Accéder au contenu principal

Référendum : La Grèce au centre des enjeux

L'annonce de l'organisation d'un référendum en Grèce sonne comme un coup de tonnerre ! Le peuple Grec devra donc décider si il donne son accord au plan décidé par Bruxelles. Soit il dit "OUI" au plan sur la dette de son pays, soit il dit "NON" et fait monter ainsi les enchères, obligeant Bruxelles à aller plus loin dans l'effacement de sa dette.

Bien sûr, les plus pragmatiques d'entre nous se persuaderont que ce ne sera qu'un vote de confirmation du plan décidé à Bruxelles, peut être est-ce le but recherché par le Premier ministre grec Georges Papendréou. Mais le peuple Grec pourrait comprendre aussi que son intérêt est ailleurs que dans ce plan de sauvetage.

Tant que des décisions autoritaires ne seront pas prises contre le système boursier, la Finance continuera de nous lâcher : Jeudi dernier la bouse s'envolait, depuis, les opérateurs boursiers ont préféré prendre leur bénéfices, ce lundi nos banques perdaient : BNP Paribas a terminé à -9,63%, en Allemagne, Deutsche Bank à -8,60%, et en Italie, Intesa Sanpaolo a lâché 7,39%. Autrement dit, les spéculateurs se moquent bien du plan de recapitalisation des banques proposé par N.Sarkozy.

La Grèce doit aller au bout de sa négociation avec Bruxelles en jouant sur la peur de l'effet dominos. Puisque  il n'y a que l’intérêt des financiers qui prime, il faut utiliser les mêmes armes !


Les banques internationales n'auront plus à effacer 50% de la dette, si la Grèce décide de faire défaut ! (mais à s’asseoir sur la totalité).

Malgré le plan décidé Jeudi dernier, on voit que les menaces sur les intérêts Italien et Espagnol augmentent. Vendredi, au lendemain du pseudo sauvetage de la zone Euro, le taux d'emprunt de l'Italie dépassait la barre symbolique des 6%, seuil considéré comme dangereux par les analystes. Les Grecs n'ont plus rien à perdre de ce point de vue là !

Si la Grèce fait défaut, si elle le décide indirectement par ce référendum, ce sera un signal fort envoyé aux marchés. Une panique pire que l'effet de la faillite de la banque Lemman Brothers, la contagion serait planétaire.

Un rejet du plan  obligera les intervenants (Bruxelles, Banques, Etats) à aller plus loin dans l'effacement de la dette grecque.

La population grecque a maintenant le pouvoir, par voie purement démocratique, de changer les règles du jeu. Qui l'eu cru ?

Commentaires

  1. Sarkozy ose qualifier d'irrationnel l'annonce de ce référendum. Et la démocratie, c'est irrationnel aussi ?

    RépondreSupprimer
  2. Les chefs du PASOK ont donc encore un tout petit début de reste de respect des citoyens, c'est une lueur d'espoir !

    Espérons que les Grecs ne se laisseront pas intoxiquer par leurs médias qui sont à au moins 80% du côté des financiers !

    Je leur souhaite de tout mon cœur, que malgré la pression de l'oligarchie et des médias, ils réussissent à créer la dynamique populaire pour dire non aux prétentions des financiers !

    NéoRésistant,

    RépondreSupprimer
  3. @b.mode

    Alors pourvu qu'il continue à le croire pour Mai prochain !

    @NéoRésistant

    Oui, croisons les doigts, les Grecs peuvent impulser un changement avec le NON...

    RépondreSupprimer
  4. Je souscris totalement à tout cela. Mon billet était plus une réaction à chaud, mais tu as raison.

    RépondreSupprimer
  5. Cette annonce de référendum m'a fait plaisir à entendre. J'ai connu les grecs comme de fiers combattants et j'espère aussi qu'ils oseront aller jusqu'au bout de leur bataille pour le respect pour eux-même comme ils ont su le montrer à l'époque de la junte militaire.

    Je suis aussi d'accord avec ton analyse et je croise les doigts pour eux et pour nous tous. Je suis européenne convaincue et même plutôt alter-mondialiste mais pas pour la mondialisation qui tue les plus fragiles à petits feux à commencer par les enfants, les femmes et les plus fragiles. Mais n'est-pas un bon moyen de supprimer toutes ces nouvelles bouches à nourir, il y en a trop.. il faut bien faire le vide d'une façon ou d'une autre et la famine est gratuite pour ceux qui l'appliquent.. C'est cynique mais je n'en pense pas moins.

    RépondreSupprimer
  6. bravo à la Grèce, Papandréou se réveillerait ?

    RépondreSupprimer
  7. Christie, Annie,

    Nous sommes d'accord, ce sursaut grec me ravit aussi !

    RépondreSupprimer
  8. bon billet qui a en partie inspiré le mien

    RépondreSupprimer
  9. Merci. A voir si je t'ai inspiré dans le bon sens ^^

    RépondreSupprimer
  10. Cette Europe s'est construite hors des peuples de manière totalement anti démocratique.Le référendum grec signera-t-il le début de la révolte?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…