Accéder au contenu principal

L'alignement progressif de la bêtise de Fillon

Une convergence progressive sur l’Allemagne, nécessaire pour le développement et la compétitivité ? C'est ainsi qu'est justifié un futur projet de régression sociale qui trotte  apparemment dans les têtes pensantes de nos dirigeants à droite, que de repousser une fois de plus l'âge de départ à la retraite, et d’aligner le temps de travail sur celui de nos voisins d'outre-Rhin.

Le plus drôle (je ris jaune) est que c'est dans le cadre d'une remise de prix de l'audace créatrice, qu'est faite cette annonce. De l'audace oui, de l'audace créatrice, franchement là je ne vois pas.

Pour ce qui est du temps de travail, voilà que Mr Fillon nous confirme qu'il connait très mal ses dossiers, ça en devient inquiétant. La durée moyenne du temps de travail en France et en Allemagne est quasiment la même, entre 41 et 42 heures.
Avec respectivement une durée minimum légale pour un temps complet de 35 et 37 heures, l'alignement pour les salariés français se traduirait par des baisses de salaires, par le rehaussement du seuil de déclenchement des heures supplémentaires, ce qui mettrait fin au paiement des majorations d'heures supps.
Pire, pour les entreprises en manque d'activité et qui travaille réellement 35 heures, cela se traduirait par une augmentation de leur "capacité" en déséquilibre avec les charges de travail. Dans certains cas, l'augmentation de la masse salariale, sans chiffre d'affaire supplémentaire, pourrait contraindre à licencier quelques salariés devenus de trop.

Nous revenons dans le délire de la dérive idéologique droitière du "travailler plus pour gagner plus", il faudra rappeler à ces messieurs que l'activité ne se décrète pas au sein de l'entreprise.

Pour ce qui est du droit à la retraite, prétendre aujourd'hui vouloir s'aligner sur les 67 ans de l'Allemagne (précisons tout de même qu'ils pourront partir, eux, à 63 ans si ils ont cotisé 35 ans) alors qu'il y a moins d'un an, ce même gouvernement nous imposait sans négociation possible un recul à 62 ans avec une durée de cotisation de 42 ans, montre une chose :
le manque de courage politique de nos gouvernants, qui imposent des réformes de régression sociale qui ne répondent pas aux problèmes posés, ici le financement des caisses de retraites. Et surtout, qu'il y a beaucoup de sujets pour lesquels les prétextes sont toujours bons pour céder à la facilité.

Que l'on m'explique ! En quoi repousser l'âge de départ à la retraite améliore la compétitivité ?

Comme l'a bien dit Slovar, la convergence a bon dos !

Commentaires

  1. Bon billet !
    D'autant que repousser l'age du départ en retraite, c'est aussi risquer des licenciements de "vieux", et une augmentation massif du chômage des + 55 ans. Le phénomène s'amplifie. Au détriment de l'embauche à bon prix de demandeurs d'emplois qui pourraient à leur tour ainsi cotiser pour les aïeux.
    Décidément, ce gouvernement de droite qui zyeute sur les autres devrait commencer par regarder comment améliorer son modèle économique à partir de ce qu'il a déjà. Copier, c'est de la triche.

    RépondreSupprimer
  2. Affaire Karachi : "Si Sarko passe pas, ils sont tous morts".

    En plaçant sur écoute un portable de Thierry Gaubert, la police capte, le 19 juillet, une conversation entre sa fille, Nastasia, et un ami, David C., portant sur les révélations que la femme de M. Gaubert pourrait faire à la police.

    - Nastasia : "En fait, ils ont trouvé un compte aux Bahamas, et euh... mon père l'avait mis au nom de ma mère."

    - David : "Oui, oui."

    - N. : "Donc voilà. Il a dit à ma mère : si tu craques euh..., toute la famille saute, on saute tous (...) Il lui a dit euh... vraiment, on est dans la merde."

    - D. : "Putain."

    - N. : "Ouais. Et euh... personne pour l'aider parce que euh... Copé est trop dans la merde. Hortefeux est trop dans la merde. Et si euh... Sarko ne... ne passe pas au deuxième tour, euh... lui aussi est (inaudible) dans la merde et personne ne l'aide. Il a dit... Mon père, il a dit à ma mère : personne m'aidera. Parce que tout le monde est dans la merde (...). Sarko, il veut même pas l'aider. Enfin là, ça va encore, mais si... si Sarko il passe pas en 2012 euh..., vraiment, ils sont tous dans la merde."

    - D. : "Ah là je crois que si Sarko il passe pas, ils sont morts."

    - N. : "Ah ouais. Tous."

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/09/23/affaire-karachi-si-sarko-passe-pas-ils-sont-tous-morts_1576938_823448.html

    RépondreSupprimer
  3. Oui Homer le taux d'emploi des seniors est une catastrophe, je crois que seuls quelques 40% des plus de 57 ans travaillent réellement... Je crois qu'à ce stade ce n'est n'est pas une simple amélioration, mais un vrai changement de modèle économique qu'il ,nous faut...

    RépondreSupprimer
  4. "L'alignement progressif de la bêtise de Fillon" est un rail qui se pose parallèle à celui d'une majorité de français.
    Robert Spire

    RépondreSupprimer
  5. Sur le même sujet, puis-je me permettre de vous proposer ceci:

    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/09/23/et-si-le-premier-ministre-et-lump-arretaient-de-fumer-la-moquette/

    Bien à vous

    jf.

    RépondreSupprimer
  6. Oui j'ai lu et retwitté votre billet ce matin Jacques... Nous étions sur la même analyse il me semble...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…