Accéder au contenu principal

Service militaire : une bonne branlée, y a rien de mieux !

Je dois répondre à une chaine lancée par notre ami Romain. Question : devrions nous réhabiliter l'obligation de suivre un service national de l'armée ? Je vous la fait courte (pas le temps).

Ma réponse, un grand oui. Et pour argumenter, je pars de la conclusion de Yahn et Jegoun qui eux regrettent qu'on en soit à se poser cette question, dénonçant légitimement l'échec de l'éducation parentale, l'éducation civique, l'éducation par l'école.

Ils ont raison, il y a bien échec en la matière, mais au lieu d'en dénoncer les causes, d'en décrire la problématique, je préfère envisager des solutions. Et je crois que le thème de l'insécurité et des politiques à mettre en œuvre seront une des priorités exploitées par les candidats voulant se qualifier pour le second tour de la Présidentielle.

Ce n'est pas qu'un certain mimétisme de ce qui a fait la victoire de N.Sarkozy soit une garantie pour 2012, non, c'est surtout que Marine Le Pen sera une candidate redoutable sur ces sujets.

Je crois que toute la gauche doit s'emparer de ces sujets. Alors j'imagine assez bien la candidate Royal se poser en avant garde de ce combat, rappelant au passage que ce fût l'une de ses propositions que de recadrer un jeune délinquant par la discipline militaire.

Et je dois dire que, pour connaître assez bien le climat d'une cité de banlieue, que certains ne pourront être recadrés qu'avec une bonne branlée !

Wikio

Commentaires

  1. Je suis assez d'accord avec ta conclusion!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas d'accord quant à la conclusion politique...

    RépondreSupprimer
  3. Voilà un sujet qui fait débat. Il y a deux questions, le réhabiliter ou pas, et surtout ce que l'on en fait...

    RépondreSupprimer
  4. Attention si le service civil ou militaire peut avoir pour vocation de recadrer certains jeunes, il n'est pas d'essence punitive.

    RépondreSupprimer
  5. Mot final de conclusion qu'il ne faut pas confondre avec une quelconque pratique solitaire traditionnelle dans les dortoirs, un soir de conscription sans soupe. :)

    Je dis sans soupe car à l'époque où on incorporait ma classe (1984) certains soirs, le fond de soupe était chargé de substances inhibitrices sur le plan libidinal.

    Mais c'était une autre époque...

    RépondreSupprimer
  6. Hihi, on dresserait les jeunes à coup de branlée ? .. Bon Sarko, c'était le karcher :-)

    T'as pensé à l'effet inverse ? ..Et y durerait combien le SM ? .. Y'en a même qui en sortiraient encore plus endurcis ! ...

    Et toutes les combines qu'on apprend à l'armée ? ...pour déjouer les bons plans du juteux de service ? ...

    perso , avant d'aller à l'armée , j'étais un brave petit jeune homme , quand j'en suis sorti ( 16 mois après , classe 2a 66 ) je n'avais plus peur de rien !

    Y'a que des anges à l'armée ? .. Non y'a aussi des autres qui t'apprennent le vice ! et des pires !

    C'est un peu comme en taule ...tu cotoies tout un monde .....et t'en ressors pas toujours calmé !..les brimades , çà reste ! ..et j'en sais quelque chose , là aussi ... oh pas moi, un de ma famille ..

    Bon si c'est un service civil , qui n'a rien a voir avec le sce militaire , çà peut évidemment se discuter

    RépondreSupprimer
  7. J'ai fait mon service militaire aussi, un peu plus tard que toi, en 96. Et je me souviens bien de deux trois branleurs qui après deux mois de classe en compagnie de combat (j'étais chasseur alpin)sont en quelques semaines "rentrés dans le rang".
    Je ne dis pas que c'est la solution miracle, mais si ça peut aider quelques uns à acquérir certaines bases (se lever tôt, respecter une hiérarchie, etc) je dis que c'est une bonne chose.

    RépondreSupprimer
  8. Bien sûr stef , on a chacun notre vision de ce que nous a apporté l'armée ...

    Moi, j'ai fait 16 mois dans le 41éme Rama , un régiment disciplinaire , issu de l"ancienne " coloniale " .. je peux te dire que j'en ai bavé , j'avais à faire à des officiers , ou sous off , qui avaient fait l'Indochine , genre Bigard ! tu vois un peu ? Le même parlé ! la même autorité .. comme je te l'ai dit , j'étais un brave jeune homme avant , j'en suis sorti aguéri, à un tel point que j'aurais pu braquer une banque , sans peur ! sans crainte ! j'ai subi un véritable lavage de cerveau .. il m'a bien fallu un an pour m'en débarrasser ...... alors tu vois ...

    Et pour tout de dire , j'ai un fils qui est en taule , suite aux lois sur la récidive de Sarko , pour des faits mineurs ...il en a pris deux ans fermes suite à des petites bagarres de gamins ! .. quand il va sortir de là ...cotoyant des criminels , crois moi, qu'il ne va pas sortir calmé , bien au contraire , et ce sentiment d'injustice , va faire de lui , un rebelle à vie ... et j'ai peur de celà ... je ne sais pas dans quel état psychologique mon fils va sortir de prison ...

    j'ai peur , çà me hante...vois tu , je t'écris , mais en même temps , j'en ai les larmes aux yeux ..

    je ne crois pas que la matraque ou la branlée , soit la manière la plus efficace , pour faire rentrer les récalcitrants dans le rang ..au contraire , je pense que çà contribue à les rendre encore plus agressifs ..

    cordialement

    RépondreSupprimer
  9. PS .. dans mon temps ( années 50 à 60) , il y avait des " maisons de correction "..çà ne te dis peut être pas grand chose ! pourquoi les a t'on supprimées ? ...Et c'est un peu sous une autre dénomination que voudrait les rétablir Sarko , voire la ségo ( pas étonnant étant de famille militaire )...

    Ces gens là , ne croient que c'est à coup de matraque , qu'on arrive à dompter ! ... eh bien non ! ..

    l'humain , à force d'en recevoir finit par réagir comme un animal ! ... frappe ton chien ,pour une petite crotte mal placée , tu vas en faire un fauve agressif ! ..et il continuera de faire sa crotte là ou il ne faut pas, c'est tout ce que tu auras gagné !

    RépondreSupprimer
  10. et encore ceci

    "qui après deux mois de classe en compagnie de combat (j'étais chasseur alpin)sont en quelques semaines "rentrés dans le rang".

    c'est tout ce que tu en tires ?

    Evidemment , ils ont compris çà dans leur propre intérêt , ils ont rentré dans le rang MAIS à un moment donné , ou il faudrait être maso pour persister !

    Les as tu suiviS , par la suite , une fois sortiS de leur service militaire ? ...Sortis de ce contexte précis ? ...

    RépondreSupprimer
  11. Joel,

    J'ai eu moi aussi cette sensation de devoir me défaire de certains "repères" inculqués au chausse pied...
    Mais encore une fois, certains n'ont aucunes bases éducatives pour évoluer au sein d'un collectif. Je crois vraiment que certaines compagnies, certains régiments militaires portent de bonnes valeurs, même si comme partout on y retrouve toujours quelques sergents à deux neurones...

    Maintenant je trouve qu'on ne peut pas comparer l'univers de la prison au contexte militaire, je crois qu'un des problèmes majeurs de ce qu'est devenue notre société est l'individualisme, le non respect des règles simples de vie.

    Quand je dis que, de ce que j'ai vécu, certains sont "rentrés dans le rang" c'est que j'en ai des exemples! Jeunes des cités, mais aussi fils à papa qui avaient besoin qu'on lui "bouge le cul".
    Jeunes désœuvrés sans repères, incapables de se lever à heure fixe, ou même jeunes hommes très bien éduqués et un peu enrobés, très satisfaits d'avoir perdu ses dix kilos trop en acquérant une condition sportive qu'il ne soupçonnait pas détenir... Bref différents profils, différents vécus, mais la sensation d'avoir partagé la même chose, le même bout de vie, et d'en tirer des notions de solidarité, d'entraide, etc...

    Comme tu le dis, chacun a sa vision de ce que nous a apporté l'armée, et je crois que ton camp disciplinaire de 66, est assez éloigné de ce que j'ai pu connaître 30 après...

    RépondreSupprimer
  12. Mais çà existe encore , ces régiments ou l'on est forcé de dire
    oui chef , bien chef ! comme dans les films ! :-) et si on en revenait à un service obligatoire , ce serait pareil ! et je ne pense toujours pas que le SM soit la meilleure solution , pour en remettre certains aux repéres élémentaires . Déjà quand tu es chomeur longue durée , tu perds les repères d'une vie normale ...se lever à une certaine heure , etc ... c'est humain !...

    je n'ai pas la solution , mais sur qu'un boulot à tous , sans exclusions , çà réglerait pas mal de problémes ...

    quant à l'univers carcéral , qui est concu là aussi dans notre société , pour remettre dans le droit chemin ... si, si çà a un certain rapport !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…