Accéder au contenu principal

Raisonnable ? Assemblée à gerber !

On assiste en ce début de semaine à une surenchère à droite d'attaques sur ce qui reste de notre modèle social d'antan, d'une volonté de pourrissement de la situation dont ils souhaiteraient à droite tirer avantage.

Il y a la crise qui justifie tous les plans d'austérité à les entendre, mais il y a aussi l'application d'une idéologie implacable dans un contexte d’acceptation des reculs sociaux plus grands.

Au nom des économies, et sous couvert d'équités (?) entre public et privé, sera instaurée une nouvelle journée de carence avant de pouvoir percevoir une indemnisation pour arrêt maladie. Ce qui porte à quatre jours de carence, de perte de salaire, le délai d'indemnisation lorsqu'on est malade. Et Mr Fillon qui a jugé "raisonnable" de présenter cette mesure aux députés de l'assemblée nationale ?

Cette même assemblée n'a pas jugé bon, ni tout autant "raisonnable" de baisser de 10% les indemnités des parlementaires. Seuls 2 députés sur les 577 ont voté pour, vous le croyez ça ?

Et pourtant, 9 français sur 10 veulent que le gouvernement baisse son train de vie, ne serait-ce que d'une manière symbolique, histoire d'au moins donner l’impression que c'est toute la nation qui fait des efforts en ces temps de crise.

Non, ici, nous avons des nantis qui décident derrière leurs beaux bureaux dorés avec qui ou comment se soigneront les petites gens. Autant dire que nous irons bosser avec une gastro ou une grippe dorénavant, une véritable avancée !

Après la campagne de comm' nauséabonde de l'UMP hier, des envies de gerbes aujourd'hui.

Commentaires

  1. C'est surtout à pleurer ! Les infâmes de l'UMP tombent à bras raccourcis sur le petit peuple,qui comble de l’ironie est souvent d'accord pour que l'on s'en prenne au voisin, et ne se pose jamais la question de savoir qui est à l'origine ( et bénéficiaire ) de cette crise.

    RépondreSupprimer
  2. Hello!
    nous noterons, non sans un sourire en coin, que l'amendement visant a baisser de 10% la rému des députés émane d'un gars de l ump et que les 2 votes "pour" sont UMP...
    Etonnant, non ?

    RépondreSupprimer
  3. Corto,

    C'est tellement insignifiant 2 sur 577, que ça ne méritait pas d'être relevé...

    Anonyme,

    Amer constat en effet.

    RépondreSupprimer
  4. Je pense que ce n'est pas une question de bord politique, et cette élection le prouve bien. Aucun homme politique (ou presque)ne veut voir ses privilèges supprimés, même si ce sont ses électeurs qui paient la note.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec Sika. Ce n'est pas une question de bord politique.Notre système soi disant démocratique est juste pourri jusqu'à la moelle. Il faut commencer à penser à en changer et je pense que le changement est plus proche qu'on ne le croit.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…