Accéder au contenu principal

Indignez-vous !

Difficile de m'organiser ces derniers jours pour dégager du temps pour bloguer. D'autant plus qu'avec le début des négociations annuelles obligatoires sur les salaires, mon clavier sert aussi à poser les bases du débat pour l'organisation syndicale dont je suis. Mais, j'ai tout de même suivi l'actualité des blogs et je dois dire qu'il y a bien des perspectives d'avenir pour l'élaboration de nos prochains billets.

Il y a une chaine à laquelle on me demande de répondre sur l'avenir de la blogosphère à gauche en cas de victoire du candidat de gauche en 2012. Il me semble que la question sous-jacente est aurons nous encore de quoi revendiquer.
Pour y répondre, je vous invite à lire un petit livre sorti le 20 octobre dernier, intitulé "Indignez-vous !", d’une trentaine de pages, vendu trois euros, et rédigé par Stéphane Hessel. Il dit notamment que le motif de base de la Résistance, c'est l'indignation.

Alors il me semble, que l'éventualité d'une victoire à la présidentielle d'un candidat de gauche ne signifie pas forcément que la bataille idéologique sera gagnée. Il ne faut pas tout attendre de cette élection, il y aura bien après toujours autant de sujets d'indignation pouvant être l'objet de revendications. Autant de sujets pour les billets de nos blogs.

La dictature des marchés financiers ne serait-elle plus dans dix huit mois ? Que propose l'éventuel candidat du FMI qui dans l'inconscient collectif serait le plus qualifié pour réconforter et dompter les fauves du capitalisme ? Son silence est un aveu d'impuissance. De candidatures il a été question justement chez les socialistes, Ségolène Royal a cru bon de se déterminer. Elle se verrait bien planifier la charge de travail d'un DSK devenu son premier ministre. Cela fera descendre de leur piédestal les autres candidats possibles à la candidature.

Je ne critique pas les socialistes en particulier, et leur volonté de changer le mode de désignation de leur candidat, parce qu'ils ont en partie pris conscience de leur problème de leadership.
Le vrai problème de 2012 est le mode de scrutin à deux tours. Le prochain président sera élu en s'étant qualifié avec 15 à 20% des votes au premier tour. Le second tour départageant les deux candidats restants. L'élection présidentielle est un choix par défaut, l'histoire d'une campagne et d'un compromis politique.

La situation économique et social du pays, les acquis bradés de la Résistance, retraites, sécurité sociale sont de nombreux sujets d'indignation. La campagne électorale de 2012 doit être l'occasion de les aborder.

Alors pour peser, Indignez vous !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je profite de ce billet, le 1er du mois, pour utiliser le jegounotron, et remercier celles et ceux qui ont parlé d'Une Autre Vie. Merci à vous.

38 sites ont fait des liens sur http://uneautrevie-stef.blogspot.com depuis le 2010-11-01
A perdre la raison
Au comptoir de la Comète
des pas perdus
Lyonnitude(s)
Mon avis t'intéresse
La Maison du Faucon
Le coucou de Claviers
Carnet de notes de Yann Savidan
Bah !
Le Blog de Gabale
Je n'ai rien à dire ! et alors ??
Philippe Méoule
Partageons nos agapes
L'Hérétique
LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET
Unhuman
Ruminances
Le grumeau
Chez El Camino
Partageons mon avis
Sarkofrance
Partageons l'addiction
Saint-Pierre-des-Corps, c'est où ça
Les coulisses de Sarkofrance
Chez Homer
Les privilégiés parlent aux Français...
Les Peuples du Soleil
Trublyonne voit la vie en rouge
Engagée
Karachi Gate
A toi l'honneur
Les divagations NRV de cui cui fit l'oiseau.
Détours à Tours
Le Solitaire de la Lune
Mon Mulhouse les Photos-Montages
aulnay politique media et blabla
La rénovitude
Laissez entrer le soleil...

Wikio

Commentaires

  1. Merci pour le lien. En ce qui concerne "Indignez-vous", non seulement, je l'ai lu, mais j'en ai acheté plusieurs (3 euros pièce !), que je vais offrir à Noël, idem pour "Les jours heureux" sur le démantèlement du programme du CNR.
    Bravo pour ce billet.

    RépondreSupprimer
  2. Jeudi 2 décembre 2010 :

    Record battu !

    Sarkozy au plus bas de sa popularité à 24 % pour TNS-Sofres.

    La cote de popularité de Nicolas Sarkozy tombe à 24 % de bonnes opinions en décembre selon un sondage TNS-Sofres pour le Figaro-magazine, son score le plus bas dans ce baromètre depuis son élection en 2007.

    http://www.latribune.fr/depeches/reuters/sarkozy-au-plus-bas-de-sa-popularite-a-24-pour-tns-sofres.html

    RépondreSupprimer
  3. "Indignez-vous". A lire et à relire. A faire lire autour de soi sans modération. Simple, juste, criant de vérité!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…