Accéder au contenu principal

Les barbares de Garge-lès-Gonesse me dégoutent

Un simple fait divers ou un fait de société ? Love habite à la Cité Blanche, il est âgé de 14 ans et est aujourd'hui entre la vie et la mort après avoir été agressé par une dizaine de jeunes de son âge. Un véritable lynchage, frappé à la tête, les agresseurs ont selon un témoin continué longuement à le rouer de coups alors que Love était à terre inconscient, pris de tremblements.

Il y avait déjà ce genre de faits divers lorsque j'avais leur âge, bagarre entre cités, coups de couteau, rackets, mais c'était le fait de quelques uns. Il y avait toujours un type plus caïd qu'un autre, jouant les terreurs. C'était plus souvent le fait de mineurs proches de la majorité qui après un long cheminement de délinquance en arrivaient à cette violence extrême. Les conséquences étaient les mêmes, voir pire, on retrouvait des cadavres dans les caves des cités, etc. Mais aujourd'hui, c'est par dizaines dans une même cité que ces gamins se comportent ainsi. Peut être des enfants dont les grand frères, les pères sont au chômage et pour qui il n'y a aucun avenir , aucun espoir…

Comment en sommes nous arrivés là ? Aucune explication ne permettra de justifier cette escalade de violence, ces jeunes n'ont aucune éducation, aucuns repères, aucunes limites, ils sont à enfermer, il faut les exclure de la société.

Mon propos peut paraitre extrême, mais le père de famille que je suis ne peut accepter de faire prendre le risque à son enfant, que la société qu'on lui propose puisse nous faire basculer dans l'horreur comme c'est le cas ici. Cette affaire, comme d'autres me dégoute !

Que peut faire le pouvoir public face à cette généralisation de ces affaires qui selon moi ne sont plus de simples faits divers ?

Les centres d'éducation fermés doivent être généralisés, il devrait y en avoir un dans chaque ville de ce pays. Les éducateurs formés à l'empoignade, pas de débat imbécile sur l'interdiction de la gifle, si il faut mettre des bonnes tartres dans la gueule, qu'on le fasse. Les camps militaires seraient aussi une des meilleures solutions, la discipline étant inculquée de manière égale et quelque soit le degré de débilité qu'on a en face de nous.

De simples postures populistes de type "Il faut nettoyer les cités au Karcher" ne suffiront pas. Je le répète, il faut les enfermer, et refaire leur éducation. Et pour cela il faut y mettre les moyens !


Wikio

Commentaires

  1. je crois que Ségolène Royal avait raison trop tôt sur cette question. La prévention, pour eux, ne sert strictement à rien.

    RépondreSupprimer
  2. Oui Ségolène Royal avait raison de parler de discipline militaire comme étant dans certains cas, la seule solution qui vaille...

    RépondreSupprimer
  3. la peine de mort ferait peur à beaucoup et ce genre de crime serait peut être évité.Elle est contre les droits de l'homme ok mais n'es ce pas contre les droits de l'homme de laisser des crimes impunis surtout faits par des récidivistes (ex:la fille de pornic).

    RépondreSupprimer
  4. ...."Mon propos peut paraitre extrême".......
    dans la bouche d'une personne Lambda ces propos seraient qualifiés d’extrême droite .mais dans la bouche d'un blogueur socialiste qui rêve d'une autre vie il faut les qualifier de quoi?:
    de nationale socialiste ou alors de simples paroles populistes
    .............Denis dit que Ségolène avait raison trop tôt .alors la, ça me fais rire .le pen le dit depuis 30 ans .

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…