Face à l'appel "Taxez-nous !" : vous avez dit rigueur ?

C'était le moment de mettre en oeuvre un véritable plan de redressement de nos déficits, mais il n'en sera rien.

Après l’allègement de l'ISF (impôt sur la fortune) qui est le dernier cadeau fiscal de cet été, un appel "Taxez-nous!" de seize très hauts revenus de grand patrons français, ceux directement concernés par l’allègement de l'ISF, réclament de contribuer plus, mais d'une manière "raisonnable", écrivent-ils.
Et ce n'est pas la contribution exceptionnelle qui va les déranger ! 3% sur le revenu fiscal de référence à partir de 500 000 €/an, quand au PS on parle plutôt de 4000 €/mois pour définir la base des salaires qui devraient être mis plus largement à contribution... On comprend l'embarras de Fillon quand un journaliste lui demande le rendement de cette mesure. A peine 200 millions, voyez ci-dessous le tweet de Cécile Duflot qui résume bien l'appréciation qu'on peut faire de cette mesure.
L'opinion publique, les grands patrons, les médias se sont préparés à l'annonce d'un véritable tour de vis budgétaire, nous faisons le constat que le rendez vous est loupé. La politique fiscale de Nicolas Sarkozy va à contre sens de ce que souhaitent les contribuables, c'est un échec.

Un bricolage fiscal : fiscalité de l'épargne, sur l’intéressement, la participation, sur la taxation des plus values immobilières, sur le prix du tabac, de l'alcool, des boissons sucrées, hausse de la TVA sur les tickets d'entrées des parcs d'attractions... ??

Je n'ai toujours pas compris pourquoi (on a entendu cela dans tous les médias depuis plusieurs jours) l'objectif était de trouver 4 milliards pour 2011, et 10 milliards pour 2012 ; faudrait-il se contenter de vieux engagements vis à vis de l'Europe, basés sur des prévisions de croissance fausses, révisées à la baisse depuis ? Du coup, annoncer une réduction des déficits de 1 milliard pour 2011 alors que le déficit total est de 1600 milliards d'euros, que le budget pour cette année a été voté en déficit de 91 milliards, c'est simplement ridicule.

Cela démontre encore une fois qu'avec la règle d'or, et l'annonce il y a déjà deux semaines, de la présentation de ce pseudo plan de rigueur, que Nicolas Sarkozy n'est que dans les postures de communication, pour ne pas dire dans l'imposture.

Commentaires

  1. Désolé, j'avais publié mon billet avant que tu sortes le tien.

    RépondreSupprimer
  2. A toi la priorité ^^ Tu résumes bien nos réactions à tous.

    RépondreSupprimer
  3. J'espère que le PS reprendra votre dernière phrase et la portera le plus haut et le plus loin possible.

    L'exemple est flagrant, il est immédiat, il est incontestable
    même les patrons, les gens de la finance s'attendaient à quelque chose de plus gros, et rien.

    Il faut vraiment, avec les médias actuels, battre le fer tant qu'il est chaud. Faire du buzz comme ils disent. afin que même les gens de droite soient convaincus de l'incompétence de Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  4. fred2vienne,

    Nous avons jusqu'à mai 2012, pour faire le bilan de la politique de Sarkozy, et nous n'allons pas nous priver !

    RépondreSupprimer
  5. Imposture ou foutage de gueule comme dit Melclalex!Moi,j'attends impatiemment le pétage de plomb des Français,genre indignés...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai l'impression que les français vont attendre les urnes pour manifester leur mécontentement. Qui en profitera, là est la question...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !