Accéder au contenu principal

Du rififi en politique

N'allez pas croire à la lecture de ce billet que je me réjouisse de quelques divisions que ce soient, mais à moins d'un an de la présidentielle, la précampagne semble se tendre. N.Sarkozy reste quasiment silencieux alors que la compétition semble bien opposer les uns et les autres.

Il y avait fort à parier que cette fin de mois se déroulerait de cette façon pour les partis de gauche. Même si l'affaire DSK semblait précipiter les choses pour poser candidature à la primaire PS avant le 28 juin, c'est finalement à droite que les tensions sont les plus fortes.

Est-ce la méthode Aubry qui freine la bataille d'égos, ou une prise de conscience (enfin) qu'il faille penser collectif, toujours est-il que dans l'opinion publique (celle que j'ai directement autour de moi) on parle plus d'une manière positive des primaires à gauche Hulot-Joly-Hollande-Aubry-Mélenchon, que des oppositions jugées négativ
es à droite de Borloo-Sarko-Villepin-Chirac et compagnie.

Et l'omniprésident dans tout ça ?

Il nous avait habitué à beaucoup plus d'interventions dans les médias, Nicolas Sarkozy annule les conférences de presse, et ne souhaite s'exprimer que sur les questions internationales. Tout est fait pour enrayer la baisse dans les sondages. C'est d'ailleurs étonnant que le Figaro efface un article certainement jugé mauvais pour le Président...

Du coup comme le titrent certains médias ce matin, l'UMP, Claude Guéant en tête, sonne la charge contre la primaire socialiste. Rien ne dit si cela vient de Nicolas Sarkozy lui-même, mais il s'était exprimé ces jours-ci sur le sujet, par l'intermédiaire de son chargé de communication Franck Louvrier en s'inquiétant "d'un détournement politicien des fichiers électoraux"
Déjà en Avril, il y avait eu quelques offensives de quelques personnalités de la majorité ; régulièrement, la droite s'acharne sur ce processus de désignation du candidat socialiste.

Est-ce le signe d'une peur collective au sein de la majorité présidentielle ? Majorité qui se réduit comme peau de chagrin, alors qu'une certaine dynamique se créé à gauche, qu'ils ne puissent arrêter ?

Pour l'instant, tout semble se dérouler à gauche comme nous pouvions le prévoir. J-L Mélenchon a été désigné candidat du Front de gauche pour 2012, la primaire des verts se déroule normalement, politiques convergentes et coalition de gauche en négociation pour un contrat de gouvernement sont les signes de débats de fonds au sein de ces organisations politiques de gauche.

A droite, on aime se rassurer en prétendant que la précampagne n'est pas la campagne. On se rassure comme on peut.


Wikio

Commentaires

  1. Tout va bien à la primaire des Verts?
    Y'a du rififi là bas pourtant! Entre la censure de la profession de f de Stéphane Lhomme alors qu'il est un des favoris des militants et la CNIL qui vient de déclarer illégale la procédure de la primaire ça fait déjà beaucoup...

    http://www.francesoir.fr/actualite/politique/primaire-d-europe-ecologie-verts-est-illegale-selon-cnil-111615.html

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour l'info. Nous sommes là dans des problèmes techniques d'organisation des primaires, rien de grave je pense. Nous verrons...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…