Accéder au contenu principal

Kadhafi : "la révolution est un sacrifice à vie jusqu'à la fin"


A la lecture des différentes informations qui enfin nous parviennent depuis la Libye, les craintes se confirment, la répression se fait en versant le sang du peuple Libyen.

Le génocide qui a lieu en ce moment même dans ce pays est d'ores et déjà considéré comme étant un crime contre l'humanité.
Kadhafi fait partie de ces dictateurs qui pratiquent le terrorisme d'état, les évènements de la journée le confirment encore.

Hier, l'ordre a été donné à l'armée de l'air libyenne de bombarder la population de Tripoli. C'est un diplomate de l'ambassade en Inde de la Libye qui l'a confirmé et a démissionné de son poste pour protester contre la répression sanglante des manifestations anti-gouvernementales.

Cette répression est menée par des mercenaires qui tireraient sur la population. L'armée aurait rejoint les opposants dans certaines villes n'acceptant pas que ce soit des étrangers qui tirent sur leur population. Il y aurait déjà des centaines de morts.

La ligue Arabe se réunissait en urgence ce Mardi après-midi, pour faire le point sur la situation.

Mais le colonel Kadhafi en réprimant dans une extrême violence les manifestations, ne s'adresse pas seulement à sa population en agissant ainsi, il s'adresse aussi au monde entier.

Il s'est d'ailleurs empressé de se montrer à la Tv pour dire qu'il était bien présent à Tripoli, et semblait vouloir nous dire "Jusqu'où êtes vous prêt à aller ?"

Il a confirmé vers 17 h qu'il ne démissionnera pas. Moubarak montrait aussi une certaine fermeté, mais on sent chez Mouammar Kadhafi l'envie d'en découdre.

Il a motivé son refus de quitter son poste en précisant qu'il irait jusqu'à "mourir en martyr", et menace de peine de mort l'opposition qui manifeste. Il incite ses partisans à chasser les manifestants dans les rues. En provocant une sorte de guerre civile, il montre qu'il est aux abois, dos au mur.


Cette image m'a rappelé celle de Sadam Hussein quelques jours avant que son régime ne tombe, l'armée américaine était rentrée en quelques heures dans Bagdad, parce que l'armée Irakienne s'était rebellé.

Il y a eu aussi la chute et l’exécution du couple Ceausescu en Roumanie, qui démontre qu'un peuple en colère peut aller loin quand il se révolte.

Alors bien sûr nous n'en sommes pas encore là, mais je me demande à quel niveau d'horreur nous allons devoir être confrontés, et quelles seront nos attitudes à nous les occidentaux.

Kadhafi a prévenu : "la révolution est un sacrifice à vie jusqu'à la fin".


Wikio

Commentaires

  1. Pas d’alibi pour la Libye

    Quand il y aura encore plus de gens aux abois…sans emplois, sans soins, sans abris…
    Ce ne sera pas la fin que tout le monde craint, mais l’instant qu’on attend depuis longtemps !
    Où le peuple prendra enfin les choses en main, sans médiateur ni médiation.
    Et qu’il rédigera sa propre feuille de route et accomplira son propre destin !
    Ce ne sera pas pour élire ses représentants mais pour occuper tous les fronts et dégager lui-même son horizon !
    Nous autres français, nous n’avons jamais été aussi bien qu’aujourd’hui,
    parce que nous savons désormais comment faire pour cesser d’avoir mal demain !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/libye/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…