Plenel se paye Guaino, vise Sarkozy, et nous montre la voie


Oui, c'est ce que je me suis dit en constatant, qu'Henri Guaino était presque KO dans cet échange de joutes verbales auquel se sont livrés les deux hommes.
Le bilan économique et social, le climat irrespirable des affaires, les divisions et fractures entre les français et l'exécutif, autant de constats amers, à propos desquels Henri Guaino n'a pas su s'expliquer.

Le pouvait-il ? Je lisais que la Gauche dénonce un Guaino au secours de Sarkozy, j'ai l'impression qu'aucun n'y arrivera, il est des situations et des personnes qui deviennent indéfendables.

Faillite politique, faillite économique et sociale, une crise morale, un président qui ne résout rien, qui aggrave les divisions du pays, N.Sarkozy monte le pays contre lui-même, le réquisitoire est dès le début du débat cinglant.
 La suite est pire encore, sur l'affaire Karachi, le journaliste de Mediapart présente deux documents impliquant directement le chef de l'état, l'effet est énorme à l'écran. Si les français n'étaient pas plus précisément au courant du fond de cette affaire, ils en auront appris beaucoup plus en une intervention de quelques minutes, qu'à la lecture de centaines d'articles parus depuis plusieurs années sur le sujet.

Henri Guaino l'a bien compris, l'effet est dévastateur, il perd pied, bafouille, se mélangeant dans le fil conducteur de la conversation.


Débat Plenel contre Guaino - (Sarkozy Election... par Dailygratuit

Si commentateurs et observateurs de la vie politique se doivent d'être objectifs, respectueux des personnes, le bilan désastreux du quinquennat, les "affaires" qui touchent de près ou de loin N.Sarkozy suffisent à elles-même pour détourner l'électorat. 

Commentaires

  1. Excellent Plénel hier soir. Guaino était groggy, ça fait plaisir de voir ça !

    RépondreSupprimer
  2. "notre débat entre un journaliste engagé et un intellectuel" là j'avoue j'ai commencé à mouarfer

    RépondreSupprimer
  3. Oui, ça fait plaisir, faut bien l'avouer :)

    Gaël, ne nous moquons pas ^^

    RépondreSupprimer
  4. Est-il seulement possible de débattre avec Plenel ? Voila la bonne question.

    RépondreSupprimer
  5. en effet j'ai suivi la joute, la plume du PDG de la république a été mis KO, il ne savait plus ou il habitait j'ai même cru qu'il allait quitter le plateau tellement il n'avait aucune réponse qui tienne la route face à Plenel. A vouloir défendre l'indéfendable il s'est même embrouillé lui même ...

    RépondreSupprimer
  6. On adore de voir un grand mis en difficulté...
    ^^
    Un bon moment !!

    RépondreSupprimer
  7. Corto,

    Tu n'es pas honnête là, regarde la vidéo, il ne me semble pas que Calvi laisse Plenel mener le débat.
    Guaino a eu largement le temps, sans interruption de quiconque, de tenter de se justifier, sans jamais convaincre que ses arguments étaient les bons.

    Par contre, Mediapart produit des documents et témoignages depuis plusieurs années qui prouvent ses dires. La justice tranchera, mais en attendant heureusement qu'il y a encore de vrais journalistes qui n'hésitent pas à accuser quand ils ont des preuves, choses de plus en plus rare au sein de cette profession en perte de vitesse...

    RépondreSupprimer
  8. Plenel n'est pas un journaliste parfait encore moins un "super intellectuel" mais il faisait le métier quand les autres journalistes en vue léchaient le cul du Puissant.
    Je dis bravo pour le travail accompli et que les français en tirent les conséquences.
    Robert Spire

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !