Accéder au contenu principal

Une semaine de merde, un Samedi réussi !

Il y a des semaines où rien ne va pour le mieux, loi nauséabonde sur l'immigration, plan d'économie sur le dos des malades, sur fond de manipulation d'opinion publique pour casser un mouvement de contestation sur les retraites qui prend forme.

La stratégie des syndicats n'est pas toujours comprise, et les critiques sont bien légitimes quand on se souvient de la tournure des évènements en 2003 lors de la réforme Fillon.

Mais à chaque mouvement, le contexte a son importance, le rapport de force est différent. Si la CFDT s'est rendue coupable en 2003 d'accepter l'allongement de la durée de cotisation, elle reste inflexible sur les mesures d'âge aujourd'hui.
F.Chérèque a proposé cette semaine que le projet soit appliqué sans les mesures d'âge justement, au moins jusqu'en 2015, pour que le débat puisse suivre son cours. Aucune chance qu'il soit entendu, N.Sarkozy joue avec cette réforme un tournant décisif dans la fin de son mandat. La position de F.Chérèque permettrait pourtant à Sarkozy de sortir la tête haute. Ne pas y répondre, c'est jouer le pourrissement, c'est en fait le gouvernement qui fait blocage, pas les syndicats.

FO demande toujours le retrait du projet. La CGT, FO, l'ensemble de la plateforme unitaire des huit syndicats représentatifs demandent toujours une autre réforme.

Le blocage du gouvernement montre sa volonté idéologique de revenir symboliquement sur l'acquis social de gauche qu'est le droit à la retraite à 60 ans. C'est juste une histoire de principe puisque la réforme est inefficace en terme de financement.

Pour beaucoup, appeler à manifester le samedi était une erreur. Ils avaient tord. La première mobilisation de ce mois d'octobre est une réussite. Le pari des syndicats que de faire participer toujours plus de familles, d'étudiants, mais surtout de salariés ne pouvant se mettre en arrêt de travail est un franc succès. Le mouvement s'est élargi à un nouveau public.

Ce Samedi 2 octobre fût donc une journée de manifestations réussie. Les déclarations des leaders syndicaux

[A savoir qu'en parallèle se déroule un mouvement de grève reconductible dans le bassin pétrolier de Fos sur Mer. Contre la réforme portuaire et celle des retraites selon la CGT et les autorités portuaires.

Selon un communiqué du GPMM, 38 navires étaient en attente samedi dans la rade, contre 39 vendredi, soit "trois chimiquiers, neuf gaziers, 11 pétroliers de brut et 13 pétroliers de raffinés, deux péniches". Aucune activité non plus pour les terminaux marchandises, une dizaine de bateaux étant en attente.

Ce mouvement affecte notamment l'approvisionnement en gasoil de la Corse, où la quasi-totalité des stations-service d'Ajaccio et de Bastia étaient en rupture de stock vendredi soir.]

Voilà, un point de départ de blocage important.

Si La Poste bloque le courrier, les colis, la messagerie d'entreprise.

Si les raffineries bloquent l'approvisionnement des pompes à essence.

Si les transports bloquent, les services publics, etc, alors tout est possible !

Le débat sur les grèves reconductibles continue doucement mais surement en amont d'une nouvelle journée massive de manifestation ce 12 Octobre. C'est aux salariés de s'emparer de ce moyen d'action.

Nous avons encore le temps, la capacité de mobilisation et l'énergie pour sauvegarder la retraite à 60 ans.

Wikio

Commentaires

  1. On finira par se faire entendre.
    Sinon, on les sort de l'Elysée par la peau du cul et leur amène Guignol et Gnafron.

    RépondreSupprimer
  2. Oui je crois que cette fois, c'est eux qui porteront la défaite ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…