Woerth/DSK, ça n'est pas la même chose.

Déjà, en la personne de Mr Woerth, les déclarations larmoyantes de celui-ci pour essayer aujourd'hui de passer pour une victime du lynchage médiatique, en ce comparant à DSK, m'agaçaient beaucoup. C'est maintenant une communication de l'Ump, un moyen par l'intermédiaire de Copé par exemple, de se payer outrageusement le PS une fois de plus.

L'affaire DSK touche un homme politique, mais c'est une affaire de mœurs.

L'affaire Woerth concerne un homme politique dans ses fonctions d'homme politique.

Il était donc normal que le milieu politique s'empare des affaires Woerth sur des questions de conflits d'intérêts, et autres abus de pouvoir dans le cadre de sa fonction de ministre de l'époque.

Alors quand Mr Copé oppose la retenue de l'UMP sur DSK aux "propos de haine" tenus soit disant par le PS sur Woerth, parlant de "torrent d'injures", il n'est pas crédible.

Mais peut être que les français n'avaient pas besoin de cette affaire pour s'en rendre compte.


- Posted using BlogPress from my iPhone

Commentaires

  1. Évidemment que c'est pas pareil : l'un est de droite, l'autre est de gauche. Donc déjà...

    Mais tu as raison, peut être que les français n'avaient pas besoin de cette histoire pour se rendre que la gauche moralisatrice et donneuse de leçon n'est peut être pas...
    (enfin bon on verra aux élections après tout...)

    RépondreSupprimer
  2. Il a été défendu par les gens de droite, par contre dsk a été tout de suite ridiculisé et par la droite et par des gens de gauche sans savoir s'il est vraiment coupable( maintenant il n'y aurait même pas de caméras dans l'hotel!!!!!)
    Martine ne passera pas, elle est rejetée par beaucoup car d' ouvriers, ils ont perdu beaucoup avec ses 35h(13e mois et le temps de cc)En plus beaucoup de français sont hélas racistes et elle ne devrait pas parler des immigrés dans sa campagne!(Sarko avait d'ailleurs récupéré des voix de Le pen!).En plus divulguer le prix de la chambre de DSK, les français ne voient aucune différence avec la droite caviar......
    Ceci dit,je crois que l'on va revoir notre monarque passer en 2012!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Tu as raison: dans un cas on reproche un abus politique, dans un cas un abus privé. La différence est de taille. Complétement d'accord avec ton billet.

    RépondreSupprimer
  4. La question n'est pas là. Dans un premier temps, on suspecte un abus. La question est de savoir quelle est la réaction des responsables. Dans l'affaire Woerth, il me semble que la réaction était "circulez, il n'y a rien à voir". Conflit d'intérêt ? Sarkozy pond une charte, ce qui revient à reconnaître une erreur. Mais le ministre reste en fonction. Dans l'affaire DSK, nous sommes spectateurs, commentateurs éventuellement. Quant à la "gauche moralisatrice et donneuse de leçons", il faudrait savoir de quelle gauche on parle. Celle de DSK et BHL ? Il y aura toujours une gauche (ou une droite !) moins impliquée, capable de se scandaliser de tel ou tel comportement. Pas toujours les mêmes ! Tiens, la démocratie chrétienne a pendant des dizaines d'années fait son fonds de commerce de la morale (sur les moeurs, l'avortement, l'anti-communisme, etc.), est-ce que ça viendrait à l'esprit de quelqu'un de la qualifier de moralisatrice et donneuse de leçons. C'était la "droite humaniste" ! Ca ne sert à rien de se renvoyer ce genre mistigri.

    RépondreSupprimer
  5. Oui mtislav, nous ne sommes pas tous faits dans le même moule ^^ enfin je veux dire que toutes les réactions sont possibles et admissibles dans ces histoires.

    Reste que la charte de Sarkozy, et les déclarations sur l'honneur de nos ministres sont bien insuffisantes au vu des problématiques soulevées...

    Romain,

    Nous sommes donc d'accord, c'est assez rare pour que cela soit souligné ^^

    Anonyme,

    J'ai peur que vous ayez raison, le monarque a toutes ses chances...

    Falconhill,

    Nous n'avons plus longtemps à attendre, la bataille de 2012 approche à grand pas, on va se régaler ^^

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Salut Stéf

    Pour moi, c'est le même problème.
    C'est les hommes et les femmes politiques qui ne disent que la moitié de la vérité mais qui insistent après qu'ils n'ont pas menti
    Nous avons vu ceci avec Woerth et MAM récemment et maintenant avec DSK
    Sa première défense très stupide , c'était qu'il avait quitté l'hôtel avant 'le viol', donc, impossible que c'était lui.

    Mais DSK a quand même eu le temps avant de quitter l'hôtel d'avoir une rélation sexuelle avec la bonne.

    Donc, le viol est une possibilité

    L'USA a bien fait de le garder sinon il serait en france aujourd'hui avec son histoire à la con qu'il n'était pas sur les lieux du crime au moment des faits

    RépondreSupprimer
  8. Tiens je t'ai taggué dans une chaine de blogs sur la fin du monde

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !