Accéder au contenu principal

Sondage : DSK, pas vraiment un problème pour la gauche de la gauche, le candidat préféré du centre droit

Nicolas Sarkozy est menacé de toutes parts, les sondages se suivent et sont de pire en pîre pour le chef de l'état. Quel que soient les scénarios, il est battu sauf devant Marine le PEN.

Deux enseignements à tirer dans ce sondage paru ici. Premièrement, il y une vraie place pour le centre droit.
Si Borloo fait 7 à 11% d'intentions de vote selon le candidat PS. Même si Villepin ne fait que 5%, le retrait de ces deux candidatures n'apporterait que 2% d'intentions de vote supplémentaire au chef de l'état. Cet électorat préférant se reporter sur une candidature de Dominique Strauss Kahn.

Deuxième gros enseignement de ce sondage, les résultats d'Olivier Besancenot et de Mélenchon sont les mêmes quel que soit le candidat du PS. Le patron du FMI n'est donc pas un repoussoir pour la gauche de la gauche

La constante est le résultat de Marine le Pen, en tête des intentions de vote dans certaines catégories socio-professionnelles, l'enjeu pour tous les candidats est donc bien de rassembler tous les français. Au deuxième tour, pas de doute, avec 61% DSK bat largement Sarkozy 39%.

Wikio

Commentaires

  1. Une fois de plus, je le dis le redis et le réécris : les sondages ne font pas les élections. J'en connais au PS qui sont prêts à voter front de gauche si jamais DSK se présentait. Ce genre de phénmène n'est pas décelable par un sondage classique...

    RépondreSupprimer
  2. Pourtant les sondages montrent que quel que soit le candidat PS, les résultats seraient les mêmes...

    RépondreSupprimer
  3. BUZZ le + grand sondage politique jamais réalisé sur le net : ELECTION PRESIDENTIELLE 2012 http://t.co/xoNnwIK

    si le lien ne fonctionne pas faire copier coller ou cliquer sur pseudo

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour à tous,
    Etant un partisan du Front de Gauche, il est absolument hors de question pour moi de voter Strauss Khan que ce soit au premier comme au deuxième tour.
    Encore une fois, se méfier des sondages...

    RépondreSupprimer
  5. @GdeC

    Le vote DSK est un vote de centre gauche, susceptible de rabattre de l'électorat centre droit au 2e tour. La perte de voix d'électeurs potentiels du Front de Gauche ne lui posera aucun problème particulier !

    RépondreSupprimer
  6. François Chérèque : "légère baisse du chômage, grosse augmentation de la précarité".

    Le secrétaire général de la CFDT François Chérèque a commenté jeudi les chiffres sur les demandeurs d'emploi au mois de mars en estimant qu'il y avait "une légère baisse du chômage", mais "une grosse augmentation de la précarité".

    "Je ne vais pas cracher dans la soupe, quand le chômage baisse, c'est toujours une bonne chose. Ca fait maintenant plusieurs mois qu'il y a une légère baisse des chômeurs à temps complet (catégorie A), on peut s'en féliciter même si nous savons très bien que cette baisse est due surtout à une augmentation des contrats aidés", a déclaré M. Chérèque sur France Inter.

    Selon lui, "on a une explosion des contrats aidés, en particulier chez les jeunes".

    Mais François Chérèque s'est alarmé d'"une deuxième tendance, une augmentation des personnes au chômage à temps partiel (catégorie B)" qui "sont des personnes qui ont de tout petits temps de travail".

    "Nous avons deux tendances: une légère baisse du chômage, une grosse augmentation de la précarité", a-t-il résumé. "60% des embauches sont des contrats de moins d'un mois. Une embauche sur six seulement en CDI (...) En 2010, dans les 19 millions d'embauches, il y a eu 13 millions d'embauches de moins d'un mois", a-t-il détaillé.

    Cela signifie, selon lui, "une augmentation des personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté".

    Le leader cédétiste en a conclu que "nous ne sommes pas sortis de la crise, à l'inverse de ce que dit le ministre" du Travail Xavier Bertrand. "Il y encore 700.000 chômeurs de plus qu'avant la crise, donc nous sommes loin d'une sortie de crise", a-t-il affirmé.

    http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=d491589b0be1851b2be512944bf3ad6e

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…