La possible réélection de N.Sarkozy me fait peur

Ce n'est pas tant les politiques mises en œuvre depuis quatre ans qu'il faut craindre puisque l'alternance au pouvoir a permis par le passé de faire et défaire certaines mesures. Mais la possible réélection du monarque dictateur dans un an, lui permettrait d'assoir un peu plus ses politiques et ainsi de continuer la dévastation en cours de notre modèle en confrontant toujours plus les français entre eux.

Hier, N.Sarkozy s'est exprimé par l'intermédiaire de Mr Baroin et a donc affirmé " l'absolue priorité de rassembler la société et de ne pas pousser les divisions dans la société", et qu'il était donc temps de "rassembler" les français, rappelant à l'ordre Mr Wauquiez pour lui signifier indirectement que ce n'était pas le moment le plus opportun d'opposer les gens au RSA à d'autres franges de la population. Un aveu ! Il reconnait par là même que ses politiques stigmatisent, divisent les français, et qu'à l'approche d'une campagne électorale majeure il ne faut plus le faire.

Yann l'exprimait très bien ce matin, le président de la république devrait être dans le rôle du bon père de la nation qui rassure, Joel rappelait que N.Sarkozy doit être le garant de la cohésion nationale, et pourtant…

Que n'avons-nous pas eu depuis quatre ans qui n'épargna pas une catégorie de français ? Les exemples sont légion, dès son élection, Sarkozy met en place une politique fiscale clientéliste tournée vers les plus riches en renforçant le bouclier fiscal. Il le fait dans le cadre de la loi TEPA qui n'oublie pas de rendre obligatoire un nombre toujours plus important d'heures supplémentaires. Il oppose ainsi celles et ceux qui souhaitent travailler plus aux autres qui auraient préféré rester aux 35 heures. Comme pour le travail le dimanche mis en œuvre plus tard, le volontariat est mis en avant pour "vendre" la mesure mais dans les faits il n'en est rien. Qu'en sera-t-il après 2012 si il est réélu ? Assisterons nous à un vrai retour aux 39 heures ? Et pourquoi pas revenir aussi sur la cinquième semaine de congés payés obtenue sous Mitterrand ?

Il y a les mesures économiques et sociales, le concret des mesures, mais il y a eu aussi l'opposition de "certains" français entre eux. Stigmatisation des ROM, des musulmans, débats sur l'identité nationale, n'ont eu de cesse de diviser les français.

Jusqu'au boutiste, décomplexé, une réélection serait interprétée par N.Sarkozy comme la signature d'un chèque en blanc, la légitimité des urnes avec Nicolas Sarkozy au pouvoir me fait peur.


Wikio

Commentaires

  1. Tu as raison d'avoir peur : les oreintations politiques qu'il mettra en oeuvre s'il est réélu seront encore plus dures qu'elles ne le sont actuellement, puisqu'il y a fort à apreier qu'il soit réélu avec les voix du FN, puisque c'est manifestement très clairement ce qu'il cherche.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est ce qu'il cherche... Mais il n'a pas besoin aujourd'hui d'alliance avec le FN pour justifier ses politiques discriminantes. Alors après 2012...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !