Accéder au contenu principal

Mauvaise humeur de pré-vacances électorales

Je crois bien que Yann a raison, il serait temps de prendre quelques vacances. L'actualité me fatigue, et certains billets de blogs m’exaspèrent. Je crois que si je ne prends pas quelque peu de recul je vais finalement être aussi désagréable que peut l'être un Gauche de combat ou pire un Didier Goux.

Prenons Denis par exemple, sait-il qu'on se fout de ce qu'il pense des left blogs ? Cette façon très personnelle de nous voler dans les plumes continuellement, une fois sur wikio, une fois sur Unité 2012, je lui conseille de continuer à étudier ses stats et de nous lâcher la grappe.

J'écrivais hier que le fil de l'info autour de l'affaire DSK ne m'interessait pas, pire que le PS est complétement asynchrone, en dehors du temps politique pour la course à 2012. Que le mieux est certainement d'attendre une meilleure dynamique dès la rentrée prochaine. N'empêche que certains comme Bembelley que je découvre depuis peu continuent à faire de très bons billets de blog concernant cette affaire. Allez chez le Grumeau, chez Elmone, Cui cui ou Homer, apporte toujours une certaine fraîcheur.

Alors si je ne suis en vacances qu'en Aout, je compte bien me défouler encore ici sur ce blog, mais vu mon entrain ces derniers jours, je ne le ferai qu'avec parcimonie, en choisissant ce qui pour moi est l'essentiel. Prenez par exemple ce très bon billet sur les 35 heures de Nicolas, il mérite toute votre attention.

Et à bientôt.


Wikio

Commentaires

  1. De rien ! Je viens de lire le billet de Denis. Ce garçon est amusant... Il s'érige tout seul en symbole de l'échec...

    RépondreSupprimer
  2. ça me fatigue ces conneries, en plus ça sert à rien...

    RépondreSupprimer
  3. Une bonne petite semaine de vacances et ça repart. De toutes façons avec les conneries à venir on aura plein de choses à raconter sur les blogs. Cette campagne électorale est prometteuse.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne pensais pas être si important. Que d'honneur !

    RépondreSupprimer
  5. @Nicolas

    J'attends ce jour où t'arrêteras de raconter n'importe quoi sur des gens que tu ne connais même pas. Je vais faire court :là, franchement, tu commences à me gonfler.

    RépondreSupprimer
  6. Heu... Denis, tu fais un billet pour casser un groupe dont je fais partie et en suis plus ou moins l'animateur.

    Alors, là, franchement, tu commences à me gonfler sérieusement. Il serait temps que tu te remettes en cause et que tu réfléchisses : il n'y a aucune raison pour que tu puisses chier sur les autres en toute impunité dans un billet et les autres ne puissent pas faire un commentaire comme je viens de faire et qui sera lu par trois ou quatre personnes.

    Tu n'es pas au centre du monde.

    RépondreSupprimer
  7. @Nicolas

    Un billet pour casser le groupe ? Mais quel délire !!!

    Ecoute franchement, tes leçons de psycho à deux balles, garde-les pour toi. Occupe-toi de nous raconter ta vie au lieu de t’occuper de celles des autres.

    Et explique-nous un peu en quoi, selon toi, je chie sur les autres !!! Vas-y. Je sens qu'on va rigoler deux minutes.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai mieux à faire. J'ai lu ton billet. Ca ne mérite pas de commentaires.

    RépondreSupprimer
  9. Du calme les enfants où je ferme les commentaires...

    RépondreSupprimer
  10. @Nicolas

    Alors pourquoi tu continues à en faire ?

    RépondreSupprimer
  11. Il a dit stop et c'est toi qui continues...

    RépondreSupprimer
  12. C'est gonflé de la part de "critiqueurs" de na pas accepter la critique

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. Je suis honoré
    MERCI. (Alors je continue)
    Tiens, J'ai un billet sur Élisabeth Badinter qui se lâche...

    RépondreSupprimer
  15. This is a nice post thanks for sharing with me.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…