Accéder au contenu principal

Mélenchon sait qu'il ne gagnera pas en 2012

Ce jeudi avait lieu la présentation des vœux à la presse du parti de gauche. L'occasion de lire entre les lignes du discours de celui qui a du mal à convaincre celles et ceux qu'il voudrait rassembler.

Alors que nous apprenons la légitime candidature d'André Gerin pour le Parti Communiste Français, il y a de quoi se poser des questions une fois de plus sur la stratégie de l'ex-socialiste J-L.Mélenchon. Le PCF a lancé un appel à candidature pour 2012, André Chassaigne est également candidat. Le Front de gauche a donc bien du mal à se constituer, même Olivier Besancenot semble trainer des pieds.

Mr Mélenchon souhaiterait rassembler ce qu'il appelle "l'autre gauche", tout juste réussira t-il à consolider un petit bloc qui divisera pour longtemps l'ensemble des forces de gauche. Loin des considérations du vote utile, peut-on raisonnablement penser qu'une autre gauche pourrait se regrouper sans prendre en compte les plus de 200 000 militants socialistes et millions de sympathisants de ce qui est encore la principale formation à gauche ? Pour la Présidentielle, vouloir rassembler une "autre" gauche, en les excluant, est une erreur.

C'est un suicide électoral annoncé, et en plus il le reconnait indirectement ici, alors qu'il évoquait le FN, «reconnaissons à cette famille le talent d'être en train de réussir ce que peut-être nous, nous ne réussirons pas du premier coup» avec la gauche: «Ils sont en train de disputer l'hégémonie idéologique à l'UMP sur leur camp à droite»

Quel aveu ! 2012, un prix important à payer ?

Ps : Je sais que ce constat va en chagriner plus d'un, mais comme on peut toujours interpréter différemment les choses, je demande ce que pense les blogueurs de ce marasme stratégique pré-électoral. Chacun peut répondre, sinon merci à : Juan, Seb, Nicolas, Disp, DPP, Melclalex, Coucou, Denis, GdeC, Romain, Cui cui, El camino, Gaël, Yann, N Hermes, Isabelle, Rimbus, Homer, Arnaud, Captain, Elmone, BA, Denis, Céless, Agnès, Annie, Joel, PuttBill ou Eric....

Wikio

Commentaires

  1. Beaucoup faisaient le même constat que toi en Amérique latine. Dis-toi bien que l'alternance politique UMP - PS ne règlera pas la "crise". Et à terme, c'est le FN qui risque de l'emporter à moins qu'une autre force de gauche propose une véritable alternative politique...

    En 2000, Jospin était déjà Président de la République, ne l'oublions pas... Aujourd'hui qui peut prévoir l'avenir à un moment si incertain. Le maghreb commence à se soulever... L'Europe vacille... Rien n'est figé et inscrit dans le marbre.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'appelle de mes vœux aussi cette véritable alternative politique !

    Mais reconnais que le mode de scrutin et l'état du "rassemblement de l'autre gauche" est assez à l'image du rassemblement socialiste... Autant dire que nous n'avons pas vraiment avancé par rapport à 2002 et 2007 où nous avions déjà 12 et 16 candidats.

    Je ne suis pas optimiste et les réactions des partenaires du front de gauche dans les élections intermédiaires ne font que confirmer mon sentiment. La réaction d'André Gerin est légitime...

    RépondreSupprimer
  3. @stef : o^toi, on voit que tu n'as pas lu mon billet du jour. Même si par un surprenant concours de circonstances (on ne sait pas ce qui peut se passer d'ici 2012)Mélenchon n'était pas le candidat de l'autre gauche, mon constat demeure (http://gauchedecombat.wordpress.com/2011/01/13/notre-pays-a-la-gangrene/).

    Et je ne suis franchement pas sûr, à moins d'un miracle, qu'un candidat socialiste soit franchement l'incarnation de cette gauche que le peuple attend.

    Tu te fourres le doigt dans l'œil jusqu'au coude en personnalisant ainsi l'élection.

    RépondreSupprimer
  4. Je fais simplement le constat du manque d'avancement du rassemblement du front de gauche pour cette élection...

    RépondreSupprimer
  5. Mademoiselle Mélenchon

    Camarades…
    Rendez-vous le 17 octobre !
    Quand est-ce que nous allons mettre fin à cette mascarade ?
    Fini le temps des dérobades…
    Gauchers par ci, droitiers par là…
    Tous dehors ou tous dedans ?

    http://www.tueursnet.com/2011/01/mademoiselle-melenchon/

    RépondreSupprimer
  6. Si vraiment vous pensez que la gauche n'a pas assez mangé son pain noir, soutenez la candidature Gérin ou Chassaigne, afin que le PCF fasse 0,00001%, ce qui ma foi, ne l'empèchera pas de mendier des députés auprès du PS. Sinon, soutenez la candidature de Mélenchon, afin qu'il y ait un vrai Front à gauche.

    RépondreSupprimer
  7. De mon point de vue hérétique, je dois avouer que je perçois toujours un PS en grande fragilité, qui manque d'un leader fort... le genre de truc qui fait la différence...

    RépondreSupprimer
  8. Ce qui divise la gauche, c'est la "droitisation" du PS et les gens ne sont pas bêtes, ils s'en rendent bien compte, malgré l'enfumage organisé par la majorité du PS et des journalistes. Quand le plus grand parti de gauche français appelle à voter pour un traité constitutionnel libéral, et persiste à le soutenir sous une autre forme, contre les principes élémentaires de la démocratie, c'est qu'il y a un problème, un grave problème. Et comme a dit Mélenchon : "Ça suffit, à la fin ! Le mouvement socialiste et la gauche en France exposerait à la face du monde que celui qui est censé les représenter, c'est le directeur du FMI !? Mais enfin, il faut vous réveiller, les gens ! Il faut prendre une douche !"

    La politique, ce n'est pas la Star Ac' ou le "vote utile", c'est des LIGNES POLITIQUES et des PROGRAMMES POLITIQUES. Voici les contributions du Parti de Gauche retenues dans celui du Front de Gauche : http://programme.lepartidegauche.fr/index.php?option=com_content&view=section&id=1&Itemid=13 . Bonne lecture !

    La démocratie, ce n'est pas ça : "nous annonçons à l'avance que ce sont les socialistes qui sont devant, et avec n'importe quel candidat : une table, une chaise, une pantoufle, Dominique Strauss-Kahn, François Hollande." (encore du Méluche pur jus XD).

    Stop ! Réfléchissons ensemble et agissons pour l'avenir de nos enfants ! Arrêtez ces mascarades et au boulot : lisez les programmes, éduquez-vous en économie, et tenez-vous au courant de ce qui se passe en Europe (ex : la Grèce, la Roumanie, l'Irlande, l'Islande, le SPD allemand et la droite, etc.) et dans le monde ! Merde à la fin, il y a urgence ! URGENCE !

    RépondreSupprimer
  9. Ah ! Merde, je suis en retard de lecture... Si j'avais vu ce billet, j'aurais pu rebondir dessus pour mon billet de ce matin...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…