Accéder au contenu principal

Si si, relance par la consommation

Si il y a bien un combat à mener pour une organisation syndicale, répétitif chaque année, et si injuste en terme de résultat, c'est celui des augmentations de salaires. Si 64% des français n'ont pas vu leurs salaires augmenter depuis deux ans, 40% depuis 5 ans ! Il y a des annonces de campagne qui laissent à penser que celles et ceux qui s'empareront de ces sujets auront répondu à bien des attentes.

Le Président du Pouvoir d'achat en la personne de N.Sarkozy a échoué. Celui qui voulait faire travailler plus pour gagner plus, a dû, dans la précipitation des mesures à prendre face à la crise, renforcer les mesures de chômage partiel. Quel désaveu affligeant ! Ceux qui nous ont expliqué que le temps de travail n'était pas un gâteau qu'on pouvait partager, s'imaginant pouvoir le faire grossir grâce à des lois de défiscalisation des heures supplémentaires, ont dû ramasser les miettes du dit "gâteau". Et pourtant, le PIB progresse, les dividendes et super résultats n'ont jamais vraiment cessé.

Mais la croissance reste faible, la reprise dans l'économie réelle se fait attendre. Des milliards ont été injectés dans une relance par l'investissement, aujourd'hui le maillon faible est la consommation. Et c'est pourtant cette consommation qui soutient cette faible croissance, c'est un comble !

C'est pourquoi, l'année 2011 devrait être une période charnière qui verrait les salaires augmenter, si ce n'est sur notre fiche de paie, au moins dans les débats politiques pour une concrétisation dès 2012. C'est Ségolène Royal qui remet le couvert, en proposant une hausse de 300 euros du smic, financée par une contribution des revenus financiers, du capital à la protection sociale.

Voilà une annonce de campagne, typique de l'ancienne candidate socialiste à la Présidentielle. Je ne doute pas que le populisme des uns n'égale celui des autres, j'évoquais des coups d'éclat médiatiques en 2011 pour grappiller quelques points de popularité, nous voilà à la veille d'un Noël au régime minceur, d'ores et déjà lancé dans une sorte de pré-campagne électorale.

Wikio

Commentaires

  1. Régime minceur mais pas pour tout le monde Steph, seulement pour la majorité de gueux qui osent de désaltérer dans le ruisseau des Grands.
    Merci donc à La Fontaine, son oeuvre reste d'actualité.

    RépondreSupprimer
  2. Jamais aurons nous entendu autant de fariboles...

    RépondreSupprimer
  3. je ne sais si ce combat pour le pouvoir d'achat est si pertinent...? Je ne sais si c'est l'orga ou le candidat qui revendique le plus ou le moins qui est le plus crédible.

    RépondreSupprimer
  4. 60% des salariés n'ont pas eu d'augmentation de salaire depuis 2 ans 40% depuis 5 ans, il me semble que c'est assez pertinent !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…