Accéder au contenu principal

La retraite à 60 ans, les 35 heures, un programme socialiste pour 2012

J'exprimais dernièrement l'intérêt de suivre les sondages de popularité des personnalités politiques, en justifiant que l'année 2011 allait être une année de coup d'éclat médiatique de celles et ceux qui veulent être candidat à la candidature pour 2012. Qu'au delà du fond des propositions, les outsiders vont forcément jouer des "coudes" en usant de propos populistes dans le seul but de grappiller quelques points de popularité. Que le débat d'idée va en souffrir, que la campagne présidentielle n'amènera de réel débat que quelques semaines avant le scrutin.

Alors je pense toujours ainsi, mais la sortie de Valls sur les 35 heures, la récupération de l'Élysée qui a confirmé alors même que le patronat est réservé, qu'il ne toucherait pas à la durée du travail en 2011, précisant quand même que cette question serait au programme de la campagne du candidat UMP pour 2012, me laissent à penser qu'un coup d'éclat médiatique supposé "débile" peut être constructif.

Cela me fait penser à la reforme des retraites. J'avais écrit dans le billet "la retraite à 60 ans, l'arme fatale" que N.Sarkozy faisait l'erreur à quelques seize mois de la présidentielle de toucher à un acquis social auquel les français étaient attachés, et qu'il suffirait à l'opposition de faire campagne pour une réforme plus juste, mieux financée.

Pour la durée du temps de travail, c'est la même chose, voilà encore un sujet clivant qui touche à l'organisation du travail et au partage des richesses. Après avoir créé de l'emploi, augmenté la productivité des entreprises, une réforme des 35 heures à gauche permettrait encore plus de progrès et de justice sociale.

Il y a par exemple l'annualisation des 35 heures, qui permet de masquer les heures supplémentaires. Semaine basse, semaine haute, le jeu du patron étant de faire faire des heures supplémentaires en semaine basse, pour ne pas payer les majorations. Il y aurait selon Gérard Filoche, 1 milliard d'heures supplémentaires dans ce pays qui ne sont pas déclarées, pas majorées et même pas payées du tout, ce qui est l’équivalent de 600 000 emplois.
Le temps de travail est un élément majeur du calcul des pensions de retraite, il pourrait être évoqué dans une seule et même réforme, bref nous pouvons imaginer beaucoup de réformes possibles.

Nous ne savons pas encore si c'est la dame des 35 heures qui portera la candidature socialiste de 2012, mais si c'est le cas, nous pourrions avoir matière à débattre. L'idée très sarkosiste de Valls de travailler plus, devrait être alors très vite ringardisée.

Sur le même sujet, mais pas avec forcément les mêmes analyses, DPP, Nicolas, Slovar, Juan, Romain, GdeC, El Camino, Melclalex.

Wikio

Commentaires

  1. Putain de bordel ! Les liens vers les billets, pas les flux... (le blog de Romain aussi).

    Dans ta conclusion, tu mets : "Sur le même sujet, mais pas avec forcément les mêmes analyses".

    Elles sont assez proches pourtant, mais dans le même billet, on ne peut pas focaliser sur les mêmes centre d'intérêt.

    Je résume mon billet : les 35 heures, c'est mathématique. Pourtant, j'envoie un lien vers le blog de Romain dit qu'on ne peut pas voir le travail que d'une manière quantitative. Pourtant je suis d'accord avec les deux points de vue. Ca n'est pas paradoxal mais complémentaire... On ne peut pas voir tout blanc ou tout noir.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…