Accéder au contenu principal

N.Sarkozy : Qu'est-ce que vous vous souvenez d'eux ?

En titre, c'est une tentative de Nicolas Sarkozy de formuler une question. Vous allez me dire que c'est un coup bas, que de relever une erreur d'élocution, que ce n'est pas si grave au vu des problématiques soulevées dans son intervention. Sauf que dans ce questionnement, il y a toute la posture, le plan "comm" du locataire de l'Elysée.

Cela commence par souvenez vous de l'entrée de la Grèce qui fût une erreur dans la zone Euro, c'était en 2001, une erreur des dirigeants d'alors, première attaque sur le gouvernement Jospin.
Sur le sauvetage de la Grèce, tout a été dit. Résumé, au lieu de mettre sous tutelle les banques, c'est la Chine qui nous met sous tutelle.

Une Europe de droite avec un couple franco-Allemand de droite a donc décidé la bonne chose, que d'obliger les banques à effacer une partie de la dette Grèce, en utilisant le très mauvais moyen de recapitaliser nos banques qui enregistrent ces pertes. Un tour de passe passe financier qui permet à la Grèce de rebondir, mais qui ne résout rien.

Très  vite nous avons un candidat en campagne, qui au lieu d'établir un état des lieux de ses propres politiques, renvoie la faute à ses prédécesseurs. Quand Yves.Calvi lui rappelle que c'est sous son mandat que la dette s’accroît de plus de 600 milliards, N.Sarkozy répond "c'est de la faute aux 35 heures" un  peu plus loin, "c'est de la faute à la retraite à 60 ans". Un incroyable exercice de prestidigitation, qui lui permet de glisser sur ses solutions qu'il dit encore à l'étude par ses ministres, pour résorber notre propre dette.

Sur le sujet, la convergence Allemande a bon dos, pour justifier la création d'un nouveau taux de TVA, il l'a répété trois fois, au nom de la politique fiscale, au nom de la convergence économique, pour trouver de nouvelles recettes, le président du pouvoir d'achat semble bien décidé  à augmenter la taxe la plus injuste qui soit, celle qui pèse le plus sur les plus précaires d'entre nous.

Nous avions déjà beaucoup à reprocher au président des riches, ce dernier projet montre l'aveuglement du chef de l'état, il est grand temps d'en changer.

Commentaires

  1. Sarko est un prestidigitateur dont il faut se méfier.. C'est un avocat de formation, il sait parler. Son discours était un véritable lavage de cerveau .. J'ai bien saisi les nuances. J'ai failli aller me coucher et finir mon bouquin. Il n'a rien dit et expliqué de vraiment sérieux..Son discours était creux mais ceux de la droite y ont trouvé matière à réflexion. Quand à la dette, existe-t'elle vraiment.. Il suffirait d'effacer TOUTES les dettes en même temps et repartir sur des bases plus saines et plus justes.
    Je ne suis pas économiste et ne prétends pas l'être mais qui empêche cela : notre cerveau limité qui ne fonctionnerait qu'à 5pour cent de sa capacité.

    La tutelle chinoise est bien plus effrayante que la perte de nos 3 A parce que si tous les pays plongent, l'Allemagne plongera aussi, ça parait logique..

    Il y a quelques semaines, un reportage sur la grèce était passé montrant comment le Port du Pirée, ce grand port était passé aux mains des chinois, les grecs n'avaient plus aucun contrôle sur les conditions de travail.
    Les chinois ont commencé par virer les syndicalistes et ensuite, à la moindre protestation, c'est la porte. Ceux qui travailles pour les chinois sont payés à coup de lance-pierres. Les grecs sont pris au piège que c'en est dramatique.
    N'oublions pas que les chinois ont vu leur émergeance grimper grâce au travail des enfants qui ne coûte rien, comme en Inde, le miracle de leur richesse repose sur des conditions de travail moyennâgeuses..
    Le jour où on y sera, que se passera t'il? On devrait aller faire un tour du côté du Népal pour se raffraichir la mémoire..
    Et bien malin qui pourra dire ce qui va se passer.. Comment pouvons-nous être aussi abrutis de croire ce que nous disent ses hommes de pouvoir qui négocient d'abord leur propre vie avant de s'occuper de la vie des autres ???

    RépondreSupprimer
  2. Et puis ces négociations se font sans nous, en dehors de Sarkozy, nos élus comme ceux de l’Europe n'ont pu s'exprimer sur ces questions...

    RépondreSupprimer
  3. @bembelly,

    On se demande quand il va prendre ses responsabilités... 600 milliards en cinq ans...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…