La campagne nauséabonde de l'UMP

Le parti de J-F.Copé aurait pu parler de "la semaine pour l'emploi des personnes handicapées" qui débute aujourd'hui, mais non, ce lundi, l'UMP préfère lancer une campagne nauséabonde Anti-PS dans le cadre de "la semaine de l'engagement", organisée dans toutes les fédérations de ce parti. Détournements, contrefaçons et intox pullulent dans ces documents, qui démontrent que le parti présidentiel est prêt à tous les coups bas.

La démarche pourrait être admise si elle n'était pas aussi emprunte de malhonnêteté. 3 millions de tracts, cinq affiches tirées à 40 000 exemplaires chacune, une seconde campagne de tractage après celle de Mai où l'on faisait à l'époque un bilan positif du quinquennat de Sarkozy. Ici, c'est l'opposant qu'on attaque.

France info en évoque des passages ici, on peut donc y lire par exemple, que "Le PS veut dépénaliser le cannabis, le PS veut régulariser les clandestins, le PS, avec ses alliés Verts, évoque la possibilité de supprimer les défilés du 14-Juillet  "
Sauf que, la proposition sur le cannabis, c’était le radical Jean-Michel Baylet qui l'avait faite ; sur la régularisation des clandestins, François Hollande et l’ensemble des candidats de la primaire ont rejeté toute régularisation massive ; quant à la suppression du défilé du 14 juillet, c’est Eva Joly qui l’a proposée, seule, l’été dernier.

Autant dire que la méthode est lamentable, malsaine, elle ne valorise pas le débat politique. Comment peuvent-ils envisager de telles méthodes ? N'est ce pas sous estimer l’électorat qui saura en prendre et en laisser, quand le Parti socialiste injustement mis en cause s'en sera défendu ?

Un bien mauvais début de campagne pour l'UMP, qui pourtant affiche la volonté de mobiliser ainsi l’électorat.

Avec des slogans "Oui à la solidarité, non à la fraude", ou "Oui au travail, non à l'assistanat" on peut se demander à qui s'adresse ces invectives ?

S'adresse t-on à la personne qui a perdu son travail il y a bientôt trois ans, qui n'a plus d'allocation chômage depuis que la droite a limité les droits à 22 mois d’indemnisation, à cette personne qui n'a peut être pas droit aux 650 euros de revenu minimum d'insertion ?

Non, l'UMP ne s'adresse pas à cette partie de l'électorat, mais plutôt à son socle électoral.

Comme à son habitude, l'UMP s'adresse à ses fidèles et joue sur des idées populistes au sens péjoratif du terme. Le but étant de dire aux militants ce qu'ils ont envie d'entendre, ici des critiques de l'opposant, avec le seul objectif de mobiliser les troupes. Des troupes qui ne vérifieront pas la véracité des attaques mais s'empresseront de les propager, de les amplifier.

La campagne de l'UMP est lancée.

Commentaires

  1. La semaine pour l'emploi des personnes handicapées est en réalité le lancement de la chasse aux sorcières contre la fraude sociale ; tous les bénéficiaires de la PCH (prestation compensatoire au handicap pour l'aide humaine à domicile) ont reçu une lettre-attestation sur l'honneur pour vérifier s'ils ne cumulent pas trop (rôle d'imposition à fournir)...
    C'est cela le vrai visage de l'UMP et de sa droite dite "sociale" !

    RépondreSupprimer
  2. Le problème du handicap, on en parle ou non mais vite oublié, rangé au fond du placard et vivement l'année prochaine qu'on ressorte ou non l'arme de propagande pour faire semblant que l'on s'intéresse et endormir le peuple....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !