Accéder au contenu principal

Sarkozy, Le Pen, Hortefeux, tous responsables ?

Nous touchons là les limites de la liberté d'expression sur le net, mon titre est racoleur mais il n'y a pas de diffamation. Tant que l'on s'interroge sur le degré de responsabilité de nos personnalités politiques (au sens "qui a la charge de prendre ses responsabilités"), sans porter de jugement sur leur éventuelle culpabilité, j'ai la naïveté de penser que je peux encore m'exprimer librement sur cette page numérique personnelle.

Les partis d’extrême droite en Europe sont pointés du doigt après le massacre perpétré en Norvège. 76 personnes tuées par un déséquilibré affichant la volonté de lutter contre l'immigration et le "marxisme", cela impose une introspective sur nos façons de faire de la politique. Si en France, N.Sarkozy ou Marine Le Pen ne sont en rien responsables de cette tuerie, il est indispensable de s'interroger plus généralement sur l'impact des discours de nos représentants politiques.

Le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) ne s'y trompe pas, et déclare : « Cette tuerie ne saurait se réduire au seul acte d'un déséquilibré. La mémoire des victimes nous impose de déterminer toutes les causes et responsabilités de ce crime épouvantable,écrit le mouvement. En Norvège, le '' Parti du Progrès'', nationaliste et xénophobe, à recueilli plus de 22% aux élections législatives de 2009. Sa leader a fait de l'islamophobie - ou plus exactement de la ''musulmanophobie'' - la matrice de son discours politique. Ceci ne pouvait rester sans conséquences. Dans toute l’Europe, les partis populistes et les extrêmes droites (…) portent une lourde responsabilité dans le climat délétère qui pèse sur le continent tout entier. »

L'homme politique est une personne publique, qu'il soit élu, mandaté ou nommé, il est responsable de ses prises de parole en public.

Et elles peuvent être lourdes de conséquences ces prises de paroles, mêmes si elles semblent anodines sur le moment. Souvenez vous de notre ancien ministre de l’intérieur Brice Hortefeux condamné en Justice pour propos racistes, sur une simple plaisanterie.

Mais prenons plutôt un exemple fictif, qui pourrait être de l'importance du cas Norvégien. Imaginons qu'après le discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy, un déséquilibré ait fait le même type de tuerie dans un camp de Roms, qu'aurions nous dit alors ?

Les critiques étaient nombreuses, les populations Roms stigmatisées, chassées, à partir d'un simple fait divers. Peu importait que les gens du voyage, concernés par le démantèlement de campements sauvages puissent être français, la communauté ROM était mise en avant.

N'est-il pas légitime de s'interroger sur les discours, les actes qui mettent le feu aux poudres ? Comme le dit le MRAP, il faut essayer de déterminer toutes les causes et résponsabilités du crime perpétré en Norvège, afin d'éviter qu'un prochain carnage ne se reproduise.

Commentaires

  1. Tout a fait d'accord avec toi! Comme le NYT l'avait remarqué (contrairement au Monde par exemple) le racisme et l'extrémisme s'accroîent de plus en plus. La Norvège en est un bon exemple, malheureusement.

    RépondreSupprimer
  2. J'ajouterai à la liste Besson-le-félon... Mais il y en a beaucoup d'autres, transfuges de l'extrême-droite, dans l'ombre de Sarko, Patrick Buisson...et... la liste est conséquente !

    RépondreSupprimer
  3. Dans la foulée, ne nous privons pas, on peut citer Gérard Longuet, Devedjian. Si nous faisions la liste de tous les fachos de la Sarkosphère ?... Convaincus et "repentis" !

    RépondreSupprimer
  4. Entièrement d'accord.C'est une analyse qu'occulte trop souvent le superficiel.Je relaie sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  5. Je constate que nous avons pas mal d'orientations partagées.Après votre accord,je mettrais des liens sur quelques uns de vos posts. merci

    RépondreSupprimer
  6. Comme le MRAP votre indignation opportuniste suite au massacre de 76 personnes par un fanatique qui se qualifie d'anti marxiste et d'anti Islam est à la mesure de votre silence complice concernant les discriminations pratiquées par les Etats théocratiques ou confessionnels musulmans ou les crimes des régimes communistes.

    RépondreSupprimer
  7. Merci du commentaire sur mon blog, et ravie de contribuer à peupler ton reader.
    Par ailleurs, je découvre en ton blog une nouvelle source de lectures intéressantes... A suivre également !

    RépondreSupprimer
  8. France : les derniers chiffres du chômage viennent d'être diffusés.

    Catégories A, B, C, D, E :

    Chômage en juin 2010 : 4 816 600 inscrits à Pôle Emploi.

    Chômage en mai 2011 : 4 944 100 inscrits à Pôle Emploi.

    Chômage en juin 2011 : 4 979 800 inscrits à Pôle Emploi.

    Variation sur un mois : augmentation de 35 700 chômeurs.

    Variation sur un an : augmentation de 163 200 chômeurs.

    C’est à la page 15 :

    http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-nz95.pdf

    Déclaration de Christine Lagarde le 13 mai 2011 :

    "Tous les clignotants sont au vert."

    http://www.boursier.com/actualites/economie/pour-christine-lagarde-tous-les-clignotants-sont-au-vert-8544.html?sitemap

    RépondreSupprimer
  9. Le racisme augmente, la xénophobie se développe, les extrémistes de droite ont pignon sur rue dans toute l'Europe,des millions de gens votent pour eux etc...blablabla, okay. Ça c'est le constat !
    mais qu'avons nous fait pour empêcher cette montée, qu'allons nous faire pour contenir toute cette montée en puissance des "nauséabonds" et éventuellement comment convaincre ces millions de méchants qu'ils ne sont pas sur la bonne voie ?

    Voila une reflexion bien plus interessante, non ?

    RépondreSupprimer
  10. Il y a un contexte qui favorise la montée des extrêmes, la crise, les tensions sociales, etc... Aux politiques d'être responsables et de ne pas attiser encore plus les raisons de nos phobies.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…