Quelques chiffres d'une Sécu pas si mal en point que ça


J'ai rencontré un employé en formation au sein d'une CPAM (caisse primaire d'assurance maladie) et nous avons échangé sur la situation des comptes sociaux de la sécurité sociale, qui regroupe les branches maladie, famille et retraite.
D'après cette personne et ses formateurs, la situation de notre sécu n'est pas si compliquée, du moins il faut relativiser les chiffres.

Le budget prévisionnel de 2011 pour la sécurité sociale était donc de 410 Milliards d'euros, à comparer au budget de l'état de 350 Milliards, budget de la sécu qu'on prévoit d'ores et déjà en déficit de 30 Milliards pour la fin de l'année.

Et c'est bien de ces 30 Milliards d'euros, (voir des 18 milliards de déficit de déjà prévus pour 2012) dont on se sert à droite pour justifier tout type de réforme de régression sociale (augmentation de la CSG sur les pensions de retraites, allongement de la durée de cotisation, déremboursement de médicaments, etc...).

Alors qu'une autre approche ne ferait plus peser sur les assurés les efforts d'économies à faire. Le Saviez vous ? Les médecins qui acceptent d'être conventionnés par la Sécu, ne payent pas leurs cotisations, et en plus, l'assurance maladie les payent à leur place, cela coûte 2 Milliards par an.

Viennent s'ajouter les 17 milliards d'exonérations aux entreprises.

Savez vous que lorsque le gouvernement augmente d'1€ le montant de la consultation d'un généraliste, cela coûte 1.6 Milliards par an en plus à la Sécu.

Si on y regarde de plus près donc, si nous étions plus rigoureux, moins sur des politiques clientélistes, et toujours d'après les exemples mis en avant par mon expert de terrain, et ses formateurs, nous pourrions avoir des comptes en équilibre.

Commentaires

  1. Ma chère et tendre qui bosse à la sécu ne cesse de me dire la même chose...C'est un choix politique, cette sécu en déficit...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, une bonne raison d'en changer de ces (ir)responsables...

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est scandaleux c'est de payer des piscines et des patrimoines immobiliers invraisemblables aux médecins, kinés et autres dentistes avec l'argent de la sécu.
    Système de santé d'état devrait impliquer médecine d'état à coût contrôlé.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !