Accéder au contenu principal

Quelques chiffres d'une Sécu pas si mal en point que ça


J'ai rencontré un employé en formation au sein d'une CPAM (caisse primaire d'assurance maladie) et nous avons échangé sur la situation des comptes sociaux de la sécurité sociale, qui regroupe les branches maladie, famille et retraite.
D'après cette personne et ses formateurs, la situation de notre sécu n'est pas si compliquée, du moins il faut relativiser les chiffres.

Le budget prévisionnel de 2011 pour la sécurité sociale était donc de 410 Milliards d'euros, à comparer au budget de l'état de 350 Milliards, budget de la sécu qu'on prévoit d'ores et déjà en déficit de 30 Milliards pour la fin de l'année.

Et c'est bien de ces 30 Milliards d'euros, (voir des 18 milliards de déficit de déjà prévus pour 2012) dont on se sert à droite pour justifier tout type de réforme de régression sociale (augmentation de la CSG sur les pensions de retraites, allongement de la durée de cotisation, déremboursement de médicaments, etc...).

Alors qu'une autre approche ne ferait plus peser sur les assurés les efforts d'économies à faire. Le Saviez vous ? Les médecins qui acceptent d'être conventionnés par la Sécu, ne payent pas leurs cotisations, et en plus, l'assurance maladie les payent à leur place, cela coûte 2 Milliards par an.

Viennent s'ajouter les 17 milliards d'exonérations aux entreprises.

Savez vous que lorsque le gouvernement augmente d'1€ le montant de la consultation d'un généraliste, cela coûte 1.6 Milliards par an en plus à la Sécu.

Si on y regarde de plus près donc, si nous étions plus rigoureux, moins sur des politiques clientélistes, et toujours d'après les exemples mis en avant par mon expert de terrain, et ses formateurs, nous pourrions avoir des comptes en équilibre.

Commentaires

  1. Ma chère et tendre qui bosse à la sécu ne cesse de me dire la même chose...C'est un choix politique, cette sécu en déficit...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, une bonne raison d'en changer de ces (ir)responsables...

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est scandaleux c'est de payer des piscines et des patrimoines immobiliers invraisemblables aux médecins, kinés et autres dentistes avec l'argent de la sécu.
    Système de santé d'état devrait impliquer médecine d'état à coût contrôlé.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…