Accéder au contenu principal

Moscovici - Le manifeste qui pose trop de conditions ?

En général je respecte beaucoup les militants des organisations politiques ou syndicales, quelles qu'elles soient, mais dans la primaire socialiste, on aimerait qu'ils sortent des vielles habitudes, de ces vieilles méthodes d'un autre temps.

J'en riait encore il y a seulement deux jours, je suis désolé aujourd'hui que certains prennent tant au sérieux une telle démarche ; certes c'est la vie normale pour les différents courants au sein d'un même parti que de chercher à peser, mais pour l'électorat ça ressemble plus, vu de l'extérieur, à une belle zizanie, à une querelle de personnes qui ne sont pas d'accord entre elles.

Je veux bien sûr parler de P.Moscovici qui, se justifiant de ne pouvoir choisir entre soutenir Aubry ou Hollande, menaçait de se présenter à la Primaire.

Prenons la conclusion du billet de Romain du blog Varia, ça résume bien, et justifie surtout ce qui pour moi est une stratégie de looser :

"J’espère que le présent billet aura fait toute la lumière sur cette sortie médiatique : il ne s’agit nullement, pour le député du Doubs, de poser un ultimatum dans une logique d’« enjeux de personne », de « calculs politiciens », bref de « narcissisme des petites différences », mais bel et bien de faire peser un « point de repère et un ensemble d’exigences » pour « structurer le débat », avec ce texte véritablement décoiffant et qui fera date – n’en doutons pas. Car comme le dit le proverbe, la fortune sourit aux audacieux."

Avec tout le respect que je dois à Romain, il m'excusera par avance. Se défendre de vouloir créer une logique d'enjeux de personnes, en marquant ses différences pour mieux les vendre à celui qui les acceptera le plus, voilà justement les prémices de la bataille d'égos que nous déplorons au PS depuis tant d'années.

Comme j'ai voulu l'expliquer dans un commentaire que Romain n'a toujours pas souhaité publier à cette heure (il n'est pas possible de s'exprimer librement sur ton blog ?) il ne faudrait pas redonner la déplorable image de la primaire de 2007, et du manque de soutien pour la candidate qui la gagna. Je recopie ici mon commentaire, qui je le reconnais, était un peu offensif. Mais ce n'est qu'un commentaire écrit à 7h du mat, court, un résumé des idées exprimées ici :

" Mouais… sauf que si on peut bien trouver des points de divergences entre chaque représentant d’un courant au sein du PS, ils sont bien tous “penauds” et d’accord entre eux quand il s’agit de s’asseoir autour d’une même table au bureau national, rue de Solferino, durant cinq longues années parce qu’ils ont perdu les élections.

Bref ce que je veux dire, c’est que les primaires c’est bien pour faire un choix, mais il ne devrait pas avoir cette multiplicité des candidatures…. Mosco devrait trouver beaucoup de DSK dans hollande par exemple…. Arrêtons ! Qu’on essaye de préserver ce qui est encore vu comme positif des primaires par l’électorat, et que les outsiders rentrent dans le rang !"

Il vaut mieux parfois un petit commentaire que des longs discours, j'ai juste envie de dire à Pierre Moscovici, arrêtons ! Arrêtons !


Wikio

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…