Accéder au contenu principal

Arnaud Montebourg premier ministre


Le premier tour de la primaire citoyenne est passé. Le second sera celui de la confirmation, que F.Hollande est bien le candidat à la candidature présidentielle, ou sera celui qui marquera le début du grand rassemblement attendu et nécessaire pour battre N.Sarkozy.
La dynamique est au rassemblement, sur une ligne politique d'une gauche dure face à une gauche molle. Martine Aubry résume ainsi au soir du premier tour, "Pour lutter contre une droite dure, il faut une gauche forte"

Et c'est la ligne politique d'Arnaud Montebourg qui permet aujourd'hui d'imaginer une gauche forte. Une gauche décomplexée sur bien des sujets, le protectionnisme économique étant la partie de son programme qui a influé le plus sur les barrières économiques avancées par la candidate Aubry.

Le couple Aubry-Montebourg est selon moi la carte à jouer dans cette prochaine présidentielle, pour faire face aux politiques clientélistes de N.Sarkozy, pour faire face aux cadeaux fiscaux faits aux plus riches, aux projets obscures de recapitalisation des banques, le signal d'une vraie alternative économique de nos responsables politiques.

J'entends parmi quelques réactions des soutiens de Ségolène Royal qu'ils pourraient s'abstenir. J'ai envie de dire  à ces tenants de l'initiative "unite2012", ressaisissez vous ! Pour battre F.Hollande, comme il faudra battre N.Sarkozy, il nous faut nous rassembler sur une ligne bien à gauche, faire de ce succès de la primaire un véritable tremplin.

Aussi, il me semble que les rapprochements d'entre deux tours qui vont s'opérer naturellement, vont confirmer le rôle important que joue A.Montebourg. Je le verrais bien premier ministre, en duo de l’exécutif si Martine Aubry gagnait le scrutin présidentiel.

Commentaires

  1. J'ai voté Montebourg, mais Aubry ne m'inspire pas confiance. La fraude au congrès de Reims, l'indulgence vis à vis de ce ripou de Guerini, pour moi, ça ne passe pas. Quant à Hollande, son bilan de premier secrétaire parle pour et contre lui. Pour moi, ça sera le vote blanc, désolé.

    RépondreSupprimer
  2. Je le vois plus ministre ... à lui de choisir ! Mais pas obligatoirement premier !
    :)

    RépondreSupprimer
  3. Oui Gildan, il va pouvoir peser, c'est bien là le principal ^^

    RépondreSupprimer
  4. Sauf qu'un duo pareil président plus 1er ministre est improbable et amenerait Aubry à perdre soit la primaire, soit la présidentielle.

    RépondreSupprimer
  5. Tes certitudes n'ont ni queue ni tête, faudrait argumenter pour être pris au sérieux...

    RépondreSupprimer
  6. Nerveux le stef.respire

    De toute façon la question est caduque. Mais un tel duo aurait
    1-Libéré trop d'espace au centre
    2-Eté utilisé comme épouvantail par la droite
    3-divisé le parti en excluant trop de gens.

    En espérant pouvoir discuter sereinement une prochaine fois.

    RépondreSupprimer
  7. Romain même si mes propos "éruptifs" peuvent surprendre, il n'y a pas de désaccords majeurs entre nous, nous pouvons discuter sereinement dès lors que tes affirmations sont un peu moins partisanes et hégémoniques... ^^

    les potentielles divisions du parti sont possibles avec Hollande aussi, d'ailleurs sa grande difficulté va être de passer le premier tour de la présidentielle s'il n'arrive pas à trouver des points de convergences avec E.Joly et Mélenchon... C'est loin d'être gagné, le ticket Aubry était plus salutaire de ce point de vue là.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…