Accéder au contenu principal

1 Français sur 5 en conditions de vie difficile

Lundi, nous prenions connaissance d'un rapport sur la précarité et les droits des enfants, aujourd'hui l'INSEE communique sur la mise en place d'un nouvel indicateur "la pauvreté en condition de vie".

Cet indicateur va plus loin. Il détermine quelles sont les populations qui sur un laps de temps donné peuvent subir des difficultés même temporaire.

Une étude a donc eu lieu entre 2004 et 2007 et il apparait que 22% de la population adulte a connu au moins une année de "pauvreté en condition de vie". Près de 14 millions de Français !
Cette situation est déterminée par des manques tels que des contraintes budgétaires, découverts bancaires, retard de paiement du loyer, des factures, des restrictions alimentaires, des difficultés de logement.

Comme je le répète souvent "il y a un sérieux problème de salaires en France" le smic est trop proche du seuil de pauvreté, et de plus en plus de gens vivent avec ce minima ou à peine plus.
La précarité augmente, elle est galopante. Des négociations tripartites devraient avoir lieu sur les salaires, l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle en parlait, on raillait son smic à 1500 euros (brut), il en manque aujourd'hui près de 200 euros.

Que de temps perdu...

Wikio

Commentaires

  1. Sans compter les 3.4 millions de foyers français en situation de précarité énergétique !

    Le document de l'INSEE est extrêmement révélateur - et inquiétant - de l'état de notre société.

    RépondreSupprimer
  2. Inquiétant en effet, cela montre aussi que nos responsables politiques sous-estiment le niveau réel de précarité. On peut parler aussi de faute politique tant leurs politiques sont en complet décalage avec les attentes.

    RépondreSupprimer
  3. Il ne faut pas seulement augmenter le SMIC mais revoir tous les revenus.

    Il faut imposer un revenu maximal (proposition du Front de gauche), et pourquoi un revenu minimal tel que l'imaginent les objecteurs de croissance.

    RépondreSupprimer
  4. Oui il faudrait revoir tous les revenus par branches d'activité et pourquoi pas rendre obligatoire un seuil minimum de revalorisation des salaires chaque année, auquel on pourrait déroger en cas de difficulté (justifiée) de l'entreprise... Enfin comme quoi dès qu'on se penche sur la question on peut trouver des solutions, encore faut-il qu'il y ait une volonté politique de faire.

    RépondreSupprimer
  5. Mais puisque tout le monde se fout royalement de la politique à aprt quelques sujets curieux à parquer dans une réserve comme nous autres, voila qui n'est pas près de changer. si tu ne t'occupes de politique elle s'occupera de toi... La précarité va en effet sérieusement augmenter en se complexifiant. Ainsi, l'accès aux soins et aux médicaments, avec ce qu'on nous prépare. Et si tu es vieux, pauvre et malade, et bien t'auras plus qu'à crever... avec les pompes funèbres Leclerc, si tu arrives à payer en dix fois sans frais... Misère....

    RépondreSupprimer
  6. Attention, chef d'oeuvre.

    Le plus grand scandale de l'histoire de la République implique deux présidents de la République (Chirac, Sarkozy) et deux anciens premiers ministres (Balladur, Villepin).

    Pour comprendre le scandale de l'attentat de Karachi, une vidéo de 18 minutes est à voir absolument :

    http://www.dailymotion.com/video/xfot27_sarkozy-poursuivi-par-l-affaire-de-karachi_news#from=embed

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…