Accéder au contenu principal

La première mesure du prochain président de la République

Celle de Nicolas Sarkozy a été celle du bouclier fiscal et du vote de la loi TEPA au mois de Juillet 2007. Quelle sera t-elle pour le prochain ? C'est la question que je me suis posé en m'imaginant la première mesure mise en œuvre par chacun des candidats se présentant à l'élection. Je ne suis pas sûr que chacun d'entre eux ait répondu à la question, et du coup je me suis demandé ce que nous ferions nous à leur place. J'interroge mes camarades pour savoir : @Jegoun, @despasperdus, @yannsavidan, @Melclalex, @captainhaka, @Romain, @elmone, @Homer, @gael, @elcamino, @sebmusset, @cc, @Juan, @David burlot, les Leftblogs, mes camarades lecteurs habitués ou non. Chacun répondra à la question suivante :

Quel serait pour vous la première mesure à mettre en œuvre en cas de victoire à l'élection présidentielle ?

Pour ma part, il s'agirait de renforcer les lois Auroux.

Les lois Auroux sont ces quatre lois votées en 1982, qui ont réglementé le fonctionnement des syndicats en entreprise, et qui ont permis de nouveaux modes de fonctionnement que nous connaissons encore aujourd'hui.

Plus souvent connues pour le droit de retrait du salarié face à des situations qu'il juge dangereuse, les autres volets de ces lois sont aussi intéressants. C'est là qu'on créé le CHSCT (comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail), mais aussi l'attribution d'une dotation minimale de fonctionnement au comité d'entreprise égale à 0.2% de la masse salariale brute, et d'autres choses, mais surtout l'instauration d'une obligation de négocier dans l'entreprise. La négociation annuelle obligatoire sur les salaires (NAO) était créée.

Il y a un vrai candidat(e) à la présidentielle pour 2012, qui a participé à l'élaboration, et défendu les lois Auroux. Ce candidat pourrait proposer de parachever les lois Auroux. Je vous dis qui à la fin du billet.

Il pourrait être proposé entre autres, "de retirer le pouvoir de décision unilatéral de l’employeur en cas d’échec des débats sur les sujets ouverts à la négociation annuelle obligatoire" . Qu'il ne soit plus possible par exemple, d’appliquer un accord d'entreprise sur les augmentations de salaires sans la signature d'un accord avec les représentants du personnel.

Je sais de source sûre, que nos camarades des Leftblogs qui ont rencontré F.Hollande cette semaine, pourraient rencontrer également M.Aubry : s'il vous plait Messieurs dames, parlez lui des lois Auroux !

Commentaires

  1. Les lois Auroux ? Bonne pioche ! Mais surtout… Supprimer l'institution présidentielle !!! Chiche !

    RépondreSupprimer
  2. Ah bon, ça existe la négociation obligatoire dans l'entreprise ? Dans mon vécu la seule négociation avec le patron c'était :
    _ Chef, je ne m'en sors pas je veisn de devoir vendre la voiture. Serait-il possible de gagner plus puisque la boîte vient de fêter le triplement de son C.A ?
    _ Non.
    Fin de la négociation !
    :-))

    [J'essaie de militer pour réindexer les salaires, les employés n'étant pour rien dans la conjoncture ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  3. Pas sûr que ce soit dans le programme des candidats mais bon je crois que ça changerait bien le rapport de force patrons/salariés

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien le problème Mr Poireau, l'application unilatérale en cas d'échec des débats, il faut modifier ce mode de négociation...

    RépondreSupprimer
  5. Oui M.Poireau, elles existent les NAO, sauf que de plus en plus, la direction propose et ce n'est rien d'autre, c'est tant ou rien. Les syndicats ont de moins en moins de pouvoir, c'est dramatique.

    RépondreSupprimer
  6. El camino,

    Je suis d'accord, mais il est aussi possible de signer des accords en entreprise quand on a une direction "responsable" en face de nous, comme quoi...

    David, merci.

    RépondreSupprimer
  7. Il faudrait que la nouvelle présidente prenne une mesure pour en finir avec les chaînes de blogs. ;+)

    RépondreSupprimer
  8. Denis,

    Tu as raison, ça ne peut plus continuer comme ça ^^

    RépondreSupprimer
  9. ah merde on me demande pas, c'est con j'avais une bonne idée de première mesure. donc j"économise de l'energie.

    RépondreSupprimer
  10. Si Dagrouik, je demandais aux Leftblogs ^^

    RépondreSupprimer
  11. @stef : mouahahahahahahahahahahahahahahah la liste nominative comporte des leftblogs sauf moi.

    RépondreSupprimer
  12. Mais non ! je cite quelques blogueurs, puis précise "virgule", les Leftblogs, donc tu en fais partie ! Forcément...

    Décidément j'ai pas de chance, moi qui ne lance jamais de chaîne de blog :))

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…