Accéder au contenu principal

Atterrissez les Hollandolâtres !

A la lecture du billet d'Elmone, je repense au billet d'Annie sur le vote des classes moyennes, et aux commentaires de N. Jegoun à ce billet.

Le pote d'Elmone qui a toujours voté à gauche lui explique qu'il pourrait ne pas voter pour Hollande au second tour de la présidentielle, que Nicolas Sarkozy est plutôt convaincant dans cette dernière séquence de la gestion de la crise de la dette.

Annie se demande où va se diriger le vote des classes moyennes. Elle fait aussi le constat que les classes sociales ont évolué, je vous livre le commentaire que j'ai mis dans son billet "Une chose est sûre, les catégories socio-professionnelles bougent au sein de nos entreprises, la posture des années 90 qui a consisté à prétendre que la France n’était plus une terre d’industrie a été une grosse erreur. Cela a dévalorisé les métiers des ouvriers à qui on expliquait qu’il coutaient trop cher… En a découlé une résignation, qui aujourd’hui se traduit par une radicalisation de la conscience politique au sein de ces populations.
Ils voteront donc pour les politiques les plus « nationalistes », celles qui proposeront le plus de mesures protectionnistes. Ils voteront Mélenchon, et plus fortement encore Marine Le Pen."

Mon billet sur le fait qu'Eva Joly et Mélenchon joueront un rôle majeur dans le scrutin de mai prochain a fait réagir notre number one du classement Wikio. Je rebondissais sur un billet de Juan, et considérais donc qu'il fallait que le rassemblement à gauche se fasse au prix de compromis politiques. "Pour éviter le scénario du pire, il faut, et c'est de la responsabilité de Hollande, que les points de convergences soient clarifiés le plus tôt possible"
La réaction de Jegoun m'a surpris, il était en fait question de la sortie du nucléaire, et déjà les calculs électoraux semblait prendre le pas sur le fond des idées. "Il ne convaincra aucun écolo ni aucun FDGiste pour le premier tour avec cette mesure. Par contre il risque de faire fuir du monde au centre." et d'ajouter plus loin "Le rassemblement de la gauche se fait après le premier tour, que chacun fasse ce qu'il veut, avant..."

 Les blogueurs ne sont pas les seuls à se confronter dans ses calculs pré-électoraux, les petites phrases "On ne peut pas mesurer au pourcentage électoral le degré de sortie du nucléaire! " et règlements de compte par médias interposés vont bon train chez les représentants d'EELV et du PS.

Ces billets ont ce point en commun de constater qu'une bonne partie de l'électorat ne s’apprête pas à voter pour François Hollande, pour le moment.

Il va donc falloir, et c'est toute la difficulté du scrutin présidentiel, rassembler suffisamment la gauche dès le premier tour, pour essayer de convaincre une majorité de l'électorat que le candidat Hollande peut l'emporter au second. Et c'est loin d'être gagné !

Si déjà on s'accorde à penser de manière hégémonique, en s'affranchissant des points de convergence sur les politiques à mettre en oeuvre, si déjà certains comme c'était le cas pour notre ami Jegoun,  pensent qu'il vaut mieux convaincre l'électorat du centre, on risque d'écarter une trop grande partie de l'électorat, ne serait-ce que pour se qualifier au premier tour.

Le candidat N.Sarkozy n'aura plus qu'à insister sur ces clivages à gauche, et là le centre engendrera des voix qui se reporteront plus facilement sur le chef de l'état sortant. Parce qu'il ne faut pas oublier l'erreur de 2007 et se souvenir que le centre est en fait bien à droite, se rappeler que le scénario de 2002 est tout à fait probable, que le scrutin uninominal à deux tours n'est pas une primaire.

Les candidats doivent convaincre dès maintenant. Les Hollandolâtres doivent se réveiller !

Commentaires

  1. Rassembler la gauche mais c'est ce qu'a entrepris le Front de gauche sur un vrai programme de lutte qui espérons-le dépassera les 10% et pourquoi un candidat Hollande très classique très planplan très Zapatero Papandreou pas préparé pour affronter les "marchés"...

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben c'est facile de mettre une potentielle défaite sur le compte des partisans du vainqueur de la primaire tout en rappelant la nécessaire unité...

    RépondreSupprimer
  3. @stef : c'est doncvrai,je t'aurais mal compris ? je partage lamême analyse, et je vois clair comme de l'eau de rche que l stratégie de Hollande sera de se rapprocher du centre ausecond tour... Interdisant ainsi un report de vote du front de gauche, ce qui serait une erreur stratégique fondamentale car, effectivement,le centre, c'est la droite... Et Bayrou un fourbe.

    Ps. Toutes mes excuses.

    RépondreSupprimer
  4. Mmmouais. Pour Hollande, l'enjeu est bien de parvenir au deuxième tour. Et c'est pas gagné, mon Jospin !

    Marine Le Pen va faire un bon ou un très bon résultat. Jean-Luc Mélenchon semble bien parti pour ratisser les voix de la gauche colorée. Sarko vient de montrer qu'il n'était pas encore à terre et qu'il lui restait de la ressource.

    Ça fait beaucoup d'inconnues et faudra que Hollande soit très bon pour revenir en deuxième mi-temps...

    RépondreSupprimer
  5. Bayrou est clairement à droite et il nous le prouve à chaque fois, je suis sûre qu'il rêve d'un poste dans le prochain gouvernement, cette fois.. D'ailleurs les "modems" ont toujours été très de "droite" et ont aidé la droite à gagner les élections de 2007..

    Si Hollande va vers le centre, c'est la porte ouverte à toutes les rigueurs de la Droite mais pas pour tout le monde.. Attention aux loups déguisés en moutons.. Bayrou à fait le jeu de la gauche pendant 7 ans mais avec une idée claire derrière la tête..

    Et puis beaucoup de modem ont voté Hollande aux primaires pour le faire sortir du troupeau et barrer la route à Aubry qui serait plutôt alliée avec la gauche...

    RépondreSupprimer
  6. j'avoue que j'ai du mal à suivre ton évolution. Je te croyais pour le vote utile dès le 1er tour, soit n'importe quel candidat du PS. Je vois que tu évolues. ya que les imbéciles qui ne le font pas.
    Bourlange, dit que Hollande est au centre, donc même des gens du Centre le savent. Pas la majorité des PS, c'est un comble. Et gravissime.
    Le score du FdG est très difficile à connaitre, car les instituts de sondages ont pour base le PC et rien d'autre, ils ne redressent pas comme pour le FN.
    la morale ? pour l'instant je pense qu'il est trop tôt pour prendre parti pour le 2d tour. Pour l'instant on en est à expliquer les bases de nos raisonnements, et voir l'évolution des gens. FdG on a encore toute la campagne à mener sur le terrain qui ne fait qu'à peine commencer. Des comités se forment partout en France.
    à l'élection de Hollande j'ai annoncé que je ne voterai pas pour Hollande. et sans doute m'abstiendrai pour la 1ère de ma vie. Mais tout peut encore évoluer (voir le cas DSK). Se rappeler aussi qu'en oct 2004 on était loin de penser que le NON l'emporterait.

    RépondreSupprimer
  7. C'est un bon billet, mais je crois qu'une autre stratégie pourrait rapidement se dessiner.

    Je crois au contraire qu'Hollande va chasser à gauche au début, sur les terres des écolos et du FdG, même si le programme reste centriste. Il y a déjà eu une forme de virage un peu plus radical depuis la primaire. Evidemment, rien ne dit que cela va fonctionner.

    Il ira vers le centre pour le 2e tour, sans doute, si tant est que ce centre a une existence politique quelconque en 2012, ce qui reste à démontrer. On peut plutôt s'attendre à un affrontement très dur droite-gauche...

    RépondreSupprimer
  8. @tous et pour reprendre @Un partageux:

    -Si on considère la possible montée de le pen car les gens ne se laisseront pas berner par Sarko 2 fois;
    -Si on considère que les gens du centre sont plus centre-droit que centre-gauche.
    -Si on considère que EELV progresse.
    -Si on considère que le FdG rassemble l'autre gauche.

    Si on considère tout cela, cela n'a aucun sens d'aller vers le centre!!!
    Et quand bien même, Hollande le ferait qu'il soit honnête et qu'il l'affirme clairement!!!
    Pour que les électeurs comprennent pour qui ils votent.


    Et là on va bien se marrer aux résultats du premier tour.

    RépondreSupprimer
  9. j'ai pas l'impression d'avoir été horrible en disant que ça allait être chaud patate coté centre-gauche, si?

    RépondreSupprimer
  10. Non Fred puisque c'est la réalité. @tous, effectivement ça va être chaud patate pour le centre gauche, comme le dit si bien fred2vienne.

    J'ai envie de dire qu'il ne faut compter que sur nous même pour convaincre l’électorat, sur un programme bien de gauche.

    RépondreSupprimer
  11. "le centre engendrera des voix qui se reporteront plus facilement sur le chef de l'état sortant..."
    "le centre" n'engendre pas de voix, "le centre" est un ventre mou des déçus de droite qui peut recueillir temporairement des voix de gauche insatisfaites des propositions du candidat dominant (cf 2007 : bayrou n'a transmis à sarkozy qu'une partie de son pactole qui venait de la gauche et y est retourné).

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…