Accéder au contenu principal

Rassembler la gauche dès le premier tour

Je suis de l'avis de F.Hollande, pour contrer la droite et l’extrême droite en 2012 il faudrait que les forces de gauche soient rassemblées derrière une seule et même candidature dès le premier tour.

Que cela plaise ou non, il y va de l’intérêt de chacun.

Face à la montée de Marine Lepen qui avec 23% pourrait se qualifier avec la plus grosse proportion de vote au 1er tour, un front de gauche (le vrai) d'un candidat unique à gauche, est la seule solution pour garantir une qualification au second tour.

Comme nous le rappelle F.Hollande : "est-ce que nous pouvons continuer à nous présenter aux élections avec sept, huit et parfois davantage de candidats de gauche ? Est-ce que nous pouvons rester comme ça, séparés, dispersés, dans un premier tour ?"""Quand on additionne tous les suffrages qui se porteraient aux candidats de gauche, nous sommes quasi majoritaires".

Que ce soit à l'avantage de la droite ou de la gauche, nous devons éviter cette mascarade électorale que nous avons vécu en 2002.

L'enjeu est trop important.

Wikio

Commentaires

  1. Tout à fait d'accord avec toi ! C'est la seule solution, même si ça va être un sacré challenge !

    RépondreSupprimer
  2. Oui un vrai challenge. Je crois que les tractations de cet été vont être très importantes en ce sens...

    RépondreSupprimer
  3. Monique Angerand-Berger6 mars 2011 à 17:26

    Entièrement d'accord. C'est la seule solution pour éviter la catastrophe!

    RépondreSupprimer
  4. tu n"as pas l'impression de te faire manipuler avec ce genre de sondages?

    RépondreSupprimer
  5. Pas du tout, je crois même que dans la catégorie socio-professionnelle dans laquelle je travaille, le vote FN est bien plus important...

    Il ne faut pas faire un déni de réalité DPP.

    RépondreSupprimer
  6. François Hollande est sans doute le mieux qualifié pour en parler. C'est vrai qu'il était à l'époque à la tête du Parti Socialiste avec le succès qui fut le sien en 2002 !

    Pour que la gauche est une chance, il faudrait que Français Hollande et d'autres se taisent du fait de leur grande capacité à parler pour ne rien dire.

    Ce type m'agace : il a été 10 ans à la tête du Ps pour en faire quoi au juste ? Reims en 2008 ! Nous avons été nombreux à l'époque à quitter le PS.

    RépondreSupprimer
  7. Comment réunir un candidat commun, quand le PS (avec DSK) et les verts (avec Hulot) ont chacun des champions hypothétiques qui culminent dans les sondages ?

    La seule solution c'est de passer par des primaires ouvertes à tous les sympathisants de gauche.

    Quelqu'un connait une autre solutions ?

    RépondreSupprimer
  8. Je suis d'accord Rimbus, encore faut-il que tous les candidats de gauche acceptent cette hypothèse. A chacun de prendre ses responsabilités.

    RépondreSupprimer
  9. J'arrête pas de le crier haut et fort: il ne faut qu'un candidat socialiste, et il faut définir un leader le plus vite possible !!!! la question est déjà réglée partout, ça fait passer le PS pour des branquignoles !

    RépondreSupprimer
  10. Effectivement, l'hypothèse de primaires ouvertes communes avec accord de gouvernement et pour les législatives doit être sérieusement ré-examinée. http://www.variae.com/une-autre-primaire-est-possible-2/

    RépondreSupprimer
  11. Trop tard pour l'unité !

    Cette question, il fallait se la poser dès 2002, quand le PS avait dit "comprendre" et en tirer toutes les conséquences.

    Venir maintenant pleurer après le vote de la gauche plurielle qui joue désormais sa partition en solo, sans s'être remis une seule fois en question est assez lamentable...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…