Accéder au contenu principal

En Juin, coalition, rapprochement, barrage, 2012 en ligne de mire

Il s'en est dit des choses très intéressantes ce week-end. D'un point de vue stratégie électorale, à droite comme à gauche, des appels du pied, des rapprochements et même des courriers ont précisé le positionnement des uns et des autres. Il y a même des débuts de coalition pour faire barrage à d'autres candidats, de quoi dessiner un résultat bien proportionné et républiquement équilibré pour éviter des surprises et déconvenues façon 21 avril 2002, quoique...

Une nouvelle donne électorale se dessine au centre, au delà de celle que l'on connaissait déjà du MODEM de Bayrou. On ne sait plus qui le premier a fait appel à l'autre, mais Villepin et Borloo n'arrêtent plus les échanges d'amabilités par déclarations interposées.

Une telle alliance au centre, avec cette fois un premier ministre et un ministre de droite, attirerait bien plus l'électorat pouvant voter pour Sarkozy, contrairement à Bayrou qui en 2007 attirait également des votants à gauche. Sans aucun doute, cette nouvelle donne électorale va diminuer le résultat de Sarkozy au premier tour. Un 21 Avril à l'envers semble même de plus en plus possible de ce point de vue là.

A gauche, c'est l'inverse qui semble se produire. Si Cécile Duflot a été réelue pour un troisième mandat de premier secrétaire d'EELV dans une sorte de plébiscite écrasant à plus de 92% des suffrages exprimés, le candidat pour 2012 ne s'impose pas naturellement au sein de cette formation politique.

Hulot n'arrête plus les bourdes, et Eva Joly de les commenter. Aussi le grand absent de la Rochelle ne s'y trompe pas, Daniel Cohn Bendit déclare : "il ne s'est "rien passé" au congrès EELV, sauf la "boulette" de Hulot" et c'est son frère Gabriel Cohn Bendit qui y va carrément d'un courrier adressé à Eva Joly, demandant clairement des négociations, dès aujourd'hui, avec les candidats aux primaires du PS. Il demande, dans sa lettre, à Eva Joly d'être leur «porte-parole» et de soutenir dès le 1er tour le candidat ou la candidate choisi par le PS. Et l'association des amis d'Europe Ecologie pose 5 conditions.

A savoir que le(la) candidate(e) socialiste accepte :

1. le débat et le réferendum sur le non renouvellement du parc nucléaire
2. les 268 propositions du Grenelle de l'environnement
3. l'introduction d'une dose significative de proportionnelle aux législatives, en refusant l'aumône des 15 députés
4. un vice-Premier ministre chargé de l'Energie, l'Agriculture, le Transport, le Logement....
5. que des écologistes soient pleinement associés à la campagne électorale.

Nul ne sait si cette démarche aboutira, mais contrairement à droite où il est plutôt question de faire barrage au président sortant, à gauche, la dynamique est bien au rassemblement.

Source image.


Wikio

Commentaires

  1. Ben c'est le débat de semaine hein ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je vous le dis, mon rêve va se réaliser:

    Ségo/Eva, le tandem de choc de la gauche!!!!!!

    Enfin, on verra bien.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…