Accéder au contenu principal

Hé Fillon, vois ma règle d'Or ! On va cogner dur sur la droite !

Je tiens à revenir sur un échange que j'ai eu dernièrement sur twitter, pour introduire ce billet. Je ne vais pas nommer les personnes en question, ce sont deux blogueurs de droite avec qui nous débattons depuis plusieurs années déjà, et que je respecte assez pour ne pas les mettre dans l'embarras. Mais je crois que leurs réactions montrent ce que nous allons vivre prochainement lors de la campagne présidentielle. Pour moi les petites phrases, les postures, ne suffiront pas à ce que la droite échappe à la confrontation de son bilan.

Pour résumer brièvement la teneur des quelques joutes verbales, enfin, plutôt écrites de 140 caractères sur twitter, on m'a reproché d'être insultant, alors que je qualifiais une analyse sur l'obligation d’entériner la règle d'Or, de "connerie". Et de "nul" un argument qui n'avait pas l'air d'en être un. Enfin bref, on m'a snobé parce que, d'après l'un des deux zigotos, je ne faisais pas de la politique au sens noble du terme. Alors je vous pose la question, qu'est ce donc que faire de la politique ?

Pour moi il va être question dans les semaines et mois à venir, de confronter les idées de gauche à celles défendues par la droite. Mais surtout de faire le bilan des politiques menées par le président sortant, et de les confronter avec les alternatives proposées à gauche. Et je dois dire que, si l'envie m'en prend de qualifier telle ou telle mesure de scélérate, ou tel autre argument ou analyse de connerie, je ne me gênerai pas.

Nous arrivons maintenant au bout du quinquennat de Nicolas Sarkozy, et je ne vais certainement pas modérer mon propos plus que de raison, tant le bilan de cette présidence est catastrophique.
Parce que les conneries sous Sarkozy, y en a tellement à énumérer qu'on ne sait plus par lesquelles commencer.

Prenons en exemple l'emploi. On en parle rarement, mais savez-vous quelles sont les deux mesures phares de ce quinquennat ? Deux politiques, qui normalement devraient s'opposer, mais qui mises en oeuvre ensemble, ont causé une réorientation de l'organisation du travail dans l'entreprise au détriment des salariés. Je veux parler de l'APLD (allocation partielle de longue durée) et de la défiscalisation des heures supplémentaires. Dans certaines entreprises, on a donc permis de produire à la demande en mettant les salariés au chômage partiel une partie de l'année, tout en leur faisant faire des heures supplémentaires à d'autres périodes. Cela s'est traduit par des baisses de salaires pour les salariés en question, et un gel de la création d'emplois. Voilà pour moi ce que nous pouvons qualifier de grosse connerie ! Coût des deux mesures : quelques 10 milliards/an depuis 2009.

Tiens, les déficits justement, il en était question avec mes deux collègues blogueurs de droite. Quel culot pour N.Sarkozy de prétendre vouloir équilibrer les déficits via la règle d'or, quand il est responsable des records de déficits d'une année sur l'autre.
Et Fillon qui en appelle au bon sens ce matin ? Lui qui déclarait en 2007 "être à la tête d'un état en faillite", a fait voter des budgets en déficit dès 2008 de 40 milliards, puis de manière croissante des records de déficits. Même le figaro le dit, record de déficit pour 2010 de 148.8 Milliards d'euros, suivi de 91 milliards en 2011.

C'est quand même énorme, on aurait presque envie d'en rire si ce n'était pas aussi grave ! 1/8ème du déficit total en deux ans ! Au point que les "plus riches" réclament d'être imposés davantage ! On marche sur la tête, mais nous ne nous ferons pas enfumer.

Forcément ils sont mal à l'aise les plus nantis, après 5 ans de cadeaux fiscaux en tout genre (100 milliards en dix ans, nous dit-on ici, je crois que c'est plus), et alors que les conséquences de la crise sont de plus en plus difficiles, avec une consommation comme seul moteur de la croissance, il devient urgent de mettre de l'ordre dans ce foutoir de mesures clientélistes, autre caractéristique du quinquennat de Sarkozy.

Que le président revienne sur ses largesses fiscales, qu'il essaie au moins de se rapprocher des 3% de déficit du pacte de stabilité, et nous pourrons à gauche aborder sérieusement l'éventualité de la mise en oeuvre de la règle d'or.

Certains, même dans nos propres rangs, sont qualifiés d'armée de faux culs et d'aveugles, et l'auteur a bien raison. Nous ne nous réjouissons pas toujours que ce soit le bordel à droite, mais vu l'amoncellement de conneries et d'énormités depuis l'élection de Sarkozy, on ne peut qualifier cela autrement.

Commentaires

  1. Et vue les "conneries et énormités" qui peuvent se balancer à gauche, pas sur que l'on puisse souhaiter que la bande à Aubry, à Joly, à Riri ou à Fifi prenne le pouvoir à la place...

    (mais bon, ton billet est un excellent billet de campagne)

    RépondreSupprimer
  2. Cher FalconHill

    Coté "énormitéz à gauche" vous aurez bonne mine dans pas longtemps...Et c'est même commencé.

    Pas plus tard que le 16 septembre ....2010, le Socialistes Européens ont proposé nouvelles sources de financement, à partir d’une taxe sur les transactions financières et de recours aux eurobonds.

    POur la taxe sur les transactions ,financières, Mme Merkel et M. Sarkozy viennent déjà de s'y rallier.

    Et dans pas longtemps, ils finiront par vanter eux aussi les mérites des eurbonds....

    @+

    jf.

    RépondreSupprimer
  3. Oh oui, on peut constater que l'UMP n'a pas de programme, pas d'idées... Du coup, ce sont bien les idées de gauche qui sont en vogue.

    Et puis le coup de la règle d'or va se retourner contre Sarko, bien sûr qu'il faut retrouver l'équilibre budgétaire, mais le culot de Sarko ne suffira pas cette fois à lui seul. Les français veulent des actes, et je crois qu'ils ont trop attendu. Enfin le scrutin le dira !

    RépondreSupprimer
  4. pourquoi personne d'autre n'a repris le billet "d'une armée de faux culs", notamment par le vote des verts pour la main mise des agences de notations?

    Pourquoi ne taper que sur l'UMP? là aussi les verts et d'autres aussi sont coupables!!
    Il faut que cela soit dit!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…