Risque de dissidence à l'UMP

La majorité présidentielle c'est : mes ennemis d'hier sont mes amis d'aujourd'hui, mes alliés du moment des dissidents latents.

L'intervention de F.Fillon dimanche sur france 2 est limpide, il prend clairement ses distances avec Nicolas Sarkozy, précise qu'il avait un accord d'alliance, on sent le détachement chez cet homme comme si il était indifférent à quitter un navire en perdition. Navire qu'il a largement contribué à faire couler.

Parallèlement nous avons un Jf.Copé qui n'arrête plus de s'agiter. Celui qui s'est déclaré vouloir être le candidat à la Présidentielle de 2017, souhaiterait prendre la place de X.Bertrand à la tête de l'UMP.

Dans les deux cas, le message est clair, il n'y a pas qu'une seule option Présidentielle dans leur camp.


Wikio

Commentaires

  1. Oui, mais c'était évident, la droite a toujours été plurielle. Et le virage très à droite et très berlusconiste de Sarkozy ouvre la voie à d'autres tendances.

    Je trouve que c'est une merveilleuse nouvelle (mais je suis plutôt de droite donc bien peu objectif ^^)

    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  2. Même si ma sensibilité personnelle est plutôt centre gauche, je me réjouis comme Falconhill de voir des voies s'ouvrir à droite. La démocratie c'est le choix.
    Espérons qu'en 2012 les Français n'auront pas à choisir entre la peste ou le choléra ...

    RépondreSupprimer
  3. Pendant que d'aucuns bâtissent des plans sur la comète (c'est le cas de le dire...) d'autres agissent dans l'ombre qui vont souffler inopinément sur votre beau château de cartes déjà prêt à s'écrouler...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !