Accéder au contenu principal

Japon, comment faire un don ?

Tempête Xynthia, urgence humanitaire en Haiti, en Tunisie, en Lybie, les appels aux dons se multiplient et celles et ceux qui souhaitent y participer ne connaissent pas toujours les associations auxquelles nous faisons le don. Comment est utilisé cet argent, bénéficie t-il réellement au secours des personnes en détresse ? Le plus sûr moyen d'aider est de soutenir la Croix Rouge.

Sur son site : A ce jour, la Croix-Rouge du Japon a déjà mobilisé près de 300 équipes : 86 équipes de réponse aux urgences, 178 équipes rassemblant médecins, infirmiers et auxiliaires qui sont actuellement en opération afin d’assister les rescapés de la catastrophe au moyen de cliniques mobiles, tout en s’employant à évaluer les dommages et les besoins des sinistrés.
111 nouvelles équipes de la Croix-Rouge japonaise sont sur le point de les rejoindre.

Par ailleurs, plus de 200.000 personnes déplacées sur les 530.000 personnes évacuées à ce jour ont été hébergées dans des abris temporaires aménagés dans des écoles et autres bâtiments publics où la Croix-Rouge a distribué jusqu’à présent plus de 65.000 couvertures.

Pour l’instant, la Croix-Rouge du Japon n’a pas sollicité l'appui du réseau international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, mais une équipe de soutien et de liaison est mobilisée par la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en soutien à la Croix-Rouge japonaise.
En outre, l'unité de logistique pour la région Asie et Pacifique dispose de stocks de secours d’urgence prêts à être expédiés si nécessaire de Kuala Lumpur.

Afin de répondre aux personnes inquiètes du sort de leurs proches dans les zones sinistrées, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) met à disposition son service de recherche et de rétablissement des liens familiaux,sur son site Internet.

Parallèlement, depuis vendredi, une vingtaine de bénévoles de la Croix-Rouge française se relaie chaque jour à la cellule d’accueil téléphonique mise en place par le Ministère des affaires étrangères et européennes pour répondre 24h/24h aux appels des personnes qui souhaitent prendre de nouvelles d’un proche concerné pas cette catastrophe.

La Croix-Rouge française qui reste bien évidemment extrêmement attentive à la situation au Japon est plus que jamais solidaire de la Croix-Rouge japonaise et relaie son appel à dons pour soutenir ses actions.

Les dons peuvent être effectués sur notre site Internet ou par chèque à l’attention de Croix-Rouge française «Catastrophe Japon 2011» - 75 678, Paris cedex 14


Commentaires

  1. Je trouve très cocasse de vouloir faire un don pour aider la deuxième ou troisième puissance mondiale. A force de voir des catastrophe humanitaires dans tous les coins du monde, on en oublie de faire la différence entre Haïti et le Japon.

    Le Japon a besoin d'une aide logistique (sauveteurs, chiens, ... et ingénieurs nucléaires) mais surement pas de pognon et probablement pas d'aide humanitaire type croix rouge (il reste plus de 100 millions de Japonais peu touchés par l'événement et qui peuvent héberger leurs copains).

    Il faut être très prudent : ces histoires de don banalisent les catastrophes humanitaires, on finit par se dédouaner en filant 100 euros à une ONG quelconque...

    RépondreSupprimer
  2. Bah Nicolas, je ne te suis pas du tout sur le sujet, j'avais vu ton billet...

    La situation est catastrophique, il ne faut pas comparer la détresse des gens, la détresse reste la détresse !

    Il y a déjà des centaines de milliers de réfugiés, qui ont donc des besoins en nourriture, en abris d'urgence etc... Enlève toi les oeillères ! Et dis toi que le boulot de la croix rouge est énorme et qu'il faut les soutenir bordel !

    RépondreSupprimer
  3. Ah ! Mais pour le soutien, on est d'accord... Il vaudrait mieux les soutenir en permanence, d'ailleurs.

    Par contre, le reste n'est qu'une mauvaise manie - presque grotesque - qu'on a de réagir dans l'émotion et on limite nos seuls agissements à larguer du pognon de temps en temps (tiens, un peu comme les restos du coeur...).

    "Pour l’instant, la Croix-Rouge du Japon n’a pas sollicité l'appui du réseau international de la Croix-Rouge "

    Et s'ils n'en avaient tout simplement pas besoin ? (tout simplement parce qu'un pays de 120 millions d'habitants peut facilement se mobiliser pour 500 milles réfugiés... Tu parlais de couverture : il suffit qu'une personne sur 200 en donne une et c'est réglé. Je ne dis pas ça avec cynisme : prendre des couvertures sur place sera beaucoup efficace que de faire appel à l'aide internationale sans compter, qu'en plus, s'il faut acheter des couvertures, le gouvernement Japonais a plus les moyens de le faire que l'ensemble de la population française).

    Aider les gens malgré eux n'est pas toujours génial !

    RépondreSupprimer
  4. Il faut soutenir la croix rouge, nous sommes donc d'accord.

    RépondreSupprimer
  5. C'est la symbolique du geste qui importe plus que le geste lui-même.. Que tous ces gens qui souffrent sachent que l'on pense à eux, c'est déjà énorme...
    Il faut du soutient pour tous.
    On ne peut pas comparer les modes de soutien mais on peut répondre présent à la détresse.. Si c'était chez nous et que les autres disent:
    Ah mais les français sont riches et certains le sont vraiment, ils n'ont pas besoin, ça serait moche..
    Enfin, ce n'est que mon avis..

    RépondreSupprimer
  6. Christie,

    On a eu une grosse catastrophe l'an dernier, vers La Rochelle.

    Il ne serait venu l'idée à aucun Haïtien d'envoyer des sous en France et il ne serait venu à l'idée d'aucun Vendée d'avoir la moindre pensée pour les gens du bout du monde qui pensaient à eux...

    Trop de compassion tu la compassion...

    RépondreSupprimer
  7. Oui, vu sous cet angle et et tu as raison..
    je réagis de mon petit coin bien tranquille, sans doute avec une grosse pensée envers les sinistrés où qu'ils soient.. Ceci dit, j'habitais Perpignan à l'époque des grosses crues dans la Région de l'Aude et des Pyrénées-Orientales.
    La pluie tombait avec une telle violence sur la porte de notre entrée de maison particulière que la sonnette a retenti pendant plusieurs heures. Je suis descendue pour voir si quelqu'un ne se trouvait pas en difficulté et sollicitait notre aide.
    Il m'a fallu du temps pour comprendre que ce n'était que la violence de l'eau sur la sonnette qui la faisait retentir.
    Le bruit de la tempête était hors normes.
    Jamais entendu ça.
    terrifiant même si nous ne craignions pas grand chose. j'avais fermé nos lourds volets en bois, donc nous étions bien abrités.
    La seconde fois que j'ai eu très peur, nous habitions Montauban, à l'époque du passage d'un mini cyclone.
    Je n'avais pas fermé les volets de la porte vitrée qui donnait sur le jardin intérieur, comme d'habitude, j'aime bien voir le jour se lever. je n'ai imaginé une seule seconde que le cyclone passerai par chez nous.
    Dès que le vent à forci, nous nous sommes tous réveillés. J'ai eu le temps de fermer la fenêtre de la cuisine mais pas celle du salon et l'espèce de cyclone arrivait à une vitesse effrayante.
    L'eau frappait partout, l'orage était violent comme jamais.
    Et j'ai vu les vitres des porte-fenêtres trembler.. heureusement pour nous, elles ont tenu le choc malgré leur vétusté..
    Celles de l'étage ont cédées, par contre.
    La violence de cette tempête m'est restée imprimée dans la cervelle et dans les yeux..Voir fondre ce tourbillon de vent sur tout ce qu'il trouve, soulevant tout sur son passage.
    la chance que nous avons eu est que notre appartement était encore protégé par le renfoncement des terrasses, peut-être.
    mais la vision des éléments déchainés est une vision d'horreur.
    et quelque soit le temps que ça dure, c'est toujours trop long.
    Lorsque j'ai vu les dégâts le lendemain, je me suis dit que nous avions eu de la chance vraiment parce que nos vitres étaient vraiment fragiles.
    A quoi cela a-t'il tenu? je ne sais pas!!
    En tout cas, chaque catastrophe réactive tout ce qui a pu être vu, entendu et vécu.
    C'est peut-être aussi ce qui m'a fait réagir.
    Des amis ont été touchés, le propriétaire de Montauban l'a été puisque il y a eu des inondation dans l'appartement du dessus. Que des dégâts matériels, heureusement.

    RépondreSupprimer
  8. Merci de ton témoignage Christie.

    Comme pour les restos du coeur les appels aux dons se font chaque année parce qu'il y a réellement besoin de financement...

    Au Japon, ils sont des centaines de personnes à travailler pour la croix rouge, des médecins, des logisticiens qui ne sont pas tous bénévoles.

    La croix rouge française relaie l'appel de la croix rouge du Japon

    RépondreSupprimer
  9. Le don m'a aussi paru assez évident.

    Les japonais sont par éducation réticents à demander de l'aide et c'est encore plus difficile quand il s'agit de l'étranger. Le relaie de l'appel de la croix rouge française me semble être une manière diplomatique d'appeler à l'aide.

    Si le Japon est la troisième puissance économique, c'est aussi parce que les japonais se sacrifient au travail au point que leur moral et leur taux de natalité est catastrophique. Je ne suis pas sûr que l'on puisse en dire autant de nous.

    RépondreSupprimer
  10. Non mais faut comparer ce qui est comparable....
    La Rochelle avec ses 92 morts et le Japon qui compte deja plus de 5000 morts et plus de 60 000 disparus (sachant que ses chiffres augmentent de jours en jours)...Un seisme de 8,9 de magnitude, un tsunami + des risques nucleaire!
    C'est quand même pas la même chose il me semble! C'est une catastrophe à grande echelle.La rochelle (c'est bien triste) mais ca reste une catastrophe régionale.

    Non mais c'est vraiment du grand n'importe quoi ici!

    Ensuite qu'on pense que faire des dons d'argent ca sert à rien parce que le Japon est riche et bien c'est chacun son point de vue apres si un jour une telle catastrophe arrive sur la France (ce que je ne souhaite pas) faudra pas être le premier à râler sur le fait ques les autres pays ne donnent pas un centime!

    De plus comme la dit Beldeche la culture au Japon est l'opposé de la notre on ne peut pas avec notre conception francaise comprendre completement la cutlture japonaise. Il est clair que le japon n'est pas un peuple qui quémande! Mais il suffit de voir comment le ministre ou je sais plus quel politique japonais à remercier les pays du monde pour leur aide! Cela les touche enormement.

    Bref pour ma part je pense que certes l'aide la meilleur serait d'aller la bas ce que j'aimerais enormement faire mais que je ne peux pas. A raison de brasser du vent comme un moulin je pense que même donner une aide financiere même minime sans parler de centaine d'euros et deja un joli geste.

    Qu'est ce que j'aimerais pouvoir les aider plus T-T

    Japon ce drame me touche comme si c'etait mon propre pays.. je vous aime et pris pour que cet enfer se termine rapidement.
    GANBARE NIHON!!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Rhalala que ça me fait mal au coeur de lire tous ces commentaires sachant que je suis d'origine japonaise et de plus de la région sinistrée... Le Japon est certes un pays riche mais un pays endetté. Si vous voulez pas faire de dons celà vous regarde mais ne crachez pas sur les japonais comme vous le faites... Il y a toujours plus mal lottis c'est un fait mais soit on donne soit on se tait !!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…