Accéder au contenu principal

DSK, la désinvolture et l'échec.

Le directeur du FMI est reparti aux Etats-Unis, les anti ou pro DSK restent sur leur faim, l’éventuel, potentiel candidat du PS, retourne à son silence jusqu'à la prochaine fois.
Il faut une certaine dose de désinvolture pour oser se présenter au journal de 20 heures, pour finalement nous expliquer qu'il n'a rien à nous dire. Tout juste retiendra t-on sa vision socialiste "l'espoir, l'avenir, l'innovation".

Ok pour le devoir de réserve, mais il ne faudrait pas en abuser non plus. On ne lui demande pas de confirmer qu'il sera candidat à la présidentielle, on ne lui demande pas quel candidat soutiendrait-il si il ne l'était pas. Non simplement et ça serait la moindre des choses vis à vis de l'institution qu'il dirige, de savoir si il irait jusqu'au bout de son mandat.

Parce que la situation n'est pas si incompréhensible qu'il n'y parait. Elle explique la désinvolture de celui qui avant de convaincre l'ensemble des français, devra convaincre d'abord son propre camp.

Il y a trois scénarios possibles :

1- il se déclare candidat à la primaire socialiste, mais souhaite le faire le plus tard possible pour éviter un débat interne, dont on sent bien qu'il sera épineux avec le courant "plus" à gauche d'un Benoit Hamon qui a déjà déclaré préférer soutenir une candidature de M.Aubry.

2- Il ne veut pas rentrer dans le processus des primaires, négocie son avenir et intégrera une équipe gouvernementale en cas de victoire du candidat PS à la fin de son mandat au FMI.

3- Il est candidat à sa succession au FMI.

Les trois scénarios impliquent qu'il se prononce sur le fait qu'il aille au terme de son mandat au FMI. C'est simple, et ne pas y répondre est un affront pour tous. Cela agace beaucoup et même au sein de l'actuelle majorité.

Parce qu'on peut aisément comprendre, que celles et ceux qui vont faire campagne en soutenant Nicolas Sarkozy devront s'adapter en fonction du candidat PS.
Si Martine Aubry est candidate, les débats seront plus clivants, les différences seront plus prononcées. Si c'est DSK, il sera plus facile d'argumenter et de se renvoyer la balle.

Eric Besson l'a bien compris : "Un match Sarkozy/DSK, ce serait une très bonne nouvelle ; j’aime le football […] Si le match a lieu, Nicolas Sarkozy l’emportera" .

Commentaires

  1. Mais c'est ridicule ! Annoncer la poursuite de son mandat au FMI équivaut à annoncer sa candidature. Et en plus, on se fout totalement de ce mandat au FMI.

    Ca n'a rien à voir avec un affront.

    En plus, voir mon billet de ce matin. On a le temps. Pourquoi s'affoler maintenant, en février 2011 alors qu'il y a un planning connu ? Dépôt des candidatures en juillet.

    L'eau coule sous les ponts des états, à nos portes, sont en pleine révolution. Avril 2002 a été précédé du 11 septembre 2001...

    RépondreSupprimer
  2. Crois tu vraiment que DSK a le temps ? lui qui doit encore tout nous dire de ce qu'il ferait si il était présent, et aux responsabilités ?

    Je pense que le boulot qu'il a à faire si vraiment il se présente à la primaire socialiste, est énorme pour convaincre l'appareil du PS de marcher pour lui.

    DSK est en dehors du parti, plus il attend, plus il fait perdre son camp.

    RépondreSupprimer
  3. Dsk contre Dsk

    Vous n’en reviendrez pas si je vous disais que moi non plus, je n’en reviens pas !
    DSK a eu un entretien mystique avec le Président… je l’ai enregistré quelque part dans mon i-phone :
    Où ça ? Ah… le voici !
    Lors de son passage à Paris, dans les longs couloirs de l’Elysée… DSK a eu une drôle d’impression… l’impression qu’il y avait quelqu’un derrière lui…
    Cela ne lui arrive jamais…Parce qu’il n’est jamais seul…mais toujours en bonne compagnie…
    Il se retourne… et puis constate :
    Qu’il n’y a personne, vraiment personne…
    Il a eu la présence d’esprit d’en faire part au Président qui le rassura comme il a rassuré les mexicains...
    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/dsk-contre-dsqui/

    RépondreSupprimer
  4. Je suis assez d'accord avec Nicolas, ton billet est un peu dans le procés gratuit. DSK ne peut pas se déclarer pour le moment.

    Quand à la comparaison avec Sarkozy (cf photo) elle peut faire plaisir aux-plus-à-gauche-que-moi-tu-meurt mais elle manque de sens.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…