l'info en continu a bouleversé la com' politique

On peut le regretter, mais c'est ainsi. Cet article attire mon attention, on y analyse très bien l'incidence de l'information en direct, plus que l'internet c'est effectivement l'arrivée de la TNT qui a modifié l'attitude de nos personnalités politiques.

C'est terrible, un communicant de l'UMP résume: "Les politiques sont désormais dans un direct permanent, un direct en images, bien plus parlant qu'un article de presse écrite ou un reportage radio." Le format choisi par ces chaînes influe également sur le rythme de l'information. "Elles ont accéléré et formaté la parole politique, on ne retient le plus souvent que les petites phrases qui vont défiler dans les bandeaux"

J'en parlais dans ce billet ce matin, me serais-je trompé en me disant que les petites phrases ne suffiraient pas ?

Commentaires

  1. Je ne suis pas persuadé que l'information en continue ait vraiment un impact : seuls les gens intéressés par l'actu la suivent et ils sont déjà politisés...

    Je crois beaucoup à l'effet pervers : la lassitude des gens...

    RépondreSupprimer
  2. Pourtant, j'entends souvent des gens pas vraiment politisés qui ont en référence ce qui passe en boucle sur BFM, faute d'aller chercher l'info ailleurs... C'est tellement plus facile en pressant le bouton de la quinzième chaîne. L'effet info en continu en boucle, c'est ça l'effet pervers il me semble....

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas :

    "Je ne suis pas persuadé que l'information en continue ait vraiment un impact : seuls les gens intéressés par l'actu la suivent et ils sont déjà politisés..."

    Oui, mais les politiques eux-mêmes se formatent là-dessus.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, les politiques en jouent...

    RépondreSupprimer
  5. Certains politiques prêtent trop d'attentions aux médias, réduisant leur fonction à des petites phrases et à des coups... Je ne sais si on peut généraliser pour autant.

    RépondreSupprimer
  6. Oh je crois que même ceux qui s'en défendent, doivent pour autant essayer de tirer parti de cette tribune médiatique...

    RépondreSupprimer
  7. Je pense toujours qu'on a plus besoin de blogueurs que de commentateurs ou d'analystes pro qui traitent une info donnée en deux minutes!Faut le faire!

    RépondreSupprimer
  8. Oui Didier, les blogs apportent un plus de ce point de vue là...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !