Accéder au contenu principal

La France dégradée par un Sarkozysme dégradant. Coupable !

On a rarement raison seul contre tous, nous assistons à une drôle de séquence. Après avoir sacralisé le AAA, justifiant tous les plans de rigueur et mesures de régression, le gouvernement semble nous dire que finalement la dégradation de la capacité à emprunter du pays n'est pas si grave. Certes, la perte du triple A ne changera pas énormement le quotidien des Français, AA+ étant encore un indicateur des pays qui ont le plus la confiance des investisseurs, mais cette "dégradation" est bien le signe, l’appréciation de l'état des finances, et la façon dont elles sont gérées.

Oui, il y a eu la crise, oui le quinquennat de l'actuel locataire de l'Elysée ne peut être tenu responsable de l'ensemble de la dette cumulée du pays sur trente ans, mais en cinq ans, il en est responsable pour près d'un tiers, tout de même.

Oui, cet indicateur des agences de notation vient s'ajouter à quelques autres indicateurs très négatifs dont on peut dire qu'ils ne dédouannent en rien les résponsdabilités de l'actuel chef de l'état.
L'exécutif n'a pas su freiner l'accroissement du chômage ; sur certaines de ses politiques on peut même penser que des mesures, comme la défiscalisation des heures supplémentaires, ont freiné l'embauche, aggravé le niveau du chômage, et les comptes de l'Etat.

Sur cinq ans, la dette s'est accrue de +612 milliards d'euros. Jusqu'en Juillet 2011avec la dernière réforme de l'impôt sur la fortune (ISF), Nicolas Sarkozy et son gouvernement ont permis des baisses d'impôts (-75 milliards en 5 ans), dans un contexte où au contraire il fallait augmenter les recettes fiscales pour éviter la dégradation dont on parle aujourd'hui.

C'est le manque de compétitivité du pays, le plus gros échec de Nicolas Sarkozy.

Les aides aux entreprises, le grand emprunt, n'ont pas permis de freiner l'accroissement du déficit commercial de la France : -72 milliards en 2011, le plus élevé de la zone euro.

Depuis 2008, et le recours historique à la dette, Nicolas Sarkozy s'est entêté à mener des petites réformes qui ont consisté à réaliser des économies de l'ordre de centaines de millions (des réformes dures socialement mais inefficaces sur les comptes de l'état), quand il dépensait des centaines de milliards en politiques d'investissement, de soutien à l'emploi des grands groupes, si peu sur les TPE-PME, des mesures qui n'ont eu aucune incidence sur la compétitivité du pays. Pire, par idéologie il a continué les cadeau fiscaux, aggravant toujours plus le problème au plus mauvais moment.

On a rarement raison seul contre tous, Mr Fillon dit qu'il ne faut pas dramatiser. Ce n'est pas ce que nous disons, c'est juste que cela confirme une fois de plus ce que nous dénoncions déjà (avant la perte du AAA), à savoir que le pouvoir exécutif a été dans l'incapacité de redresser la France, quand d'autres s'en sortaient mieux. C'est cela qui est grave.

Sur le même sujet :

La dette est le résultat d'une politique
sur l'air du triple AAA
Un râleur de plus: Fuck
Sarko fait le " mort" ... Fillon nous prend pour des cons !
François Hollande "C'est une politique qui a été dégradée, ce n'est pas la France" - 99 jours pour une victoire - -
Perte du triple A : la bataille perdue par Nicolas Sarkozy
AA+, et tout recommença
Perte du Triple A et si la droite assumait ?
Après la perte du triple A, Sarkozy peut-il encore être candidat ?
Quand la droite gagne, la France perd
Le triple "A" du triple échec
245ème semAine de SArkofrAnce: SArkozy n'est plus Triple A
HA HA HA 
Le Triple zéro de Nicolas Sarkozy et de la droite 
Communiqué de Jean-Luc Mélenchon sur la dégradation de la note française
Ah, un A en moins !
-  Plan B pour retrouver le A
Au revoir, au revoir Triple A
Les gangsters du triple A 
-  Le Luxembourg conserve son AAA
Top 13 des solutions d'urgence pour récupérer le triple A avant mai
Le triple A ou la Sarkominabilité
10 excuses de l'UMP pour avoir perdu le triple A
AA+ : dégradation.
AAA: C’est fait, il l’a perdu un vendredi 13…
Un seul A vous manque, et tout est dépeuplé #AAA
-  Houston, we hAAAve a problem #AAAFail
-  On a perdu un A ! 
La France perd son triple A

Commentaires

  1. On a bien là la preuve de l'immobilisme du chef de l'état en ce qui concerne la gestion de l'état dans sa globalité, il n'a été bon qu'à octroyer des cadeaux à ses amis de la haute société...

    Un bonhomme bien à droite, droit dans ses bottes et pas complexé pour un sou de son immense échec

    RépondreSupprimer
  2. On a régressé sur bien des points, la situation est pire qu'avant son élection...

    RépondreSupprimer
  3. On a régressé oui à cause de l'immobilisme du chef de l'état.. Lui qui se targue de faire bouger les lignes, en fait il ne les a fait bouger que dans son sens donc en aggravant la situation des moins favorisés et en aggravant la dette de l'état...Ce qui m'inquiète est la façon dont des français vont réagir aux élections...

    RépondreSupprimer
  4. J'imagine un vote sanction d'ampleur, qui pourrait se traduire par un vote sur les extrêmes, et une forte abstention parce qu'il en a écoeuré plus d'un...

    RépondreSupprimer
  5. Exact, Stef... ça craint un peu de toute façon!!

    RépondreSupprimer
  6. Quelle liste de billets! Et il reste 5 mois de quinquennat, Sarko nous même tout droit vers la cata, ça va être dur pour le futur repreneur de la boutique France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, il va laisser une sale ardoise à son successeur...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…