Accéder au contenu principal

L'alignement progressif de la bêtise de Fillon

Une convergence progressive sur l’Allemagne, nécessaire pour le développement et la compétitivité ? C'est ainsi qu'est justifié un futur projet de régression sociale qui trotte  apparemment dans les têtes pensantes de nos dirigeants à droite, que de repousser une fois de plus l'âge de départ à la retraite, et d’aligner le temps de travail sur celui de nos voisins d'outre-Rhin.

Le plus drôle (je ris jaune) est que c'est dans le cadre d'une remise de prix de l'audace créatrice, qu'est faite cette annonce. De l'audace oui, de l'audace créatrice, franchement là je ne vois pas.

Pour ce qui est du temps de travail, voilà que Mr Fillon nous confirme qu'il connait très mal ses dossiers, ça en devient inquiétant. La durée moyenne du temps de travail en France et en Allemagne est quasiment la même, entre 41 et 42 heures.
Avec respectivement une durée minimum légale pour un temps complet de 35 et 37 heures, l'alignement pour les salariés français se traduirait par des baisses de salaires, par le rehaussement du seuil de déclenchement des heures supplémentaires, ce qui mettrait fin au paiement des majorations d'heures supps.
Pire, pour les entreprises en manque d'activité et qui travaille réellement 35 heures, cela se traduirait par une augmentation de leur "capacité" en déséquilibre avec les charges de travail. Dans certains cas, l'augmentation de la masse salariale, sans chiffre d'affaire supplémentaire, pourrait contraindre à licencier quelques salariés devenus de trop.

Nous revenons dans le délire de la dérive idéologique droitière du "travailler plus pour gagner plus", il faudra rappeler à ces messieurs que l'activité ne se décrète pas au sein de l'entreprise.

Pour ce qui est du droit à la retraite, prétendre aujourd'hui vouloir s'aligner sur les 67 ans de l'Allemagne (précisons tout de même qu'ils pourront partir, eux, à 63 ans si ils ont cotisé 35 ans) alors qu'il y a moins d'un an, ce même gouvernement nous imposait sans négociation possible un recul à 62 ans avec une durée de cotisation de 42 ans, montre une chose :
le manque de courage politique de nos gouvernants, qui imposent des réformes de régression sociale qui ne répondent pas aux problèmes posés, ici le financement des caisses de retraites. Et surtout, qu'il y a beaucoup de sujets pour lesquels les prétextes sont toujours bons pour céder à la facilité.

Que l'on m'explique ! En quoi repousser l'âge de départ à la retraite améliore la compétitivité ?

Comme l'a bien dit Slovar, la convergence a bon dos !

Commentaires

  1. Bon billet !
    D'autant que repousser l'age du départ en retraite, c'est aussi risquer des licenciements de "vieux", et une augmentation massif du chômage des + 55 ans. Le phénomène s'amplifie. Au détriment de l'embauche à bon prix de demandeurs d'emplois qui pourraient à leur tour ainsi cotiser pour les aïeux.
    Décidément, ce gouvernement de droite qui zyeute sur les autres devrait commencer par regarder comment améliorer son modèle économique à partir de ce qu'il a déjà. Copier, c'est de la triche.

    RépondreSupprimer
  2. Affaire Karachi : "Si Sarko passe pas, ils sont tous morts".

    En plaçant sur écoute un portable de Thierry Gaubert, la police capte, le 19 juillet, une conversation entre sa fille, Nastasia, et un ami, David C., portant sur les révélations que la femme de M. Gaubert pourrait faire à la police.

    - Nastasia : "En fait, ils ont trouvé un compte aux Bahamas, et euh... mon père l'avait mis au nom de ma mère."

    - David : "Oui, oui."

    - N. : "Donc voilà. Il a dit à ma mère : si tu craques euh..., toute la famille saute, on saute tous (...) Il lui a dit euh... vraiment, on est dans la merde."

    - D. : "Putain."

    - N. : "Ouais. Et euh... personne pour l'aider parce que euh... Copé est trop dans la merde. Hortefeux est trop dans la merde. Et si euh... Sarko ne... ne passe pas au deuxième tour, euh... lui aussi est (inaudible) dans la merde et personne ne l'aide. Il a dit... Mon père, il a dit à ma mère : personne m'aidera. Parce que tout le monde est dans la merde (...). Sarko, il veut même pas l'aider. Enfin là, ça va encore, mais si... si Sarko il passe pas en 2012 euh..., vraiment, ils sont tous dans la merde."

    - D. : "Ah là je crois que si Sarko il passe pas, ils sont morts."

    - N. : "Ah ouais. Tous."

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/09/23/affaire-karachi-si-sarko-passe-pas-ils-sont-tous-morts_1576938_823448.html

    RépondreSupprimer
  3. Oui Homer le taux d'emploi des seniors est une catastrophe, je crois que seuls quelques 40% des plus de 57 ans travaillent réellement... Je crois qu'à ce stade ce n'est n'est pas une simple amélioration, mais un vrai changement de modèle économique qu'il ,nous faut...

    RépondreSupprimer
  4. "L'alignement progressif de la bêtise de Fillon" est un rail qui se pose parallèle à celui d'une majorité de français.
    Robert Spire

    RépondreSupprimer
  5. Sur le même sujet, puis-je me permettre de vous proposer ceci:

    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/09/23/et-si-le-premier-ministre-et-lump-arretaient-de-fumer-la-moquette/

    Bien à vous

    jf.

    RépondreSupprimer
  6. Oui j'ai lu et retwitté votre billet ce matin Jacques... Nous étions sur la même analyse il me semble...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…