les agissements du Président sont peu glorieux, Démago-Pyromane-Diviseur-menteur. On redécouvre le mot "ostraciser".

Si le style est critiquable voir honteux, les politiques mises en œuvre ne le sont pas moins.

On a appris cette semaine qu'un nouveau plan d'économie sur la santé serait décidé à hauteur de 2.5 milliards d'euros, alors que le déficit de la sécu pour 2011 devrait être de 12 milliards. Au programme, déremboursements de médicaments et augmentation du ticket modérateur, celui qui reste à la charge du patient.

Des plans d'économie sur la sécu, nous en avons un tous les deux ans ! De déremboursements en déremboursements, voilà un dossier très semblable à celui des retraites où le manque d'efficacité politique est criant de vérité.

Le manque d'efficacité politique, voilà une raison de plus à la probable défaite de N.Sarkozy en 2012. L'occasion pour moi de remercier et de commenter les réponses faites par nos amis blogueurs à la chaine "les 5 raisons de la défaite de NS en 2012".

Ils ont répondu :

[Je n'ai rien à dire ! et alors ??] 5 raisons qui feraient que Nicolas Sarkozy serait battu en 2012
[Le coucou de Claviers] N. Sarkozy perdra pour 5 raisons
[Partageons mon avis] Nicolas Sarkozy ne serait pas réélu : 5 raisons
[Unhuman] 5 raisons pour qu'il ne soit plus président
[Philippe Méoule] 5 raisons pour que Sarkozy ne se représente pas en 2012.
[Le grumeau] Cinq bonnes raisons.
[Arnaud Mouillard] 5 raisons pour que Sarkozy ne se représente pas en 2012
[Le blog de aurelinfo.over-blog.com] 5 raisons pour que Sarkozy ne se représente pas en 2012.
[Engagée] Echec en 5 sets pour N. SARKOSY
[Les coulisses de Sarkofrance] Les 5 raisons pour lesquelles Sarko serait battu
[A perdre la raison] Sarkozy et les 5 raisons de sa défaite en 2012
[La revue de Stress] Sort de ce corps Olivier Mazerolle

Et d'évoquer les 2 raisons les plus retenues :

1- Il n'est plus tendance de se déclarer "Sarkozyste", la droite n'est plus rassemblée, le vote populaire n'est pas au rendez-vous pour la droite.

2- L'opposition est "structurée". Si elle n'est pas complétement rassemblée, les socialistes réussissent à faire bloc.

Réponses logiques, comme un rappel aux fondamentaux, le scrutin uninominal direct de la Présidentielle (en deux tours) qualifie le candidat le plus populaire, du parti le plus rassemblé, le mieux structuré.

En mécanique, lorsqu'un engrenage est grippé, soit on le graisse et les roues dentées se remettent à tourner, soit les dents cassent. Le candidat Nicolas Sarkozy se cassera t-il les dents sur une campagne électorale dont il sortirait le grand perdant ? Ou réussira t-il le tour de force de reconquérir l'opinion ?

Réponse dans 19 mois.

Le Sarkozysme vit donc ses mauvais jours, celui qui se voulait le Président du pouvoir d'achat réveille la nécessité de lutte des classes.

Tout augmente, c'est un blogueur de droite qui le dit. Il a raison, 8 à 10% d'augmentation des mutuelles santé en 2011, conséquence du plan d'économie de Sarkozy. Augmentation de la TVA pour les forfaits internet, des impôts locaux, conséquence de la suppression de la taxe professionnelle, inflation à 1.7%, etc...

Les multiples plans d'économie, de réduction des coûts des services publics, des suppressions de postes ne servent à rien face aux déficits supplémentaires engendrés. En fonction du PIB, ils ont au moins doublé depuis 2007.

Et le problème reste les modes de financement de la protection sociale qui provoquent la nécessité de réformer les retraites et la sécu. C'est le hic dans la méthode du Président, face aux problèmes de démographie, réduire les dépenses, diminuer l'intervention de l'état, quand celle-ci devrait augmenter : c'est une erreur.

Nicolas Sarkozy ne peut pas continuer à s'adresser aux français en s'imaginant qu'il détiendrait la parole divine. Il n'y a plus de débat dans ce pays. Retraite et sécu devraient faire l'objet d'échanges et de débats d'idées, pour faire accepter par tous la réforme.

[Des questions doivent être posées sur :

- Les exonérations de cotisations sociales accordées aux entreprises représentent 32 milliards d'euros dont 10 milliards pour le système des retraites

-Ce qui menace les retraites, ce n'est pas l'allongement de l'espérance de vie, mais le niveau de chômage ! (notamment chez les jeunes) et la précarité dans l'emploi (notamment chez les femmes)

- Le PIB de la France est de 1500 milliards d'euros en 2005 et doit doubler d'ici à 2040 soit 3000 milliards. Dans ce PIB, 40% représentent les profits des entreprises soit 600 milliards actuellement et 1200 milliards en 2050.]


Nicolas Sarkozy a été élu, il faut respecter le vote démocratique, mais cela ne veut pas dire que le peuple n'a plus son mot à dire entre deux élections.

Son discours est loin d'être un gage de vérité et il ne faut pas sous estimer la capacité d'indignation des gens.

La résignation pourrait encore basculer en révolution.

Wikio

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…