Accéder au contenu principal

C'est mal barré pour 2012

Si l'on prend en compte le paysage politique d'aujourd'hui, et le mode de scrutin de la Présidentielle, on peut dire que Nicolas Sarkozy peut être réélu. Si beaucoup de candidats peuvent réunir 12 à 20% des votes nécessaires pour se qualifier, seuls deux candidats s'affronteront entre les deux tours, et aucun élément ne permet d'envisager plus sérieusement un scénario par rapport à un autre.
Alors je me demande au sein de la blogosphère à gauche qui, des blogs cités ci-dessous, appelleront à voter utile dès le premier tour ? Quels seront les blogs qui choisiront de soutenir cette démarche, et à quel prix ?

Je sais, je mets les pieds dans le plat. Ma question est dérangeante, beaucoup me diront que les programmes de campagne doivent être confrontés, avant un tel choix. Mais ne voyez vous pas vers quoi nous tendons ? Ici les triangulaires ne sont pas possibles, seuls les deux meilleurs résultats feront s'affronter les seuls deux candidats restants. Que penser du vote utile avec en filigrane notre expérience de 2002, la situation n'est elle pas pire aujourd'hui ?

Du parti dominant à gauche, le PS, se sont élevés au moins deux importantes formations, Europe écologie les verts et le parti de gauche. Les primaires socialistes ne permettent pas de rassembler toute la gauche, puisqu'elle sont faites pour déterminer un candidat socialiste. A droite l'UMP devra certainement faire face à des candidatures sérieuses. FN, Modem, les centristes d'Hervé Morin ou de Borloo, les nationalistes et anti-européens comme Mr Dupont-Aignan. Mais aussi peut être des divisions venant de l'intérieur, avec la candidature possible de Dominique De Villepin. Autant dire que tout est possible, jamais une élection Présidentielle n'a semblé aussi incertaine.

Marine Le Pen a 27% d'opinion favorable, certes elle sera moins populaire quand elle se sera faite dézinguer par des pointures telles que Mélenchon, Sarkozy, ou autres bêtes de scène, mais elle jouera un rôle majeur dans le résultat du premier tour.
Certains comme Copé l'ont bien compris, et réclament que le débat sur l'identité nationale soit un thème de campagne pour 2012. Dernièrement nous nous interrogions sur la nécessite de réhabiliter le service national, peut être que la (les) gauche(s) ferai(en)t mieux d'être sacrément offensive(s) sur ces sujets.

Il y a bien sûr autant de raisons pour justifier qu'un candidat gagne plutôt qu'un autre, autant de sujets clivants, et c'est peut être cela le plus rassurant, et de différent avec la campagne de 2007.
Aussi merci de répondre à cette demande de pronostic électoral, en précisant quelle importance vous donnez au vote utile dès le premier tour, quelle en est sa conception ; si c'est voter pour le candidat socialiste, contre quelle(s) garantie(s) le feriez-vous ?

Sont invités à répondre si ils le veulent bien, conscient de l'embarras que la question suscite :

Wikio

Commentaires

  1. Il est bien évident que voter "utile" sera une priorité pour moi, en tout cas, tout plutôt que la réélection de Sarko ou autre consort..

    Quitte à différer un choix différent si la période se calme par la suite.Hors de question de continuer sur cette lancée là..
    Bonne fin de semaine Steph..
    Amitiés..

    ;))

    RépondreSupprimer
  2. Salut Christie,

    Je suis assez de ton avis, c'est le mode scrutin qui biaise tout. On peut facilement voter pour des "petites" formations politiques dans des élection intermédiaires. Ici c'est jouer un jeu dangereux je trouve...

    RépondreSupprimer
  3. j'ignore les sondages qui ne sont là que pour manipuler...

    RépondreSupprimer
  4. En ce qui concerne MLPen, même si on n'écoute pas les sondages, les avis sur son intervention à AVDJuger d'Arlette Chabot montrent qu'elle séduit celles et ceux qui s'attachent plus à la forme du combat politique, plutôt qu'au fond des idées. En cela elle est redoutable.
    Beaucoup ont dit qu'elle avait remporté sa confrontation d'avec Rachida Dati sur le p^lateau TV.

    Maintenant les sondages ne sont que le reflet d'une opinion publique très changeante, donc pas crédible.

    Mais je crois qu'il ne faut pas sous estimer le poids d'une MLPen et d'un Sarkozy déjà en campagne, et l'incidence de la multiplicité des candidatures possibles. D'où mon questionnement sur le vote utile, et mon constat que nous sommes bien mal barrés.

    RépondreSupprimer
  5. bonne question...je m'en vais y réfléchir de ce pas !

    RépondreSupprimer
  6. c'est une excellente question… et je me la pose depuis un moment… ça a pesé dans ma décision d'adhérer au PG.

    j'aime bien ton "bêtes de scène" et en suis d'accord.

    J'avais écrit il y a plus d'un an ou plus sur le blog de jean Huss, qui rigolait de Marine : qu'elle était bien plus dangereuse que son père. On m'avait moqué, je suppose qu'ils ont changé d'avis depuis.

    Alors je ne sais pas répondre à ta question.

    En 2007, et en général on est surpris, j'avais voté Bayrou car d'après les sondages il était le mieux placé pour nous éviter Sarko. Malheureusement… chacun reste dans sa chapelle et juge celui qui vote mal…

    je voterai donc pour celui qui sera le mieux placé pour nous éviter un 2ème Sarko et une 1ère Marine. Et si c'est DSK (que j'ai en horreur) et bien je voterai pour lui.

    Cependant je veux rester optimiste le plus longtemps possible, et j'essayerai avec ma tête et tous les moyens (dont le blog de la coordination est un exemple) que je croiserai de faire en sorte que la gauche du PS se détache… (j'en viens) alors l'espoir pourrait être au rendez-vous.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Annie, ta réponse est sans équivoque, tu voterais donc utile. Et il me semble encore une fois que tu as raison vu le mode de scrutin de la présidentielle.

    RépondreSupprimer
  8. Et si l'on organisait de vraies primaires pour toute la gauche ?

    si je dois voter pour un programme capitaliste, je sens que je vais avoir mal au ventre...

    RépondreSupprimer
  9. @Stef je suis mal à l'aise car dans ton billet tu le dis toi même : les cadors qui pourraient claquer le beignet à Marine sont Mélenchon ou Sarkozy : pas un seul PS cité comme ça à brûle pourpoint... Où se trouve alors le vote utile ?

    RépondreSupprimer
  10. je suis bien d'accord sur un des constats de ton post : Marine Le Pen va être un élément majeur de la présidentielle ... sauf si Gollnisch réussit à la dépasser au dernier moment ce qui pourrait rendre service à beaucoup de personne :)

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,

    Militant au parti de Debout la République, je tiens juste à vous signaler que Nicolas Dupont-Aignan n'est en rien un antieuropéen et encore moins un nationaliste.

    Alors oui, Nicolas Dupont-Aignan est qualifié d'eurosceptique, de souverainiste. Mais il n'est pas anti-européen.

    S'agissant du nationalisme, je vois mal ce qui peut vous faire dire cela. Le positionnement politique de Nicolas Dupont-Aignan, le gaullisme social, est à mille lieues de cette idéologie.

    Voilà, sinon sur le fond du débat, je trouve que vous faites un peu vite l'économie du premier tour. Je pense vraiment, et non pas seulement parce que je soutiens un petit candidat, que le premier tour peut faire émerger des thématiques, infléchir les candidats du second tour.

    Ou alors, il faut le dire tout de suite: on fait comme les USA, avec des primaires pour chaque parti, et une élection à un tour. Je trouverais cela dommage.

    Cordialement,

    Tythan

    RépondreSupprimer
  12. @ GdeC,

    Oui, ça serait plus intéressant des primaires pour un candidat unique de gauche, si c'est cela ta pensée...

    Gaël,

    Je prenais Melenchon ou Sarkozy en exemple pour claquer le beignet à la Marine, mais je crois qu'il y en a bien d'autres avec un certain charisme pour lui rentrer dans le lard aussi ^^

    @ AfterWork,

    oui, Gollnisch ferait moins recette, mais la famille Le Pen ne le laissera pas se présenter au nom du FN. Je ne le pense pas.

    Tythan,

    Mr Dupont-Aignan a certainement son idée de la construction Européenne, il n'en reste pas moins que son discours n'est fait que d'attaques contre celle-ci. En ce qui concerne la dévaluation de notre monnaie pour raison de compétitivité, il n'a que cela à la bouche pour justifier son envie somme toute très personnelle de sortir de la zone Euro. Voilà un point commun aux discours des Le Pen.

    En ce qui concerne le premier tour de la Présidentielle, je l'ai souvent dit ici, c'est le mode scrutin de cette élection qui est dangereux.

    Quand les partis politiques sont "faibles" il y a trop de place pour les petites formations, et donc à un résultat plus hasardeux qu'attendu. D'autant qu'on demande dans un second temps au gens de choisir par défaut entre les deux candidats restants.

    RépondreSupprimer
  13. Pour l'instant rien n'est décidé pour moi, tout dépendra du candidat socialiste. Ma tentation serait de voter écolo au premier tour. Mais, mais mais mais.....Comme cela peut être dangereux, on l'a vu une fois déjà et je n'ai pas envie de me retrouver avec une Marine Le Pen au deuxième tour ! Toutefois il va vraiment falloir que l'on me donne envie. Je ne veux tellement plus de mr talonettes que je vais bien réfléchir c'est sûr §

    RépondreSupprimer
  14. La méli-mélo,

    Ce qui est rassurant, c'est que beaucoup semblent avoir conscience du danger de la dispersion des voix

    RépondreSupprimer
  15. Je pense qu'en effet il faudra voter utile au 1er tour si l'on ne veut pas se retrouver comme en 2002. Pour s'en persuader, imaginons un 2ème tour Sarkozy-M le Pen!!!!Et Sarko pour un 2ème mandat!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Merci pour votre commentaire Monique.

    RépondreSupprimer
  17. La question est compliquée en effet, d'abord parce qu'en 18 mois il peut s'en passer des choses et que la personne donnée gagnante dans les sondages à cette période là n'a jamais été élue au final. C'est pourquoi je ne crois pas en DSK, et je pense même que s'il était candidat, il serait la meilleure chance pour que la droite l'emporte, raison pour laquelle il fait l'unanimité dans les médias.
    Ensuite, parce qu'à l'heure actuelle, on ne connait pas tous les candidats. Outre celui du PS, il sera intéressant de connaitre la stratégie du Front de gauche. Si Jean-Luc Mélenchon est le candidat, il peut très bien réussir à rallier à lui le NPA (il y a des discussions actuellement). Cela changerait tout, puisque le coté populiste avec un vrai contenu politique, avec une réelle crédibilité, peut lui permettre de récupérer une partie des électeurs tentés par l'abstention ou le vote FN de protestation. Auquel cas, je vois très bien Mélenchon jouer les trouble fête et s'immiscer au second tour, contre Sarkozy, ou même contre le candidat PS s'il y a d'autres candidatures à droite.
    Pour autant, vu le contexte actuel, s'il n'y a aucune troisième candidature crédible qui se dégage, je ne vois pas ce qui empêcherait Marine Le Pen d'être au second tour. Et peut-être même contre Sarkozy, ce qui reconnaissons le serait une catastrophe.
    Par contre, en ce qui concerne le vote utile, je l'ai fait en 1995, 2002, 2007 à chaque fois pour le PS. Cette fois c'est hors de question, sauf à considérer que le vote utile est celui qui permet d'ancrer définitivement le PS à gauche au second tour (Ce qui donne une idée de ce que je vais voter).

    RépondreSupprimer
  18. @ leunamme et à tous,

    Je copie le commentaire que j'ai déposé chez DPP, qui résume bien mon sentiment :

    la question du vote utile trouve vraiment son fondement dans l'élection présidentielle et ce depuis 2002. Avant on en parlait pas vraiment.
    Je crois qu'il faut être pragmatique sur la question, dans des élections locales ou la proportionnelle joue, ou les vieilles alliances peuvent sauter pour laisser place dans les régions, dans les municipalités à des listes du front de gauche qui diraient franchement merde au candidat PS.

    Mais encore une fois, le scrutin uninominal direct en deux tours est fait pour l'affrontement de deux personnalités loin des considérations idéologiques.
    Il faut non seulement avoir un socle électoral solide pour se qualifier, mais surtout rassembler tous les français, c'est pour cela que DSK fait plus de 60% des intentions de votes, parce que la France a depuis quelques temps déjà basculé à droite.

    Je ne me sens pas résigné, mais convaincu que le combat idéologique doit se gagner d'abord dans les urnes par des élections intermédiaires pour ensuite convaincre tous les français.
    Cette fois, Mélenchon ne devrait pas dépasser les 10%, soyons réalistes.

    RépondreSupprimer
  19. bein, déjà être pragmatiste , c'est ne pas tenir compte des sondages ! ..On voit que la marine fout déjà la frousse ! :-)

    comme Bayrou en 2007 ! ...:-)

    j'ai répondu à ta chaine ..

    et forcément si tu demandes l'avis de socialistes comme j'ai pu en détecter ici :-) , eux ils vont surement te dire de voter utile ! ...c'est un pléonasme :-)

    cordialement

    RépondreSupprimer
  20. joel ( république du peuple )15 décembre 2010 à 15:08

    euh pragmatique :-)

    RépondreSupprimer
  21. Moi aussi j'ai répondu à la chaîne et je n'aime pas l'expression "Vote utile" comme Lionel Jospin en 1995!

    http://renovitude.net/?p=3087

    RépondreSupprimer
  22. Pris par mes activités professionnelles, je viens de prendre connaissance de ton message.

    Voter utile ? Pour Strauss-Kahn ? Pour Aubry ou pour Hollande ou encore pour Fabius ? Non, non et non. Je n'ai pas oublié que ce sont ces socialistes qui ont emmené le PS là où il est aujourd'hui, dans l'écueil social-démocrate qui n'avait comme ambition de montrer au petit peuple que les classes moyennes pouvaient avoir un destin. Leurs politiques ont produit tout le contraire.

    Aujourd'hui, la grande majorité du bureau national du PS émarge à l'ISF. Le PS (pas seulement) est devenu un GIE de groupes de personnes.

    Quand on voit toute la précipitation de ces gens à ne pas se déclarer candidat, la question est de savoir s'ils veulent du pouvoir ? En ont-ils les capacité ?

    De là où ils vivent, que peuvent-ils encore comprendre de la société française ?

    Reste pour moi une personne qui conserve ma confiance et qui, je crois, connaît un peu les Français : Royal. Je voterais utile si elle est la candidate du PS. Pour les autres, j'irais voir ailleurs.

    RépondreSupprimer
  23. Pour ma part, je risque d'avoir beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à voter DSK ou Fabius si par malheurs l'un de ces deux zèbres était investi par le PS.

    Quant à la gauche de la gauche, elle joue un peu trop avec le feu, Mélenchon en tête, et ça m'inquiète fort !

    jf.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour,

    et Si grace à votre listing de blogs, vous organisiez entre vous des primaires de gauche, sans demander leur avis aux divers prétendants.

    Et si, une fois tous vos lecteurs ayant voté, vous balanciez sur un site/blog qui représente bien la cause de la candidature unique les résultats, avec les commentaires du pouquoi du comment, alors peut-etre que ça aiderai votre cause!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…