La Force


Aujourd'hui, en cette fin de semaine, jour spécial du Follow friday, un billet écrit d'une manière un peu plus légère qu'à l'accoutumée. Pour faire plaisir à nos amis blogueurs de droite, loin de moi l'idée d’entamer une ridicule blogowar, mais pour contenter Corto74 qui présente souvent le "combat" politique, comme l'affrontement des forces du bien contre le mal, j'irai en son sens pour commenter la superbe, magnifique, magistrale, prestation de celui qu'on appelle JFC, Jean François Copé.

Le chef de file de l'UMP était donc l'invité principal de l'émission "Des paroles et des actes", hier soir sur France2. Celui qui n'hésite pas à taper en interne, n'est-il pas le meilleur ami de Fillon en ce moment, tombait très souvent à bras très raccourcis sur Nicolas Sarkozy avant d'être propulsé par ce dernier à la tête du parti présidentiel.
JFC qui dénonçait hier soir les arrangements, l'accord entre PS et EELV sur le partage des circonscriptions, n'a t'il pas lui  aussi été placé là pour éviter toute division à l'époque, à un an de la présidentielle ? On ne nous fera pas croire que les "petits arrangements" n'ont pas cours au sein de l'UMP, c'est d'ailleurs le même JFC, Jean Françous Copé, qui a déclaré, il y a de cela seulement quelques jours, à propos des députés NC (nouveau centre) "que son parti présenterait des candidats aux législatives de juin dans chacune des 577 circonscriptions, y compris celles des députés NC, sauf s'ils soutiennent Nicolas Sarkozy dès le premier tour de la présidentielle." Bouu, c'est pas beau ça...

Mais revenons à la superbe, magistrale, magnifique prestation de JFC dans l'émission d'hier soir, il va falloir éclaircir quelques points des politiques proposées par l'alliance PS-EELV, et notamment sur la nouvelle politique énergétique, portée par la gauche à la présidentielle, que JFC fait mine de ne pas comprendre.

Allez, encore un effort Corto, le billet est presque terminé ^^

Je continue à penser que nous sommes face à un accord historique, en programmant l'arrêt progressif de 24 réacteurs de nos vieilles centrales, soit la quasi moitié du parc, nous nous tournons vers une production d’énergie plus sécurisée, plus propre, et salvatrice en terme de création d'emplois. Tout le contraire de ce que prétend le représentant du camp du Mal.

Sous couvert de la protection des salariés de ce secteur d'activité, JFC s'efforce de faire pleurer dans les chaumières en accusant ces horribles gauchistes de vouloir mettre à mal notre fleuron de l'industrie française. Il faut rassurer nos gens et rappeler "l'engagement", oui c'est aussi ça la politique, prendre des engagements, je n'ai pas dit des promesses hein, l'engagement donc, que les emplois concernés par l'activité MOX, un véritable polluant, seront sauvegardés dans le cadre de la reconversion progressive de cette filière à "emploi constant".

Oui, effectivement, le développement des énergies renouvelables est créateur d'emplois, nous avons un retard important à combler de point de vue là, et puis ça aura le mérite de relancer une industrie paralysée en France. Il y a fort à penser qu'avec notre force de frappe (EDF, AREVA, Safran..) nous puissions très vite nous adapter. Beaucoup de PME pourraient en vivre, nous exporterions un nouveau savoir faire. Enfin nous retrouverions une balance commerciale positive, que la droite à été incapable de redresser, malgré la mise sous perfusion de l'activité depuis cinq ans.

Les forces du Bien ont entrepris de faire du nucléaire un point important de la campagne de 2012, les forces du Bien triompheront-elles des forces du Mal, tout dépend de quel point de vue on se place, il me semble...

Le con de syndicaliste gauchiste que je suis retourne à ses activités, en vous souhaitant bien du plaisir.

Commentaires

  1. Tu me fais trop d'honneur !
    Bon Copé, je n'ai pas regardé, j ai préféré The Good Life où il y a un avocat craquant à souhait :)

    Je vais te dire qu'en fait le nucléaire, je m en tape comme de l an 40. je sais juste que la France est au top sur ce plan là et qu'on nous envie notre technologie dans le monde entier.
    Dangereux, sans doute
    qu'on en sorte pourquoi pas
    Mais à condition de le faire sans précipitation et non d'en faire un enjeu électoral à la sauce politichienne.
    Le camp du bien ( PS et ecolos) voudrait nous faire croire que c'est un enjeu majeur de la campagne présidentielle. Mon cul, les Français ce qui les préoccupent c'est l'emploi, la dette et le pouvoir d'achat.

    Le camp du bien ... j y reviendrai pas le temps pour l instant

    RépondreSupprimer
  2. C'est une question majeure au contraire, et à tout point de vue. Pour la politique énergétique de la France, l'emploi, et le remboursement de la dette aussi, tout est lié...

    RépondreSupprimer
  3. @corto ben justement l'emploi. Pourquoi vivre sur "les acquis du passé" ? dans ce cas vous le revendiquez, curieux. Moi je revendique qu'on devienne les meilleurs du monde en matière d'énergies vertes. On n'est pas capables ? et la les gisements d'emplois sont énormes, dont le bâtiment par le calfeutrage des logements.
    sur Copé - il est le plus imbuvables de tous ce mec (quoique il y a des concurrents) il est sûr qu'il détient la vérité pour le monde. En plus manquant totalement de l'idée d'écouter les réponses des autres il parle par dessus.
    Vive la démocratie et le dialogue façon Cope !

    RépondreSupprimer
  4. Copé nuit beaucoup à la qualité du débat politique, il n'est effectivement pas le seul, c'est devenu une très mauvaise habitude à droite de travestir la vérité, de manipuler l'opinion avec des écrans de fumée, etc...

    Je crois que la campagne à venir n'arrangera pas les choses de ce point de vue là, les blogs, les réseaux sociaux, on va être au ras des pâquerettes, et beaucoup en joueront comme Marine Le Pen, ou d'autres comme Pécresse qui s'étalent sur twitter...

    @Annie,
    Je m'attends au pire, à la gauche de rendre coup pour coup, et de resserrer les rangs...

    RépondreSupprimer
  5. Copé c'est creux. le degré vide, même pas zéro de la politique.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !