Accéder au contenu principal

60 000 emplois supplémentaires dans l’éducation nationale

On pourrait penser que le temps des divisions au sein du parti socialiste est revenu, plus que des incompréhensions, c'est surtout encore l'occasion de faire des gros titres à partir de pas grand chose. Nous savons qu'au vu de ce que sont devenus les pseudos spécialistes du commentaire politique, qu'en poussant l'investigation un peu plus, les choses paraissent de suite plus claires.

La proposition du candidat socialiste est pourtant simple, il y aurait dans le cas de son élection 12 000 emplois supplémentaires par an, soit 60 000 emplois en cinq ans.

Pour bien comprendre la notion d'emploi supplémentaire, il faut effectivement comme le rappellait l'ex-compagne d'Hollande, prendre en compte les départs à la retraite. Mais surtout prendre en compte ce qui a été décidé par la loi, par la RGPP (la révision générale des politiques publiques), par le gouvernement sortant, à savoir le non-remplacement d'un départ sur deux à la retraite dans la fonction publique.

C'est ainsi dans toutes les entreprises, il y a les embauches pour remplacer un salarié à un même poste, et les embauches qui découlent de la création nette d'emploi.

Ici, nous sommes dans les deux cas ! Non seulement, on va remplacer des départs à la retraite, mais en plus on peut dire qu'on créé des postes puisque étaient programmées ces mêmes suppressions de postes !

Il y aura donc bien 12 000 postes/an supplémentaires dans l’éducation nationale par rapport à ce qui était prévu, il y aura 12 000 postes en moins si Sarkozy est réélu.

Commentaires

  1. si j'osai...allez j ose: http://corto74.blogspot.com/2012/01/ps-et-education-nationale-la-grande.html

    tout ça pour dire que rien n'est très clair tout de même.
    Et faire monter Ségolène au créneau pour faire de la pédagogie sur les projets d'Hollande...

    cordialement

    RépondreSupprimer
  2. C'est parce que tu ne veux pas essayer de comprendre, trop facile pour toi...

    Reste qu'en cas de réélection de Sarko, il y aura des fonctionnaires en moins, si hollande gagne, les effectifs augmenteront, voilà c'est pas compliqué.

    RépondreSupprimer
  3. Salut Stéf

    Désole mais toi, tu es pour le PS comme moi, je suis contre

    Mais dans ce cas, c'est clair qu'il y avait des doutes internes et la réponse d'Hollande qu'il précisera ses idées le moment venu n'est pas trop rassurant

    Je voudrais aussi te demander si tu as quelque chose contre Mélanchon où est-ce que tu crois simplement qu'Hollande sera mieux?

    Happy New Year

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non j'ai rien contre Mélenchon, bien au contraire... Mais la présidentielle est particulière, et en ce sens il nous faut nous assurer que Sarkozy soit bien battu le 6 Mai...

      Supprimer
  4. vous pensez que la répartition, c'est le mot (ou redéploiement") sera équivalent à la création?

    Vous pensez donc qu'à effectif global constant, l'on peut prendre sur les départ d'un coté, pour créer des postes de l'autre?

    Y'a pas de création, puisque effectif constant, sauf si vous regarder avec des oeillères les seul chiffres de postes des profs, là oui, ça augmentera.

    Mais et les autres? ils doivent se serrer la ceinture bordel?

    Vous n'avez pas (le ps) dénoncé la RGPP aveugle et injuste car mal répartie?
    Vous allez faire comment si vous redéployez 12000 postes sur les profs? les autres attendrons leur tour?

    Sans saveur, sans franchise, que du compromis (je supprime plus, je ne créé pas, je "redéploie, hi hi hi")!!!! pffff!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut lire mon billet, et arrêter de reprendre des informations fausses...

      Supprimer
  5. je suis désolé, vous entretenez le flou aussi bien que Hollande,
    d’ailleurs je commence à me demander si c'est pas fait exprès.

    votre billet est tordu comme les paroles d'hollande,
    pourquoi tout le monde a donc compris comme moi qu'il parlait de redéploiement?
    Pourquoi si nous avons tord, personne ne s'élève contre? Cahuzac l'a dit clairement d'ailleurs.

    Arretez votre char 2 min et éditez donc votre billet en Hollande arrete la RGPP, les personnes qui partent à la retraitre seront remplacées et 12 000 postes seront crées par ans pour l'école.


    Point barre!! là c'est clair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi fred2vienne qui entretient le flou, je ne dis rien de plus que ta dernière phrase. Maintenant si ma façon de le dire ne convient pas, tu n'es pas obligé de me lire, et tu votes bien ce que tu veux, mais va déblatérer tes rancœurs ailleurs !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…