Accéder au contenu principal

Froid ? Va falloir s'y habituer !

On se questionne sur le réchauffement climatique quand dans notre toute petite région du monde nous vivons un hiver plutôt rude. L'Europe de l'Ouest vit une situation qui n'est pas représentative, mais qui pourrait se répéter dans le temps.

Alors que les écolos se rassurent, les décisions prises, et surtout celles non-prises à Copenhague, à Cancun dernièrement ne changeraient rien à la donne. Nous sommes ici dans un processus qui semble enclenché et que rien ne peut arrêter.

Je ne vais pas partir dans un billet long en explications mais tenter de vous résumer par ce petit paragraphe la situation.
En gros le froid des uns fait le chaud des autres. Le Pacifique tropical vit depuis trois mois une forte Niña - un refroidissement temporaire de ses eaux de surface - A l’inverse, l’Atlantique tropical est très fortement dans le chaud depuis plus de sept mois.
Et puisque la météorologie est une science encore très inexacte au vu de la complexité des phénomènes, les modèles des uns s'opposent aux analyses des autres laissant place aux climatosceptiques comme Claude Allègre. Aussi, certains imaginent que l'inversion des courants marins de l'atlantique est une donnée majeure du changement climatique que la Terre a connu il y a 20 000 ans, avec une importante glaciation.

Vous êtes plus avancés ? Non, alors voyez plutôt ces explications plus locales qui auront le mérite de parler directement de notre petit pays. On y apprend que nous sommes à des températures qui sont 7 à 8 °C au-dessous de la normale saisonnière. Moyenne de 1961-1990. Écart qui devrait être revu à la baisse, puisque Météo France envisagerait de revoir ce mode calcul en considérant les températures moyennes sur 10 ans et non plus trente ans comme aujourd'hui, ce que je trouve plutôt curieux... Est ce une volonté politique ou scientifique, et dans quel but ?

Bref, tout laisse à penser que nous allons devoir nous habituer à ces variations saisonnières. Aussi nous devrions adapter nos politiques d'équipement, parce que si nous vivons un hiver comme en 1956 où il y eu 44 jours de gelée entre Novembre et Mars, nous devrions avoir beaucoup de victimes du froid comme ça a été le cas à Rennes.

Wikio

Commentaires

  1. Steph, la vie des pauvres, qui s'en souci sinon les pauvres eux-même.Les riches ont toujours eu du bois pour se chauffer et des maisons bien abritées de la chaleur et des esclaves pour les ventiler, quelques soient les variations climatiques, alors on ne va pas leurs casser les pieds avec quelques degrés en moins ou en plus.
    N'est-ce pas ???
    Et puis un peu de thérapie par le vide, ça fera de la place sur terre, n'est-ce pas???

    RépondreSupprimer
  2. Mince, j'ai oublié de corriger mon pseudo.
    Une attaque surprise du froid qui m'est montée au cerveau !!
    rires

    RépondreSupprimer
  3. Salut Christie,

    Tu as raison, qui se soucie d'eux. Par contre quand par exemple des camions sont bloqués sur les routes, il faut indemniser à coup de millions certaines entreprises. Je crois qu'on a perdu le sens des priorités dans ce bas monde.

    Je file au marché, m'acheter les 5 légumes dont j'ai besoin, en espérant ne pas contribuer par mon achat à cette logique infernale. (même là c'est devenu difficile)

    RépondreSupprimer
  4. sans doute je fais parti des gens que vous méprisez : les climato-septiques et vi.
    moi ce serait plutôt via Courtillot (pas sûr de l'ortho) :
    nous dépensons trop nos reserves et c'est ça l'important
    sur le climat désolée, mais ils ne tiennent pas compte : des nuages, des tâches solaires, du climat depuis 2000 ans…… mais tout ça ne sont que des détails… is not it ?

    RépondreSupprimer
  5. Je pense que le réchauffement climatique devrait, au moins par décence, s'appeler dérèglement climatique et que ce n'est que manipulation pour nous faire payer l'air que nous respirons (via la taxe carbone). C'est une déclaration de guerre des plus fortunés (1%) contre les classes moyennes, qui victimes du syndrome du "larbin" défendent ces mêmes grandes fortunes. Cherchez l'erreur!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…