Accéder au contenu principal

Plus que le vote utile, c'est le rassemblement utile qui compte.

« Que pensez-vous du "vote utile" au 1er tour, à la primaire PS pour commencer, puis à la présidentielle ? » C'est la question posée par Antenne relais à quelques blogueurs dont je fais partie. Sont invités à y répondre : Juju, Disparitus, Ruminances, Yann, Dadavidov, Des pas perdus, Jean, El Camino, Jacques, Le Grumeau, Bembelly, Le Griffon, Guy Birenbaum, Bruno Roger-Petit, Ménilmuche, Slovar, Trublyonne,Romain le breton, Homer, Des fraises, Minijupe, Marc, Vallenain, Vogelsong, CyCee, Eric, GdC,Polluxe, Gabale, Dagrouik, Romain Blachier, Seb, Lolobobo, Melclalex, Cui cui, David, Olympe,Rimbus, Kalista, SuperNo, 365mots

Notre confrère semble donc séduit par le vote stratégique. Du vote utile, il pense que c'est Hollande le vote tactique pour mettre en place le candidat à la présidentielle le plus apte à l'emporter. C'est son choix, et cela démontre que nous avons chacun notre définition du vote utile.

Moi qui y suis très attaché à cette tactique électorale, il me semble au contraire que Martine Aubry ferait une bien meilleure candidate. Mais je m'empresse de préciser qu'après la primaire socialiste je me rangerai sans grand mal derrière le candidat désigné. Peu m'importe que cela soit Hollande, Aubry ou un autre, ce qui m’intéresse surtout c'est battre Sarkozy. Je me place bien loin de ces questions de batailles internes, et je crois que cette fois les divisions à gauche ne viendront pas du PS.

Le gros problème reste le non-rassemblement des forces de gauche, là est la clef du scrutin présidentiel. Les escarmouches de Cohn Bendit ces derniers jours nous le rappellent bien, il a la bonne grille d'analyse : "J'ai toujours dit qu'il faut lier la présidentielle aux législatives. Pour la présidentielle, le rideau tombe le soir du premier tour, alors qu'à l'Assemblée un groupe, c'est cinq ans ! Moi, je préfère un groupe durable…"

Si Eva Joly va au bout de sa démarche, si Mélenchon continue son cavalier solitaire, Sarkozy sera réélu.

Plus que le vote utile, c'est le rassemblement utile qui compte.

Commentaires

  1. "après la primaire socialiste je me rangerai sans grand mal derrière le candidat désigné"

    Ce sera bien le principal en sortant de la primaire, pour les uns comme pour les autres !

    Et dans la suite effectivement, il y a fort à parier que le candidat PS désigné oeuvrera pour former le plus large rassemblement possible (écolos, radicaux de gauche, Chevènement, Front de gauche ou partie du FdG ?).

    RépondreSupprimer
  2. Honnêtement pour le premier tour,je roule pour Arnaud Montebourg.Je trouve sa "démondialisation"non seulement rationnelle et lucide,mais en plus il apporte ce rêve qui fait cruellement défaut par les temps qui courent. Pour le second tour,ce sera tout sauf Sarko!

    RépondreSupprimer
  3. Désolé,j'ai participé à ton sondage sans y avoir été invité. C'était plus fort que moi...

    RépondreSupprimer
  4. Oui, le positionnement de Montebourg sur les délocalisations, par exemple, est intéressant...

    Le tien sur le tout sauf Sarko aussi.

    Merci à toi Didier. @+

    RépondreSupprimer
  5. Je pense comme Didier, en rajoutant qu'il y a des chances pour que Mélenchon s'associe plus facilement avec lui.

    D'ailleurs, à ce propos, je voudrais indiquer un autre point de vue à l'auteur sur Mélenchon.

    Il fait plus pour le rassemblement que le PS.
    Le Front de Gauche est un rassemblement de plusieurs partis politiques, certes plus petit mais aux définitions plus large que le seul PS.
    Et d'ailleurs rien n’empêche le PS d'intégrer le FdG (c'est logique dans la définition des mots, on?)

    Mais POURQUOI quand on parle de rassemblement (du point de vue du PS) cela doit se faire AUTOURS DU PS?
    POURQUOI PAS un rassemblement AVEC le PS?

    Vous voyez la nuance?

    Cdt

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi pas fred2vienne !

    @DPP,

    oui ^^

    RépondreSupprimer
  7. Non, mais les gens qui cherchent à donner mauvaise conscience aux votants mélenchon, ça me fout des boutons.

    Genre, glissez un bulletin conforme à vos idées dans l'urne, et c'est comme si vous faisiez élire l'UMP ? non mais franchement.

    RépondreSupprimer
  8. Chacun est libre dans l'isoloir

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…