Panique à l'Elysée

Je viens de lire le billet de mon ami Elmone sur la déclaration de Baroin quant au partage des bénéfices et cette idée saugrenue d'annoncer un montant de redistribution d'au moins 1000 euros quand l'annonce d'un pourcentage aurait été plus honnête. Effectivement, toutes les entreprises bénéficiaires ne pourront redistribuer le même montant de participation aux bénéfices. On constate de plus en plus de déclarations populistes d'un gouvernement, qui avec les sorties de Guéant, l'ironie de Sarkozy, et les démentis de Fillon, semble être pris de panique.

Rafistolage à l'Elysée

Avec la sortie prochainement du film "la conquête" retraçant l'ascension de N.Sarkozy, peut être aurons nous un jour un film retraçant la chute de ce même président. Les signes ne trompent pas, la majorité présidentielle explose, le gouvernement défait ce que le chef de l'état a entrepris en début de quinquennat. Depuis le remaniement de Novembre dernier, les couacs, et la cacophonie gouvernementale perdurent de semaines en semaines.

La suite de l'épisode politique du Sarkozysme absolu ressemble aujourd'hui à une débandade. Celles et ceux qui voulaient à tous prix se rapprocher du chef de l'état, prennent aujourd'hui leur distance. D'autres (Villepin) pourraient même avoir des envies de vengeance.

De plus en plus isolé, Nicolas Sarkozy qu'on dit si fort en campagne, pourrait être à l'heure du bilan la cible de tous. Au point de se demander si il sera vraiment candidat.

Commentaires

  1. Michel Sapin : "On va rembourser encore plus d'argent à Mme Bettencourt !"

    Nouvelobs.com : Saluez-vous la suppression du bouclier fiscal et des avantages sur les successions et les donations ?

    Michel Sapin : Avec la suppression de ces symboles, il ne reste presque plus rien du paquet fiscal voté par la majorité en 2006 (la loi Tepa). C'est un aveu d'échec de la politique de Nicolas Sarkozy. Mais ce paquet fiscal a coûté 10 milliards d'euros par an pendant quatre ans, soient 40 milliards d'euros ! Et il reste l'exonération fiscale sur les heures supplémentaires, qui va continuer à coûter 4 milliards d'euros par an. Aucun autre pays au monde ne l'a adopté parce que c'est une aberration dans la période de chômage que nous connaissons.

    Nouvelobs.com : La suppression du bouclier fiscal compensera-t-elle la réforme de l'impôt sur la fortune (ISF) ?

    Michel Sapin : Pas du tout. Les barèmes ont été abaissés, notamment pour la dernière tranche. Les plus riches vont bénéficier de cette diminution pour un montant supérieur à ce qu'ils touchaient au titre du bouclier fiscal. On va rembourser encore plus d'argent à Mme Bettencourt ! C'est un incroyable tour de passe-passe.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110413.OBS1288/michel-sapin-on-va-rembourser-encore-plus-d-argent-a-mme-bettencourt.html

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !