Accéder au contenu principal

Les promesses non-tenues de N.Sarkozy envolées ?

Nous ne saurons certainement jamais qui a volé la stèle des promesses non-tenues de N.Sarkozy installée à Gandrange. F.Hollande qui a inauguré son QG de campagne m'a semblé en faire une allusion quand il a précisé qu'il serait plus facile de se "dérober" du bilan. L'homme a le goût des boutades bien placées, mais le sujet ne prête pas au sourire.

Qui est dangereux pour la France ? Nadine Morano qui a encore une fois dérapé jugeant que François Hollande était dangereux pour la France devrait réflechir avant de parler. Puisqu'il était question du quotient familial, sur ce sujet comme bien d'autres, faute de candidat et de programme à défendre, il ne reste que l'insulte et les bassesses d'esprit pour faire face à l'opposition.

Alors rappelons les promesses non-tenues de N.Sarkozy sur la politique familiale et les conséquences de ses mesures :

-En 2007, Nicolas Sarkozy avait promis le versement pour tous des allocations familiales dès le premier enfant
- les prestations familiales et logement ont perdu 8 % de leur valeur par rapport au salaire moyen depuis dix ans
-Le taux de scolarisation à deux ans a connu une chute brutale depuis 2002, en raison des réductions d’effectifs de professeurs des écoles : il est passé de 35% à 13,6% à la rentrée 2010
- le chef de l’Etat n’a pas instauré de "droit opposable à la garde d’enfant" ni créé 200.000 places d’accueil en crèche sur son quinquennat. Depuis 2007, seules 12.000 nouvelles places en crèche ont été créées chaque année

Donc, plus qu'un besoin pour les jeunes parents aux revenus modestes, c'est une urgence que de réformer le quotient familial pour permettre plus de justice sociale. Mais aussi pour réparer les conséquences néfastes de cinq ans de régression sociale dans les politiques familiales.

Commentaires

  1. Sans compter le secteur de la santé qui s'est proprement dégradé, sans compter que la question du handicap est loin d'être réglée, ni dans la vie quotidienne, encore moins au niveau scolaire: les auxiliaires n'existent que sur le papier, en réalité, pour passer son Daeu, Fiston a failli ne pas avoir de secrétaire et pour la prise de note, débrouilles toi comme tu le peux. Qui peut le plus peux le moins et qui peut le moins peut le plus...

    RépondreSupprimer
  2. Oui Christie, de toute façon tout ce qui concerne la protection sociale ne les intéresse pas...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…