Connerie de niches fiscales

On nous annonce le doublement de la "prime à la casse" pour le remplacement de chaudières de plus de 15 ans. Encore une fois, nous allons jeter quelques millions d'euros par les fenêtres, d'un coté on supprime des postes de fonctionnaires, de l'autre on finance l'achat de chaudières pour le particulier, où est la cohérence ?

Si il y a bien d'autres niches fiscales à supprimer, et qui concerne des personnes aux très hauts revenus, cette façon de systématiquement avoir recours à la mise en place de niche fiscale, décrit une très mauvaise habitude de nos hommes politiques à avoir recours à des mesures qui pèsent sur la dette, et qui démontrent un certain manque de courage politique.

Le but recherché est de contenir la facture énergétique des Français, franchement il y a bien d'autres méthodes pour y arriver, tel que le gel de l'augmentation du gaz et du pétrole, consommables vendus par des multinationales françaises qui dégagent des milliards de bénéfices.

Mr Copé déclarait hier en réaction aux débat sur les primaires attendre plus de mesures courageuses de la part de l'opposition, il ferait mieux de balayer devant sa porte.

Commentaires

  1. En même temps, c'est encore du vas-y consomme, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Si ce type de mesure est le seul moyen de relancer la consommation, seul moteur de la croissance, c'est que nous sommes tombés bien bas ! Mais effectivement la volonté est aussi de soutenir l'activité (nulle au second trimestre) par des mesurettes, en attendant l'élection présidentielle... Quel courage politique !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !