Accéder au contenu principal

Hulot dans la catégorie "mauvais candidat"

"Mes états d'âmes Présidentiels" devait être le titre de ce billet, mais ça me semblait trop pompeux. Voilà un sujet polémique de plus sur ce blog, funeste, à l'image du côté grandiloquent, voir ronflant de certaines candidatures au poste de la présidence de la république.
Oui il est possible que je puisse évoquer parfois quelques préférences de candidats à la candidature. Mais finalement cela pourrait être Pierre, Paul ou Jacques, je voterai pour celle ou celui, et ce spécialement à cette élection, en situation de l'emporter, capable de faire gagner les valeurs et les idées de la gauche dès le premier tour. Aussi, quelques soient leurs appartenances politiques, certaines candidatures me paraissent exagérées, décalées, pourquoi ne pas dire inopportunes ? J'inaugure donc aujourd'hui pour ce blog, la catégorie "mauvais candidat"

Hulot : Je ne suis pas militant d'EELV, mais je dois dire que sa candidature à la primaire des verts me fait l’effet d'un cheveux dans la soupe.

Pour beaucoup des militants de ce parti, c'est la douche froide, quand il évoque des alliances contre nature avec Borloo. Certains ont dit qu'il avait eu là le courage politique de dire ce qu'il faudrait faire pour rassembler tous les français en cas de victoire au premier tour. Je crois que c'était surtout une grosse connerie de le dire à la veille d'une primaire censée rassembler sa famille politique.
Il est arrivé là quelques mois avant le congrès des verts, pour essayer de s’imposer, de convaincre, de peser ? Ne comprenez pas dans mon propos qu'il faut être dans le moule politique, avoir fait l'ENA ou HEC, l'idée d'un candidat du peuple me conviendrait assez, mais voilà quelqu'un qui semble n'avoir pas fini son cheminement intérieur en politique. Se posant beaucoup trop de questions, n'ayant pas assez de certitude sur des questions essentielles telles que le nucléaire, reconnaissant qu'il s'est trompé, il a montré trop d’hésitation pour un leader politique. Et pourtant, il n'hésite pas à avouer son ignorance sur des sujets qu'il connait mal. Etre lucide est une qualité, mais cela suffit-il ?

Et puis, il a tout de même de drôles de postures l'ami de Jean louis Borloo, quand il refuse d'annoncer à l'avance si il appellera à voter pour le candidat de gauche au second tour.

Eva Joly avait raison de rappeler que pour pouvoir prétendre à un score à deux chiffres dans une élection, il faut construire la victoire collectivement. Ils l'ont fait pour les Européennes, ils n'ont pas eu besoin de Hulot pour y arriver.


Wikio

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…