Accéder au contenu principal

Si si, relance par la consommation

Si il y a bien un combat à mener pour une organisation syndicale, répétitif chaque année, et si injuste en terme de résultat, c'est celui des augmentations de salaires. Si 64% des français n'ont pas vu leurs salaires augmenter depuis deux ans, 40% depuis 5 ans ! Il y a des annonces de campagne qui laissent à penser que celles et ceux qui s'empareront de ces sujets auront répondu à bien des attentes.

Le Président du Pouvoir d'achat en la personne de N.Sarkozy a échoué. Celui qui voulait faire travailler plus pour gagner plus, a dû, dans la précipitation des mesures à prendre face à la crise, renforcer les mesures de chômage partiel. Quel désaveu affligeant ! Ceux qui nous ont expliqué que le temps de travail n'était pas un gâteau qu'on pouvait partager, s'imaginant pouvoir le faire grossir grâce à des lois de défiscalisation des heures supplémentaires, ont dû ramasser les miettes du dit "gâteau". Et pourtant, le PIB progresse, les dividendes et super résultats n'ont jamais vraiment cessé.

Mais la croissance reste faible, la reprise dans l'économie réelle se fait attendre. Des milliards ont été injectés dans une relance par l'investissement, aujourd'hui le maillon faible est la consommation. Et c'est pourtant cette consommation qui soutient cette faible croissance, c'est un comble !

C'est pourquoi, l'année 2011 devrait être une période charnière qui verrait les salaires augmenter, si ce n'est sur notre fiche de paie, au moins dans les débats politiques pour une concrétisation dès 2012. C'est Ségolène Royal qui remet le couvert, en proposant une hausse de 300 euros du smic, financée par une contribution des revenus financiers, du capital à la protection sociale.

Voilà une annonce de campagne, typique de l'ancienne candidate socialiste à la Présidentielle. Je ne doute pas que le populisme des uns n'égale celui des autres, j'évoquais des coups d'éclat médiatiques en 2011 pour grappiller quelques points de popularité, nous voilà à la veille d'un Noël au régime minceur, d'ores et déjà lancé dans une sorte de pré-campagne électorale.

Wikio

Commentaires

  1. Régime minceur mais pas pour tout le monde Steph, seulement pour la majorité de gueux qui osent de désaltérer dans le ruisseau des Grands.
    Merci donc à La Fontaine, son oeuvre reste d'actualité.

    RépondreSupprimer
  2. Jamais aurons nous entendu autant de fariboles...

    RépondreSupprimer
  3. je ne sais si ce combat pour le pouvoir d'achat est si pertinent...? Je ne sais si c'est l'orga ou le candidat qui revendique le plus ou le moins qui est le plus crédible.

    RépondreSupprimer
  4. 60% des salariés n'ont pas eu d'augmentation de salaire depuis 2 ans 40% depuis 5 ans, il me semble que c'est assez pertinent !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…