Mr Copé est de moins en moins crédible

Nous avons l'habitude en politique des postures, des petites phrases, des attaques et coups bas en tout genre, mais avec Mr Copé on atteint des sommets de mauvaise foi.

Celui qui s'est déclaré candidat à la présidentielle de 2017, qui s'imagine qu'il nous importe de savoir quel pourrait être le candidat dans cinq ans, alors que l'UMP n'a toujours pas de programme et de candidat pour la présidentielle de 2012, n'en finit pas de dénigrer l'opposition, et ne se rend pas compte qu'il discrédite ainsi son propre camp.

Si il était question de débattre sérieusement, et d'afficher ses désaccords quant aux alternatives proposées par la gauche, nous serions dans l'expression politique au sens noble du terme. Mais en prétendant que le débat d'hier sur les primaires citoyennes, que 5 millions de Français ont vu et dont les commentateurs affirment qu'il a été justement question de débats de fond, prétendre aujourd'hui que les candidats n'ont pas de mesures et d'alternatives à proposer n'est juste pas crédible.

"Beaucoup de temps d'antenne pour aucune mesure courageuse " dit-il ? Je pourrais citer beaucoup de mesures proposées par les candidats qui sont bien plus courageuses que la régression économique et sociale que nous propose la droite depuis dix ans, mais nous en connaissons de plus en plus la teneur, les répertorier ici est inutile, ce n'est pas le sujet du billet.

Prétendre depuis des mois que la gauche n'avance dans son programme que de nouvelles dépenses, sans se soucier de la nécessité de résorber la dette pouvait être une posture populiste qui marcha un temps, la règle d'or à fait son effet. Aujourd'hui les français s’intéressent un peu plus au fond des alternatives, le point convergent des candidats à gauche est justement une réforme fiscale qui permettrait d'avoir un impôt plus juste et efficace. Les nouvelles recettes sont nombreuses pour financer les "nouvelles"politiques, et rembourser la dette.

Nous sommes maintenant en campagne, les électeurs ne seront pas dupes face aux contre-vérités, continuer ainsi au sein de l'UMP c'est prendre les gens pour des imbéciles. Les petites attaques de Mr Copé ne serviront à rien, et seront même contre productives pour son  propre camp.

Est-ce le signe que le président de l'UMP craint d'être tenu comme étant le premier responsable d'une prochaine déconvenue en 2012, qu'il n'en perde la raison ? En tout cas les postures ne suffisent plus à convaincre, les réactions à ce premier débat des primaires sont plutôt positives quoi qu'en dise Mr Copé.

Commentaires

  1. Copé, comme ses camarades de cour d'école, ne trouvent pas les mots pour exprimer leur profonde détresse et leur désarroi de se voir perdre en 2012.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne vois pas pourquoi vous dites que M. Copé est de moins en moins crédible. On le sait déjà. La mauvaise foi caractérise ses propos depuis des lustres. Epargnez nous les évidences. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Entièrement d'accord sur le billet de Stef,comme sur le commentaire de Captainhaka.

    RépondreSupprimer
  4. Un futur grand danger ! http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20111005.OBS1804/en-video-pour-cope-un-journaliste-tenace-est-forcement-de-gauche.html

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !